Armel Tripon peut-il remporter le Vendée Globe ?

Vendée Globe
Dimanche 27 septembre 2020 à 16h30

Qualifié in extremis pour le prochain Vendée Globe, le skipper nantais participera à la course autour du monde à bord de son nouveau et très original IMOCA 60 "L'Occitane". Un vrai défi pour cet autodidacte et père de trois enfants.

Qualifié in extremis pour le prochain Vendée Globe, le skipper nantais participera à la course autour du monde à bord de son nouveau et très original IMOCA 60 "L'Occitane". Un vrai défi pour cet autodidacte et père de trois enfants.

Il est bien loin le temps où le jeune Armel Tripon découvrait la navigation à bord d’un tout petit bateau, un Muscadet, par une belle nuit étoilée. C’était l’époque du lycée et cette idée adolescente qu’il faut se construire une vraie et belle existence. Ce sera la mer et les bateaux à voile, comme une révélation intime. Cap sur les Glénans, en compagnie de quelques autres compères, qui iront eux aussi au bout de leurs rêves. Stagiaire, puis moniteur, Armel Tripon obtient son Brevet d’Etat voile. L’attirance pour le large, les grandes courses transocéaniques sont en lui dès 1994, lorsqu’il embarque à bord d’un bateau de la plus célèbre des écoles de voile pour aller admirer le départ de la Route du Rhum à Saint-Malo. "C’était magique au cap Fréhel de voir passer le Primagaz de Laurent Bourgnon", figure mythique de la course au large. "A l’époque, c’est tout juste si je savais que ce type de bateaux existait" dit-il. Armel démarre comme préparateur, puis devient skipper.

Nautisme Article

C’est à bord d’un Mini 6.50 qu’il remporte la célèbre Mini-Transat en 2003. Depuis 1977, ils sont quelques marins célèbres à avoir traversé l’Atlantique à l’ancienne sur ces petits bateaux de 6,50 m, avec très peu de moyens techniques et sans communication possible avec la terre ferme. Il est donc un parfait mentor pour Matthieu Vincent qui prépare depuis plusieurs mois son départ pour la Mini-Transat 2019. Après cette première victoire, viendront ensuite pour ce nantais pur souche les années Figaro, le Class40, puis un premier passage en IMOCA où il crée la surprise avec une très remarquée quatrième place sur le Rhum 2014. En 2017, Armel Tripon passe au multicoque, via l’excitante classe des Multi50, des trimarans de 50 pieds. Plus de quinze ans à naviguer, près d’une vingtaine de transatlantiques au compteur, voilà le tempo d’Armel lorsqu’il s’engage dans la Route du Rhum 2018. Un sacré défi pour ce père de trois garçons et autodidacte. Ce sera la juste récompense pour ce travailleur acharné puisqu’il remporte cette fameuse Route du Rhum en forçant l’admiration de tous. Il arrive premier de la catégorie Multi50 et finit sur le podium général derrière les deux trimarans géants Ultime !

Nautisme Article

Pour ce Vendée Globe 2020, le skipper de 45 ans s'engage à bord d'un tout nouveau bateau. Original et atypique. Un monocoque de 18 mètres de dernière génération aux couleurs de l’Occitane en Provence, dessiné par l'architecte Sam Manuard et construit par le chantier français Black Pepper Yachts. L'IMOCA a bénéficié du support de "spécialistes en hydrodynamique, aérodynamique et ingénierie structure" explique le constructeur. "Nous avons basé notre réflexion sur le principe d'efficience dans le cadre du Vendée Globe. Comment un homme seul dans un milieu hostile et en charge de sa propre sécurité peut-il exploiter au mieux le potentiel de son bateau ? Comment réussir à pousser fort tout au long du parcours et en particulier dans le Grand Sud ? C'est cette grille de lecture qui nous a amené à prendre ces choix. Nous voulions un bateau facile et homogène, qui préserve au mieux son skipper" explique Samuel Manuard. 

Parmi les particularités du voilier, on retiendra sa carène de "scow", c'est-à-dire une étrave arrondie, sa largeur modérée, ses foils déportés, le pont flush deck, le cockpit reculé, la casquette à vision frontale, des poids reculés avec le cockpit et la zone de vie très en arrière. Enfin, la largeur modérée devrait permettre de réduire les surfaces développées pont/coque pour réduire la masse du bateau. "Bien que la largeur soit contenue, les formes de coque sont puissantes, afin de garder de la stabilité en particulier lorsque le bateau évolue à faible vitesse lors des manœuvres d'empannages notamment.  Le skipper doit se sentir à l'aise et pouvoir enchainer des manœuvres sans arrières pensées. Ce cas de figure peut être crucial dans le Grand Sud le long de la zone interdite" racontait l'architecte du bateau lors de sa mise à l'eau officielle, l'été dernier. En tout cas, avec ses immenses foils et son design atypique, le voilier d'Armel a démontré tout son potentiel en remportant les "runs" du Défi Azimut en septembre dernier dans la baie de Lorient. Un galop d'essai et une victoire qui donnent à l'Occitane et à Armel Tripon un vrai statut d'outsider voire de favori sur le Vendée Globe 2020-2021. 

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.