Les passionnés de voile ont rendez-vous à Deauville

Course au large
Samedi 31 mai 2014 à 7h44

Mise en jambes normande pour les 38 concurrents de la Solitaire du Figaro. Le prologue se jouera de 13 à 15 heures ce samedi, devant Deauville.

Mise en jambes normande pour les 38 concurrents de la Solitaire du Figaro. Le prologue se jouera de 13 à 15 heures ce samedi, devant Deauville.

Deauville accueille pour la première fois les concurrents de l’une des compétitions les plus exigeantes de la course au large. Sur la Solitaire du Figaro Eric Bompard cachemire, les marins ont quatre actes pour faire la différence et un prologue pour entrer en scène. « Le prologue sert d’abord à relâcher la pression, explique Yann Eliès, un double vainqueur bien décidé à en décrocher une troisième d’affilée. Après une semaine à Deauville, j’ai des fourmis dans les jambes ! Ce serait pas mal d’être aux avant-postes mais, en revanche, je ne gagnerai pas ce prologue. Par le passé, j’ai déjà remporté un prologue et je n’ai pas gagné la course ensuite. » Voilà tout le paradoxe de cette première mise en jambe : impressionner sans gagner. « Je sais que les superstitions sont faites pour être dépassées mais quand on optimise tout jusqu’au moindre détail, on n’a pas envie de tenter le diable ! Et cela enlève une pression supplémentaire. » Le marin explique que ce prologue sert aussi à optimiser son matériel. « On a de plus en plus de délais sur la commande des voiles (personnalisées au nom des partenaires, ndlr) et je n’ai quasiment pas navigué avec certaines d’entre elles », précise-t-il. Le skipper de Groupe Quéguiner – Leucémie Espoir ne souhaite pas non plus prendre de risques - « le but n’est évidemment pas de casser du matériel » - mais il ne cache pas son plaisir de retrouver la mer. « Le but premier d’un prologue, c’est de se faire plaisir ! »


Deauville accueille une flotte de luxe
 

Sur l’eau, Yann Eliès retrouvera un autre double vainqueur en quête du troisième graal, Jérémie Beyou sur Maître Coq. « Je viens pour la gagne ! Je me sens fin prêt, le bateau aussi… Nous avons coché toutes les cases. » Preuve que La Solitaire reste un sommet incontournable pour les coureurs au large, Alain Gautier trépigne aussi sur la ligne de départ. Le vainqueur de l’édition 1989 et du Vendée Globe 92/93 revient sur le circuit Figaro 11 ans après sa dernière participation. « Je reviens avec beaucoup d’humilité, commente-t-il de Deauville. Même si j’ai essayé ces derniers mois de combler mon déficit par rapport aux ténors du circuit, il sera très difficile de gagner la compétition. Mais une étape, pourquoi pas ? » Ces ténors du large vont affronter une jeune génération, autoproclamée « génération des marcassins » pour leur souci de ne jamais laisser retomber la pression. Paul Meilhat sur SMA, Fabien Delahaye et Yoann Richomme sur Macif, Adrien Hardy sur Agir Recouvrement ou encore le skipper Hérault Xavier Macaire, sont prêts à grimper tout en haut du podium. Sans oublier les anglo-saxons venus en nombre, Sam Goodchild en tête, et les bizuths très prometteurs comme le vainqueur de la Transat AG2R – La mondiale, Gwenolé Gahinet sur Safran-Guy Cotten.

 

Un accueil apprécié

  

Le spectacle commencera dès ce samedi matin avec la préparation des voiliers, sagement alignés dans le bassin Morny, et leur sortie du port à partir de 11 heures. Sur les quais, des parrains de luxe viendront à la rencontre des marins, comme Patrick Poivre d’Arvor qui suit Yann Eliès depuis sa grave blessure sur le Vendée Globe 2008/2009. Le journaliste avait alors préfacé le témoignage du marin. Le coup d’envoi du prologue sera ensuite donné à 13 heures. « Je ne connaissais pas du tout Deauville mais le plan d’eau est intéressant, commente Yann Eliès. Il y a pas mal de courants, un clapot qui se lève vite et des effets de site… » Bien sûr, le marin n’oublie pas de glisser qu’il reste fidèle aux eaux claires de sa Bretagne natale, mais on le sent impressionné par l’accueil du public normand. « On sent que Deauville a mis le paquet ! » Les spectateurs enthousiastes profiteront ce samedi du spectacle, à partir des planches ou du port, sous un soleil enfin généreux.
 

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…