La Rolex Fastnet Race, le panthéon de la course au large

Dimanche 31 mars 2019 à 6h38

Après la vente expresse des 340 places disponibles dans la flotte IRC en seulement 4 minutes et 37 secondes à l’ouverture des inscriptions le 7 janvier, le Royal Ocean Racing Club, organisateur de la plus grande course au large au monde, présente un avant-goût de la concurrence 2019. Une flotte impressionnante de voiliers sera rassemblée à Cowes le 3 août prochain, au départ de la Rolex Fastnet Race !

Le départ de la 48e édition de la Rolex Fastnet Race sera donné la samedi 3 août 2019. ©© Rolex/Kurt Arrigo
Après la vente expresse des 340 places disponibles dans la flotte IRC en seulement 4 minutes et 37 secondes à l’ouverture des inscriptions le 7 janvier, le Royal Ocean Racing Club, organisateur de la plus grande course au large au monde, présente un avant-goût de la concurrence 2019. Une flotte impressionnante de voiliers sera rassemblée à Cowes le 3 août prochain, au départ de la Rolex Fastnet Race !

Même si la plus grande majorité de la flotte reste constituée d’inscrits en IRC, essayant aussi bien d’accrocher le titre dans leurs catégories que le classement général de la Fastnet Challenge Cup, l’édition 2019 est marquée par la venue d’un nombre impressionnants de bateaux "non IRC", principalement français. A date, 25 Class40 sont inscrits (plus deux autres en IRC). A noter également la présence de quelques Ultimes, ces maxis trimarans de 100 pieds, les plus grands et plus rapides bateaux de course au large au monde. Le record actuel de la Rolex Fastnet Race a été établi en 2011 par le trimaran de 130 pieds, Banque Populaire V, skippé par Loïck Peyron, en 32 heures et 48 minutes à une vitesse moyenne de 18,5 nœuds. Bien que moins longs, tous les Ultimes de la nouvelle génération sont capables d’améliorer ce temps de référence.

Nautisme Article
La flotte internationale est très diversifiée, avec des bateaux allant de 9 à 32 mètres et une procédure de départ séquencée sur une période de 1 heure et 40 minutes au large de Cowes.© © Rolex/Kurt Arrigo

Le nombre d’IMOCA60 inscrits est le plus impressionnant ! Pas moins de 27 d’entre eux seront au départ, ce qui en fait l’un des plus grands rassemblements de ces coureurs au large en dehors de la course pour laquelle ils sont principalement construits  : le Vendée Globe, course autour du monde en solitaire sans escale et sans assistance. De plus, ces IMOCA 60 font l'actualité ces derniers mois, étant retenus comme support pour la prochaine édition de The Ocean Race (ex-Volvo Ocean Race) en 2021-2022. La liste des inscrits compte d’ailleurs un nombre exceptionnellement élevé de navigatrices britanniques, dont Sam Davies sur Initiatives Cœur et Pip Hare, navigatrice passée par le Mini et Class40.

De nombreux anciens vainqueurs composeront également la flotte. Le champion en titre de la Rolex Fastnet Race, Didier Gaudoux, sera de retour avec son fidèle JND 39 Lann Ael 2. A l’inverse, Géry Trentesaux, vainqueur en 2015 et vétéran de l’épreuve, revient cette fois avec une plus grande version de son victorieux Courrier Du Leon, le JPK 11.80 Courrier Recommandé. Sachant que les bateaux français ont remporté les trois dernières éditions de la Rolex Fastnet Race, il n’est pas surprenant qu’après le Royaume-Uni, la France occupe la deuxième place des nations les plus représentées au départ : 58 en IRC, plus environ 35 autres en catégories non-IRC.

Les répartitions de classes sont loin d'être décidées pour le moment, mais ce sont bien à l’intérieur de ces classes elles-mêmes que la compétition sera la plus intense, et non pour le classement général. Des groupes de bateaux similaires sont cependant déjà identifiables, prêts à un affrontement exceptionnel sur la course biennale de 605 miles de Cowes à Plymouth via le Phare du Fastnet.

Nautisme Article
Le symbole de la course est le Phare du Fastnet, situé au large de la côte sud de l'Irlande. Également connu sous le nom de Larme d'Irlande, le Rocher marque un tournant évocateur dans cette difficile épreuve.© © Rolex/Kurt Arrigo

La Rolex Fastnet Race c'est :

- La 48e edition cette année

- La plus grande course à la voile au monde

- Une course biennale de 605 milles nautiques - Cowes, Fastnet Rock, Plymouth

- Un taux de participation record avec une flotte de plus de 400 bateaux

- Une flotte internationale représentant plus de 26 pays

- Un record du parcours en multicoques : 1 jour, 8 heures, 48 minutes (2011, Banque Populaire V)

- Un record du parcours en monocoque : 1 jour, 18 heures et 39 minutes (2011, Volvo 70, Abu Dhabi)

- Le plus grand bateau en IRC est le Scallywag 100 (HKG) de 100 pieds (30,48 m)

- Le plus petit bateau en IRC est le Freedom (GBR) de 29,5 pieds (8,99m)

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.