DOSSIER SPÉCIAL ROUTE DU RHUM
Destination Guadeloupe en partenariat avec

La Route du Rhum - Destination Guadeloupe 2022 – J-69 : petit mode d'emploi à l'intention des passionnés

Route du Rhum
Lundi 29 août 2022 à 11h28

Catégories, calendrier, parcours, villages, primes de victoire, à bientôt deux mois du grand départ de la plus mythique des transatlantiques en solitaire, Figaro Nautisme vous dit tout ce qu’il faut savoir, pour tout comprendre et surtout ne rien manquer

©Photo RDR - DR
Catégories, calendrier, parcours, villages, primes de victoire, à bientôt deux mois du grand départ de la plus mythique des transatlantiques en solitaire, Figaro Nautisme vous dit tout ce qu’il faut savoir, pour tout comprendre et surtout ne rien manquer

138 bateaux et autant de marins répartis en 6 catégories prendront le départ de Saint-Malo en direction de la Guadeloupe le 6 novembre prochain. Il y a six classes invitées : les Ultims qui devraient être au nombre de 8 suite à la dérogation accordée à François Gabart et à la probable confirmation de la participation d’Arthur Le Vaillant sur l’ancien Actual. Les trimarans de 50 pieds de la classe Ocean Fifty seront également 8 et il sera très difficile de désigner un favori au sein d’une flotte très homogène. 37 Imoca, les monocoques de 60 pieds déjà en préparation du Vendée Globe 2024, sont attendus, même si certains peinent à boucler leur budget et que l’un des favoris, Yannick Bestaven n’a pas encore pu mettre son tout nouveau Maître Coq à l’eau. Les Class40 seront les plus nombreux avec 55 participants de 8 nationalités différentes. Enfin, les catégories « Rhum Mono » et « Rhum Multi » accueilleront respectivement 14 et 16 bateaux, légendaires ou novateurs, skippés par de grands noms de la voile (Philippe Poupon, Marc Guillemot, Halvard Mabire, Catherine Chabaud, Roland ‘Bilou’ Jourdain, Jean-Pierre Dick) ou des amateurs éclairés, multirécidivistes (Charlie Capelle, Etienne Hochede…) ou novices. Tous les skippers, ainsi que leur, désormais obligatoire, skipper remplaçant, doivent avoir effectué leur parcours de qualification de 1200 milles nautiques avant le 6 octobre prochain, sauf dérogation spéciale.

Nautisme Article
Le trimaran Actual, 23mètres de large dans le sas de Saint-Malo (25m)© Photo Nefsea

Pas moins de quatre villages ouverts au public

Contrairement à l’édition 2018, cette fois tous les bateaux seront dans les bassins de Saint-Malo, y compris les trimarans Ultims. On espère la météo clémente pour le passage des écluses, car avec un sas de 25 mètres de large pour des bateaux qui en font 25, il y aura forcément un peu de stress du côté des marins comme de l’organisation lors des entrées/sorties, alors si en plus un fort vent latéral s’invite à la fête. Les bateaux doivent être à St Malo le lundi 24 octobre 19h00 au plus tard, sauf les trimarans Ultims et Ocean Fifty pour qui ce sera le 25, et pour les Imoca le 26. Le village officiel de la course ouvrira officiellement ses portes le 25 octobre. Les 70 000 m² regroupant 300 exposants disposés autour du bassin Vauban seront bien sûr ouverts au public (2 millions de visiteurs attendus) jusqu’au jour du départ, le 6 novembre. De l’autre côté de l’Océan Atlantique, ce ne sont pas moins de trois villages qui seront proposés au Mémorial Acte (du 11 novembre au 4 décembre), à la marina du Bas-du-Fort (12-27 novembre) et à Basse-Terre du 10 au 13 novembre). Concernant les dotations financières, l’organisateur y consacre 20% des droits d’inscription, qui s’échelonnent de 6 600 Euros HT pour la catégorie Rhum à 80 000 Euros HT en Ultim. La répartition n’étant pas encore à ce jour connue, sauf dans les catégories Rhum où le premier touchera 40% de l’enveloppe, le second 25%, le troisième 20%, le quatrième 10% et le cinquième 5%. Lors de la dernière édition une prime de 50.000 euros est revenue au vainqueur en Ultim, 25.000 euros au second et 15.000 euros au troisième. Les primes de victoire étaient beaucoup moins élevées dans les autres catégories : 23.000 euros en Imoca, 15.000 euros chez les Class40, 8.500 euros pour les Multicoques Rhum, 8.000 euros pour les Monocoques Rhum et 4.500 euros pour les Multi50 qui avec la dynamique de la classe Ocean Fifty devraient être revalorisés.

Nautisme Article
Le Memorial Acte à Pointe à Pitre, magnifique écrin pour célébrer l'arrivée des marins© Photo Les Iles de la Guadeloupe - DR

6 ou 7 jours de traversée pour les premiers

Le départ sera donc donné le dimanche 6 novembre à 13h02, retransmission en direct au journal télévisé oblige. Seule les conditions météo peuvent obliger l’organisateur à repousser le départ ou à l’avancer (de 24h maximum et avec 48h de préavis). La tradition est respectée avec une ligne de départ mouillée au large de la pointe du Groin, soit au Nord de Cancale, et une porte à passer devant le Cap Fréhel où le public se masse toujours nombreux. C’est la seule marque du parcours de 3544 milles avant la Guadeloupe à laisser à bâbord. Les skippers n’ont droit qu’à une seule escale pour raison technique sur le parcours, une fois la pointe de la Bretagne passée. Les premiers Ultims pourraient passer la ligne d’arrivée moins de sept jours plus tard, soit dès le dimanche 13 novembre. Pour les Imoca et les Ocean Fifty, il faudra patienter 4 à 5 jours de plus environ, les Class40 devraient arriver aux alentours du 22 novembre, mais ce n’est là que conjecture, la mer reste imprévisible et donc maîtresse des horloges. La seule certitude est que, pour être classé, il faudra avoir rejoint la Guadeloupe en moins de quatre semaines, la ligne fermant le 4 décembre à 13h Temps Universel au plus tard.

A retenir dans votre agenda :

25 octobre : ouverture du village à Saint-Malo / 25 octobre : parade Ocean Fifty et Ultims / 26 octobre : parade des Imoca / 28 octobre : parade Classe40 / 29 octobre : parade Rhum, monos et multis

Dimanche 6 novembre 13h02 : DEPART

Du 11 novembre au 4 décembre : ouverture du village au Mémorial Acte / Du 12 au 27 novembre : ouverture du village du Bas-du-Fort / Du 10 au 13 novembre : ouverture du village de Basse-Terre

Arrivées en Guadeloupe : à partir du 12 ou du 13 novembre

DOSSIER SPÉCIAL ROUTE DU RHUM
Destination Guadeloupe en partenariat avec
L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…