La Solitaire du Figaro 2020 : anticipation et adaptation !

Course au large
Mardi 25 août 2020 à 6h40

Face à la pandémie actuelle, de nombreux évènements sont reportés ou annulés. Dernier en date : le Yachting Festival de Cannes. Quant à la Solitaire du Figaro, rendez-vous très attendu par les skippers et les passionnés, elle aura bien lieu du 27 août au 20 septembre prochains. Les villages sont autorisés à Saint-Quay-Portrieux et Dunkerque et un devrait prendre place à Saint-Nazaire pour le Grand Final de la course (sous réserve d'une autorisation formelle des autorités locales).

©Alexis Courcoux
Face à la pandémie actuelle, de nombreux évènements sont reportés ou annulés. Dernier en date : le Yachting Festival de Cannes. Quant à la Solitaire du Figaro, rendez-vous très attendu par les skippers et les passionnés, elle aura bien lieu du 27 août au 20 septembre prochains. Les villages sont autorisés à Saint-Quay-Portrieux et Dunkerque et un devrait prendre place à Saint-Nazaire pour le Grand Final de la course (sous réserve d'une autorisation formelle des autorités locales).

Sauver La Solitaire du Figaro, course au large historique et majeure : tel était l’un des enjeux annoncés sans détour par la FFVoile post-déconfinement. Grâce au travail collaboratif d’OC Sport Pen Duick, de la Classe Figaro Bénéteau, des partenaires publics et privés et de la Fédération, l’épreuve a été maintenue au calendrier. Restait néanmoins un énorme travail à réaliser pour les organisateurs, naturellement tenus d’accentuer leur stratégie de sécurité. « En plus de respecter le cahier des charges habituel d’un événement public incluant par exemple les risques de terrorisme, nous devons respecter une procédure stricte liée à la Covid-19. Ce protocole sanitaire inédit concerne, entre autres, l’accueil du grand public, des exposants, des coureurs, des partenaires et des journalistes, mais aussi les transports des équipes, les conditions d’organisation des différents espaces comme ceux destinés aux partenaires ou à la presse, les temps forts de la course comme les remises des prix, le « Journal de La Solitaire », les séances de dédicaces, les rencontres public-skippers… », explique Alex Picot, chef de projet La Solitaire du Figaro.

Savoir faire preuve d’adaptation et d’anticipation

« Comme chacun le sait, il demeure un caractère incertain concernant l’évolution de l’épidémie. C’est pour cela que nous avions prévu un crantage qui nous permettait soit de conserver le protocole actuel, soit de l’alléger ou, à l’inverse, de l’alourdir », relate l’organisateur qui n’est pas contraint de systématiser les tests ni d’imposer une période de quarantaine aux coureurs, La Solitaire du Figaro se jouant en moins de cinq jours consécutifs en mer par étape. « C’est néanmoins une course qui dure dans le temps. En ce sens, au-delà des règles désormais « basiques » que sont le port du masque obligatoire en intérieur comme en extérieur, l’existence de registres de présence, le respect des distances de sécurité, la mise à disposition de gel hydroalcoolique, la mise en place d’un sens de circulation avec entrée et sortie distincte ou d’une jauge de visiteurs maximale sur le village, par exemple, nous sommes allés plus loin en déterminant un maillage très fin de manière à prévenir les risques au mieux, en considérant également les espaces et les temps forts et ce, sur l’ensemble des trois villages en fonction de leurs propres spécificités », assure Alex Picot qui a donc d’ores et déjà apporté différents changements au programme.

Apporter des solutions

A titre d’exemple, les briefings coureurs se feront par visioconférence, de même que le E-prologue sur Virtual Regatta. Les habituelles séances de dédicace seront, elles, remplacées par la distribution d’affiches pré-signées par les marins (en nombre limité et seulement les jours de présence de ces derniers). Par ailleurs, les contrôles de sécurité et de jauge qui se déroulent généralement la semaine précédant le départ ont finalement débuté ce mardi et vont s’étaler jusqu’à dimanche dans les principaux pôles Figaro du territoire, à savoir Port-la-Forêt, Lorient et Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Le but ? A la fois limiter le nombre de personnes à bord des bateaux durant les derniers jours avant le coup d’envoi de la compétition et le temps passé dans le port de départ, mais aussi préserver les membres de la FFVoile. « C’est une bonne chose. Le fait d’effectuer ces différents contrôles en amont de l’évènement enlève un poids. Cela limite le stress et permet de se concentrer uniquement sur la performance lors de la dernière semaine », explique Erwan Le Draoulec, Skipper Macif 2020 qui ne peut que se satisfaire des protocoles mis en place par l’équipe organisation, une gageure nécessaire et indispensable pour la bonne tenue de cette 51e édition de La Solitaire du Figaro.

Le parcours

Jeudi 27 août : ouverture du Village à Saint-Quay-Portrieux

Dimanche 30 août : Grand Départ de la 51e édition de La Solitaire du Figaro

Étape 1 : Baie de Saint-Brieuc - Baie de Saint-Brieuc (3 Septembre)

Étape 2 : Baie de Saint-Brieuc (6 Septembre) - Dunkerque (9 Septembre)

Étape 3 : Dunkerque (12 Septembre) – Loire-Atlantique/Saint-Nazaire (16 Septembre)

Étape 4 : Loire-Atlantique/Saint-Nazaire (18 Septembre) - Loire-Atlantique/Saint-Nazaire (19 Septembre)

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.