Transat Jacques Vabre : quoi de neuf en ce samedi ?

Transat Jacques Vabre
Samedi 20 novembre 2021 à 15h35

L’ensemble de la flotte tricote entre les îles du Cap Vert et négocie les dévents pour se rapprocher rapidement des côtes martiniquaises...

L’ensemble de la flotte tricote entre les îles du Cap Vert et négocie les dévents pour se rapprocher rapidement des côtes martiniquaises...

Quelques confidences au fil du J+13 :

OCEAN FIFTY : message de Solidaires en Peloton - ARSEP à 07h45 "Nous avons eu une belle journée avec de belles conditions, ce qui nous a permis de bien avancer malgré notre petit souci de voile. Nous tenons de belles moyennes, donc le moral est bon. Nous commençons à avoir hâte d’arriver évidement. Nous avons un gros sentiment de frustration sur cette fin de course, nous sommes toujours dedans et nous allons nous battre jusqu’au bout. Mais ça va être compliqué jusqu’à l’arrivée… Donc nous ne sommes plus sur notre objectif sur le plan sportif… L’ambiance avec Thibaut est au top malgré nos petits déboires. Nous nous faisons une raison et nous allons apprendre de ses petits soucis. C’est une Transat qui reste super intéressante pour préparer la Route du Rhum, qui est l’objectif de Thibaut. Notre objectif commun pour l’instant va être de continuer à avoir le vent qui est canalisé au niveau de la zone interdite. Et ensuite nous allons nous orienter vers un bord direction la Martinique, une grande ligne droite à partir des prochaines 24h. Des conditions de rêve, ça glisse, mer assagit, short et t-shirt ! Mais nous attendons la nuit avec impatience car la journée est humide et chaude (rire)."

Frédéric Duthil, co-skipper de l'Ocean Fifty Solidaires en Peloton.

ULTIME : message de Banque Populaire XI à 08h00

"Ça glisse pas mal à bord de Banque Populaire XI ! Nous avons passé les îles au coucher de soleil donc c’était magnifique. Nous allons désormais vers les côtes nord d’Amérique du Sud pour avoir un peu plus de vent. Mais le nombre d’empannages ne sera pas simple à caler… Nous continuons à apprendre sur le bateau, il est récent mais nous voyions bien le potentiel. Il va à 40 noeuds très facilement. Il y a encore moyen d’aller plus vite mais avec la météo que nous avons eu nous avons exploité le bateau comme on a pu, et c’est déjà super. Maxi Edmond de Rothschild est un peu loin devant, mais ils ont très bien régaté depuis le début et ils connaissent bien leur bateau donc rien à dire. Nous surveillons plutôt François et Tom, qu’ils ne nous reprennent pas des milles. L’ambiance à bord reste super, et nous naviguons dans de belles conditions donc tout va bien nous n’allons pas nous plaindre ! Il nous reste 3 jours et demi, dernier sprint et nous ne voulons avoir aucun regret."

Armel Le Cléac'h, skipper de l'Ultime Banque Populaire XI.

CLASS40 : message depuis Milai à 12h00

"Avons passé Sal ! L'archipel du Cap Vert est apparu, dans cet air blanc et tout brumeux. Il est fit de drôles de reliefs, pointes volcaniques acérées au mlieu de pentes douces couleur sable... Les vents et dévents nous ont encore valu pas mal de boulot, et ce matin nous sommes un peu 'cuits'. Hier j'ai attrapé une petite insolation pendant que je barrais. La couverture nuageuse épaisse est très trompeuse. La flotte, liberée du point de passage s'éparpille comme un troupeau éffaré, à chacun de trouver sa route maintenant... Aujourdh'ui, découverte désolante : Les SARGASSES !!! Mince, moi qui pensait que le 'nid' se trouvait plutôt côté caraïbes et surtout qu'elles se developpaient plus tard dans la saison... Cela va nous faire nous poser le choix cornélien 100 fois par jour, nous les enlevons de la quille ou bien nous ne les enlevons pas ? En tous les cas il y a du vent, même un peu plus que prévu,  et certains routages prévoient une arrivée dans 9 jours ! Yalla ! (Il parait que nous avons un poisson volant dans la bôme, oui oui dans la BÔME !"

Masa Suzuki et Anne Beaugé, skippers du Class40 Milai.

IMOCA : message de Prysmian Group à 13h54

"Nous sommes bien dégoûtés d’avoir perdu trois places. C’est malheureusement le jeu. Nous savions que ce serait une phase de la course dangereuse mais nous ne pensions pas à ce point-là, même si nous avons bien conscience que ça aurait pu être pire. Ça a vraiment été laborieux. A présent, nous pensons en être sorti même si nous ne voulons pas crier victoire trop vite car il y a encore quelques nuages devant nous. Les options ne sont pas très grandes. Nous n’allons pas avoir d’autre choix que d’aller tout droit vers Fernando de Noronha. Nous allons donc s’atteler à faire avancer le bateau au plus vite puis à panser un peu nos plaies de ces deux derniers jours.

Giancarlo Pedote et Martin Le Pape, skippers de l'Imoca Prysmian Group

Les dates d'arrivée estimées en Martinique (au 20/11) :

Ultime : Maxi Edmond de Rothschild attendu le mardi 23 à 23h UTC Ocean Fifty : Primonial attendu le mercredi 24 à 2h UTC Imoca : LinkedOut attendu le jeudi 25 à 17h UTC Class40 : Redman attendu le mardi 30 à 20h UTC

Pour retrouver l'intégralité du classement, c'est par ici !

Pour plus d'articles sur la Transat Jacques Vabre, découvrez le dossier de la rédaction !

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…