Rolex Fastnet Race : IRC 1 & 2, les frenchies favoris

Course au large
Mardi 20 juillet 2021 à 12h34

Dans trois semaines, la Rolex Fastnet Race va s’élancer de Cowes, dans le sud de l’Angleterre pour arriver à Cherbourg. Cette nouvelle édition est exceptionnelle à plusieurs titres. Elle arrive en France bien sûr mais, surtout, la participation est phénoménale avec 458 bateaux inscrits, du jamais vu !

Jacques Pelletier, vainqueur de l'édition 2019 à bord de l'Ange de Milon, remet son titre en jeu cette année ©ROLEX/Kurt Arrigo
Dans trois semaines, la Rolex Fastnet Race va s’élancer de Cowes, dans le sud de l’Angleterre pour arriver à Cherbourg. Cette nouvelle édition est exceptionnelle à plusieurs titres. Elle arrive en France bien sûr mais, surtout, la participation est phénoménale avec 458 bateaux inscrits, du jamais vu !

En France, on connaît bien les grands Ultims - susceptibles d’établir un nouveau record - ou les IMOCA qui viennent de boucler leur Vendée Globe. Pourtant, l’ADN du Fastnet tient en trois lettres : IRC. Cette règle de jauge permet de faire courir ensemble des bateaux de toutes tailles et d’établir un classement équitable mettant en valeur les qualités sportives plus que le matériel. Cette course dite « en temps compensé » rassemble quelques pros mais surtout une foule d’amateurs passionnés et les Français y brillent de plus en plus.

Pelletier, favori en IRC 1

Même si la saison de préparation a été courte en raison de la situation sanitaire, plusieurs favoris se dessinent en IRC 1 et on peut s’attendre à un nouveau duel entre Jacques Pelletier et David Gaudoux. Pelletier (Ange de Milion), vainqueur en 2019 est de retour au même titre que Didier Gaudoux (Lann Ael 2) qui embarque une partie de sa famille ainsi qu’un vétéran du Figaro : Fred Duthil. Autre concurrent redoutable, Philippe Frantz, engagé avec son « Albator ». Ce NMD 43, mis à l’eau en 2017, a été rapide dès sa sortie du hangar, avec des victoires de classe dans la RORC Caribbean 600 et la Rolex Middle Sea Race, où il a également terminé troisième au classement général. Il s'agira de la deuxième tentative de Frantz pour la Rolex Fastnet Race, avec un équipage issu de divers milieux offshore de haut niveau. Les Français font ainsi office de favoris mais les Anglais rêvent de reconquérir ce titre. Parmi les prétendants, on peut compter sur Mark Emerson puisque son Phosphorus II n’est autre que l’ancien Teasing Machine d’Erik de Turckheim.

Cette catégorie compte aussi quelques bateaux mythiques, dont fait partie le Pen Duick VI d’Eric Tabarly, mené par sa fille : Marie. Ce maxi de 73 pieds en aluminium a participé à la première Whitbread Round the World Race en 1973-74, puis a refait le tour du monde avec la seconde, une participation non officielle en raison de l'uranium usagé installé dans sa quille. Le plus étonnant est peut-être qu'entre-temps, son légendaire skipper a emmené ce même bateau sur la Transat anglaise, en solitaire, de 1976... et l'a remporté.

Bataille rangée en IRC 2

Les JPK, fabriqués en France, sont les bateaux en vogue dans la classe des IRC 2. Après le 10.10, vainqueur en 2012 (Night and Day) et le 10.80, vainqueur en 2015 (Courrier du Léon), c’est au tour du 11.80 – tout juste sorti du chantier – d’affoler les pronostics. Cette année, cinq de ces puissants IRC sont engagés dans l'épreuve reine du Royal Ocean Racing Club : Fastwave 6 d'Eric Fries et Cocody de Richard Fromentin pour la France, Il Corvo d'Astrid de Vin pour les Pays-Bas et Dawn Treader d'Ed Bell et Sunrise de Thomas Kneen pour le Royaume-Uni.

Eric Fries et son équipage sur Fastwave 6 sont considérés comme des favoris discrets pour la victoire en IRC Two. Tout aussi sérieux, mais toujours avec le sourire, l'équipage du Cocody de Richard Fromentin. L'équipier Nicolas Dupard commente : « Notre objectif principal est de gagner en temps compensé dans notre catégorie. Nous visons au moins un top 3 ! Au final, le plus important pour nous est de faire le maximum pour atteindre notre objectif. Nous sommes tous de bons amis et nous sommes convaincus que si nous avons fait de notre mieux, nous nous amuserons beaucoup sur cette course fantastique. En guise de plaisanterie, nous nous appelons les "Cocody's Rangers" - et un Ranger n'abandonne jamais ! N'hésitez pas à informer nos concurrents ! » s’amuse Nicolas.

Nautisme Article
Nicolas Loday et Jean Claude Nicoleau vont participer à leur 7ème Fastnet à bord de Codiam.© Rolex/Kurt Arrigo

Avec déjà six participations à leur actif à bord de Codiam, un Grand Soleil 43, Nicolas Loday et Jean-Claude Nicoleau connaissent bien la Rolex Fastnet Race. Ils ont déjà remporté cette course en 2009 et 2011 (en IRC 1) et ont plusieurs fois fait partie du top 10 du classement général.

Corinne Migraine est copropriétaire du J/133 Pintia avec son père Gilles Fournier. Cette équipe familiale soutient depuis longtemps les courses RORC et s'en sort également très bien - la deuxième place au classement général de la Myth of Malham de cette année en est un parfait exemple. Fournier est fier de son équipe familiale à bord. "Je navigue avec ma fille Corinne, mon petit-fils Victor Migraine et mes deux neveux, Yan et Thomas Fournier. Nous sommes tous issus de la Société des Régates du Havre, la meilleure école de voile de France. »

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.