Voyage au coeur de Saint-Barth

Carnet de voyage
Mardi 20 juillet 2021 à 15h42

Au cœur des Petites Antilles, Saint-Barthélemy est une île française d’une rare beauté. Situé dans la mer des Caraïbes, ce trésor d’outre-mer est la destination idéale pour ceux qui recherchent un séjour de détente : plages sauvages et fonds marins incomparables, découvrez une île à la flore incroyable.

Saint Barthélemy ©Office de Tourisme de Saint Barthélemy
Au cœur des Petites Antilles, Saint-Barthélemy est une île française d’une rare beauté. Situé dans la mer des Caraïbes, ce trésor d’outre-mer est la destination idéale pour ceux qui recherchent un séjour de détente : plages sauvages et fonds marins incomparables, découvrez une île à la flore incroyable.

Gustavia

Nautisme Article
Gustavia© Office de Tourisme de Saint Barthélemy

Gustavia présente un mélange d’habitations coloniales et de petites maisons en pierre et en bois, héritées de l’époque où l’île était une possession du royaume de Suède, au XVIIIe siècle. La ville se prête aux flâneries le long de ses boutiques de luxe détaxées et aux pauses à la terrasse des cafés, en espérant croiser peut-être quelques célébrités descendues de leur yacht.

La ville est construite autour de son port : la mer est donc omniprésente à Gustavia. Accessible à pied depuis le centre, la plage Shell Beach est la plus animée. Par la route, l’anse du Gouverneur offre un peu plus de tranquillité. On peut aussi prendre un peu de hauteur et profiter d’une belle vue sur la rade, en se rendant sur les vestiges du fort Gustave.

Fort Carle

Nautisme Article
© Wiki Média

Ce morne rocheux se situe au Sud-Ouest de Gustavia. Il est recouvert d’une forêt littorale sèche et porte à son sommet les vestiges d’un ancien fort datant de l’époque suédoise.

Le site du Fort Carl est un massif boisé préservé, aux portes de la ville. De par sa position stratégique, il offre à son sommet d’intéressants panoramas :

- au Sud-Est, vers l’Anse de Grands Galets (aussi appelée Shell Beach), dont la falaise est un site de nidification du Paille-en-Queue ;

- à l’Ouest, vers la mer, les îles environnantes (Saint Kitts & Nevis, Saba, Saint-Eustache et Saint-Martin), les îlets du Pain de Sucre et des Petits Saints ;

- au Nord-Est, vers la ville de Gustavia et son port.

La flore

Une végétation adaptée aux conditions arides de ce morne littoral se développe au Fort Carl. Il compte ainsi 56 espèces, la plupart endémiques des Antilles, appartenant à 29 familles différentes, dont 26 espèces arbustives ou arborées.

Sur les pentes du morne, on retrouve des espèces emblématiques de la forêt littorale sèche, comme le Mapou gris, la Cerise capitaine, le Bois fourmi, le Poirier pays ou encore le Gommier rouge.

Au sommet du morne, la végétation est davantage de type arbustive et herbacée. Au centre, on trouve un faciès de savane arbustive parsemée de roches volcaniques. Le Bois l’huile, le Jujubier ou encore le Cactus cierge s’y développent.

La faune

Lézards, insectes et oiseaux peuplent le site. Le milieu ouvert de la prairie xérophile du sommet est particulièrement favorable à l’entomofaune. Des iguanes peuvent se nourrir des feuilles des arbres sur les pentes du morne.

Les plages

Nautisme Article
Anse du Colombier© Wiki Média

En étant l’une des plus anciennes îles volcaniques de la chaîne des Petites Antilles, la nature des 22 plages de Saint-Barth est très florissante. Avec ses 32 kilomètres de côte, les plages sont souvent sauvages, laissées dans leur état naturel et bordées d’une riche flore tropicale. C’est le cas de Colombier, Corossol, Les Salines, Shell et Saint Jean. En rejoignant cette dernière, vous pourrez admirer les avions qui décollent de l’aéroport. Au nord-ouest, Corossol se trouve dans un petit port de pêche traditionnel qui garde son charme originel. Encore, l’Anse Marigot vous coupera le souffle avec son étendue de cocotiers, une rareté sur l’île. La plage la plus ample de Saint-Barthélemy est l’Anse des Flamands, qui vous étonnera avec un panorama magnifique sur l’île de Chevreau. Lors de vos promenades, vous pourrez observer des espèces de la faune locale, comme des iguanes, des tortues, des pélicans ou des colibris. Les plages sont l’endroit idéal pour pratiquer des sports nautiques tels que la planche à voile, le kitesurf, le surf et bien sûr la plongée sous-marine ou celle avec tuba.

Anse du Colombier

La pointe ouest de Saint-Barthélemy cache l'anse de Colombier, la plage la plus protégée de l’île. Ce petit havre de paix encore sauvage mérite bien quelques efforts sous le soleil caribéen avant de pouvoir s’y reposer.

Aucune route ne mène à l’anse de Colombier, il faut donc s’y rendre à pied, par un sentier serpentant dans les collines, depuis la route de Flamands et Petite-Anse. On peut aussi emprunter un chemin escarpé depuis le quartier de Colombier. La balade d'une vingtaine de minutes permet de profiter d’une vue magnifique sur la baie. Les moins sportifs peuvent s’y rendre par bateau.

Sur place, l’eau transparente de cette réserve naturelle est idéale pour la pratique du snorkeling. Equipé d’un masque et d’un tuba, on peut apercevoir de nombreuses espèces de poissons et quelques tortues marines. Sur le sable, le décor appelle au farniente. En haut de la colline, une seule villa surplombe l’anse de Colombier. Il s’agit de l’ancienne propriété de Rockefeller, le milliardaire américain à l’origine de l’engouement pour Saint-Barth dans les années 1960.

La réserve naturelle de Saint Barthélemy

Nautisme Article
© Office de Tourisme de Saint Barthélemy

Cet éclatement spatial rend la gestion et la surveillance plus difficile, mais permet de couvrir des environnements diversifiés et d’alterner des zones au régime de protection différent. La réserve naturelle protège des environnements sous-marins exceptionnels, tels que les herbiers et récifs coralliens. Ce sont les habitats de nombreuses espèces, notamment des espèces menacées. On dénombre 183 espèces de poissons en zone de réserve avec une augmentation des effectifs et des nombres d’espèces. Parmi les espèces rares, on peut citer le mérou de Nassau, la raie aigle ou l’hippocampe à long nez. Deux espèces de tortues sont fréquentes, la tortue verte et la tortue imbriquée, mais on observe parfois des pontes de tortues luth. Parmi les mammifères marins, citons la baleine à bosse et le grand dauphin. Pour les coraux, Saint-Barthélemy est un des sites les plus riches des Antilles françaises avec 51 espèces. Ils servent de refuge et lieu d’alimentation pour une multitude d’animaux : éponges (60 espèces), gorgones (27 espèces), oursins, mollusques (200 espèces), crustacés, poissons… Une cinquantaine d’algues différentes peuplent les fonds marins ainsi que 5 espèces de phanérogames dont l’herbe à tortue et l’herbe à lamatin. Quatorze espèces d’oiseaux marins nichent à Saint-Barthélemy dont la sterne bridée, la sterne fuligineuse et le noddi brun. Sur terre, on rencontre quelques espèces de mammifères (chauves-souris principalement), des échassiers (hérons et aigrettes), des limicoles et quelques rapaces. Les colibris et les sucriers sont bien présents. Les reptiles comprennent la tortue charbonnière, les anolis, l’iguane des Petites Antilles, l’iguane commun, l’améive de Plée et les couresses, serpents inoffensifs. Quelques amphibiens sont également présents dont l’hylode de Martinique.

Avant de partir, pensez à consulter les prévisions sur La Chaîne Météo Voyage.

 

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.