Régates Royales de Cannes : une soixantaine de voiliers d'exception attendus du 20 au 26 septembre

Régates
Dimanche 20 septembre 2020 à 6h29

Le Vieux-Port de Cannes accueille une soixantaine de voiliers d’exception du 20 au 26 septembre pour les Régates Royales. Pendant six jours, voiliers de tradition, yachts classiques, Tofinou, 5.5 Metre, Star et Dragon dévoileront leurs plus beaux atouts dans la magnifique baie de Cannes.

©Régates Royales de Cannes
Le Vieux-Port de Cannes accueille une soixantaine de voiliers d’exception du 20 au 26 septembre pour les Régates Royales. Pendant six jours, voiliers de tradition, yachts classiques, Tofinou, 5.5 Metre, Star et Dragon dévoileront leurs plus beaux atouts dans la magnifique baie de Cannes.

Réputée bien au-delà des frontières pour sa célèbre Croisette et son Festival qui célèbre le 7e Art, Cannes l’est aussi pour ses Régates Royales, qui réunissent chaque année depuis leur renaissance en 1978 l’élite mondiale du yachting. Son plan d’eau azur offre un terrain de jeu enchanteur et des conditions de navigation souvent idylliques. L’édition 2020 ne dérogera pas à la règle malgré la crise sanitaire mondiale et la partition déroulée par certaines des plus belles unités ayant confirmé leur présence, s’annonce grandiose en mer.

« Nous avions 138 bateaux inscrits mais les mesures de quatorzaine prises par le Royaume Uni, l'Allemagne, la Suisse et la Belgique ont réduit ce chiffre à 66 bateaux inscrits et confirmés à ce jour dont une quarantaine de Classiques », annonce Jean-Pierre Champion, président du Yacht Club de Cannes, dont l’objectif principal est de garantir une édition 2020 aussi belle que possible, avec une priorité mise sur le dispositif nautique. « Il y aura deux ronds distincts dans la rade Est pour les Dragon et les Star, un parcours côtier dans la rade Ouest pour les yachts classiques et la possibilité d’avoir un parcours spécifique pour les 5.5 Metre et les Tofinou. Notre objectif : que les concurrents prennent du plaisir à participer à de superbes régates organisées dans les règles de l’art », détaille-t-il.

Un plateau d’exception

Comme chaque année aux prémices de l’automne, la baie de Cannes et les îles de Lérins feront donc office de théâtre naturel pour la pièce que joueront en plusieurs actes les équipages en lice sur les Régates Royales. Six jours durant, propriétaires passionnés et régatiers de tous horizons se livreront en effet à de belles joutes nautiques pour le plus grand plaisir des passionnés mais également des néophytes que ce majestueux ballet nautique ne pourra pas laisser indifférents. Surtout qu’une fois encore, le spectacle s’annonce grandiose avec la présence de certaines des plus belles unités au monde. Si une grande partie des habitués parmi lesquels le 15mJI Tuiga, vaisseau amiral du Yacht Club de Monaco ; Moonbeam of Fife ; le schooner Elena of London, Chinook ou encore l’ancien yacht présidentiel de J.F. Kennedy Manitou devraient être présents, les Régates Royales seront l’occasion de découvrir d’autres témoins de l’âge d’or du yachting à l’instar du Class P Corinthian, plan Herreshoff de 1911 qui naviguera pour la première fois en Méditerranée à la rentrée après avoir été restauré pendant deux ans aux États-Unis ; ou encore du Bar Harbor 31 Class Scud (1903), lui aussi signé de la main du « sorcier de Bristol » Nathanael Herreshoff.

A terre, le Yacht Club de Cannes met tout en œuvre pour que la manifestation se déroule sans fausse note, dans le respect des règles sanitaires. Il n’y aura donc pas de village partenaires cette année. Organisateurs et gentlemen navigateurs sont mobilisés pour faire de cette 42e édition des Régates Royales un vrai succès, en mer !

PROGRAMME

Dimanche 20 septembre : inscriptions et grutages

Lundi 21 septembre : courses pour les Dragon et les Star

Mardi – mercredi – jeudi : courses pour toutes les catégories

Vendredi 25 septembre : courses pour toutes la catégories excepté les Star

Samedi 26 septembre : courses pour les Classiques, Spirit of Tradition, One Ton Classic, et les Tofinou

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.