Roland Jourdain participera à la Route du Rhum 2022 à bord de We Explore

Course au large
Mercredi 20 octobre 2021 à 12h17

Vainqueur à deux reprises de la Route du Rhum, le skipper Roland Jourdain a annoncé son intention de participer à la prochaine édition de la mythique transatlantique. Pour cette édition 2022, « Bilou » change de catégorie et s’inscrit dans la catégorie « Rhum Multi » à bord de We Explore, un catamaran de 60 pieds intégrant des fibres de lin.

S'aligner au départ de la Route du Rhum est une évidence pour Roland Jourdain qui a participé à trois reprises et réussi l'exploit de s'imposer par deux fois - 2006 et 2010 - en IMOCA. ©Robin Christol / Outremer
Vainqueur à deux reprises de la Route du Rhum, le skipper Roland Jourdain a annoncé son intention de participer à la prochaine édition de la mythique transatlantique. Pour cette édition 2022, « Bilou » change de catégorie et s’inscrit dans la catégorie « Rhum Multi » à bord de We Explore, un catamaran de 60 pieds intégrant des fibres de lin.

« Je trouve génial d’être au départ avec un bateau qui montre qu’il existe d’autres possibilités de faire les choses. Depuis plus de 40 ans, le Rhum a ouvert la voie sur les évolutions majeures de la course au large. Je remercie mes premiers partenaires – groupe Bureau Vallée accompagné de son Fonds de dotation Bureau Vallée pour une planète heureuse, Terre de lin et le groupe Grand Large yachting– de me suivre dans cette aventure pour montrer qu’un autre chemin est possible pour les années à venir » explique Roland.

L’évidence du Rhum

S’aligner au départ de la Route du Rhum est une évidence pour Roland Jourdain dont l’histoire personnelle est intimement liée à la transatlantique. « La photo finish entre Malinovsky et Mike Birch lors de la première édition – en 1978 reste un souvenir très fort » souligne Roland qui a participé à trois reprises et réussi l’exploit de s’imposer par deux fois - 2006 et 2010 – en IMOCA.

Aujourd’hui, ce Rhum est chargé de bien d’autres messages que celui de la performance pure. Le bateau, « une île de solutions » selon les propres termes d’Erik Orsenna,  veut démontrer que l’innovation technique, associée à de nouveaux usages, peut permettre de « tracer un nouveau sillage » selon l’expression chère à Roland.

Le Rhum offre aussi l’opportunité de mettre un coup de projecteur sur le fonds Explore créé avec Sophie Vercelletto. Basée à Concarneau, la structure héberge depuis 2013 les explorateurs du monde de demain tels qu’Under The Pole, le Low-tech Lab, Plastic Odyssey ou encore Captain Darwin qui vient de s’élancer pour un tour du monde de 4 ans sur les traces du célèbre naturaliste.

Nautisme Article
"Depuis plus de 40 ans, le Rhum a ouvert la voie sur les évolutions majeures de la course au large. J'espère montrer qu'un autre chemin est possible pour les années à venir."© Robin Christol

Un bateau né dans les champs

Avant d’être au départ de la Route du Rhum, dans un an, le chemin est encore long pour Roland et l’équipe Explore. C’est en effet la première fois qu’un catamaran de cette taille intègre autant de fibres végétales. « La fibre de lin présente beaucoup d’avantages. Elle est produite en circuit court, a des propriétés proches de celles de la fibre de verre et est beaucoup moins énergivore à produire. Elle participe également à stocker du carbone» résume le skipper qui étudie ce matériau depuis une dizaine d’années. La construction de We Explore a débuté en septembre au sein du chantier Outremer (groupe Grand Large Yachting), à la Grande Motte, et la mise à l’eau est programmée au printemps 2022. Avant cela, Roland et son équipe ouvrent leurs portes à de nouveaux partenaires qui, eux aussi, voudront embarquer dans cette aventure.

Nautisme Article
La fibre de lin présente beaucoup d'avantages. Elle est produite en circuit court, a des propriétés proches de celles de la fibre de verre et est beaucoup moins énergivore à produire.© Robin Christol

Roland Jourdain, que représente la Route du Rhum pour vous ?

« J’ai une histoire particulière avec la Route du Rhum. Avant d’imaginer la courir un jour, quand j’avais 14 ans, cette photo finish entre Malinovsky et Mike Birch m’a profondément marqué. Cette même année 1978 c’est aussi la marée noire de l’Amoco Cadiz sur les plages de Portsall. Ce sont des souvenirs fondateurs de mon parcours qui se rejoignent aujourd’hui. Le rêve de participer au Rhum s’est concrétisé en 2002 puis avec les deux victoires en 2006 et 2010. Je serai toujours lié à cette course. »

En quoi cette édition est-elle particulière ?

« Je suis heureux de m’engager sur ce bateau là car j’ai fait mon chemin intérieur. Je trouve génial d’être au départ avec un bateau qui montre qu’il existe d’autres possibilités de faire les choses. Depuis plus de 40 ans, le Rhum a ouvert la voie sur les évolutions majeures de la course au large. J’espère montrer qu’un autre chemin est possible pour les années à venir. On n’a jamais mis autant de fibre végétale dans un bateau. Nous avons au sein de Kairos une bonne expérience. L’équipe du chantier Outremer, qui assure la construction a une expertise très forte comme celle de Terre de Lin dans la matière. Les calculs sont réalisés par le cabinet VPLP. Tous les signaux sont au vert ! C’est un plaisir extrême de prendre le départ de la Route du Rhum sur un champ de lin ».    

Est-ce qu’une troisième victoire est possible ?

« Tous les coureurs et les explorateurs vous le diront, la première victoire sera déjà d’être au départ. La construction de We Explore est un vrai pas en avant et l'année à venir sera intense. L'objectif de ce projet va beaucoup plus loin que la ligne d'arrivée du Rhum, comme l'illustreront les actions menées avec Bureau Vallée accompagné de son Fonds de dotation Bureau Vallée pour une planète heureuse, très engagé dans le développement durable. La victoire sera d'agrandir l'équipage, terriens ou marins, nous sommes tous des "merriens"! We Explore est pensé comme un bateau performant. Je découvre cette catégorie « Rhum Multi » et j’ai très hâte d’aller jouer avec mes amis et néanmoins concurrents. »

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…