Amedeo et son voilier de retour sur l'eau

Par Figaronautisme.com
Jeudi 2 mai 2019 à 6h32

Lundi 29 avril, après quatre mois de chantier, Newrest – Art & Fenêtres a retrouvé son élément à Lorient. Une mise à l’eau sous le soleil attendue par Fabrice Amedeo et toute l’équipe qui marque le début d’une nouvelle saison dont le point d’orgue sera la Transat Jacques Vabre disputée en double avec Eric Péron fin octobre.

Après 4 mois de chantier, le monocoque de Fabrice Amedeo a retrouvé son élément à Lorient : c'est le point de départ d'une nouvelle saison de courses, bien chargée ! ©Jean-Marie Liot/Newrest - Art & Fenêtres
Lundi 29 avril, après quatre mois de chantier, Newrest – Art & Fenêtres a retrouvé son élément à Lorient. Une mise à l’eau sous le soleil attendue par Fabrice Amedeo et toute l’équipe qui marque le début d’une nouvelle saison dont le point d’orgue sera la Transat Jacques Vabre disputée en double avec Eric Péron fin octobre.

Dès cette semaine, l'ancien journaliste de Figaro Nautisme va renouer avec les sensations de glisse et goûter au plaisir de retrouver une monture qui a bénéficié de quelques améliorations en vue du Vendée Globe.

« Je suis un skipper heureux » lâchait Fabrice Amedeo à l’heure de la remise à l’eau de son IMOCA. « Les quatre mois de chantier qui viennent de s’écouler depuis la fin de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe nous ont permis d’intervenir à différents niveaux. Nous avons remplacé le bout dehors qui avait cédé sur la Transatlantique en faisant le choix d’en installer un semblable à ceux qui équipent les nouveaux bateaux et qui nous permettra d’envoyer deux voiles d’avant en même temps. Ceci nous donnera la possibilité d’être plus efficaces dans les manœuvres ». Autre nouveauté et non des moindres, cette nouvelle casquette optimisée en vue notamment de la navigation dans les mers du Sud à l’occasion du prochain Vendée Globe : « Plus haute que l’ancienne et surtout offrant une plus grande surface pour s’abriter, elle va nous permettre de remédier à un gros défaut d’ergonomie que présentait la version d’origine ».

Nautisme Article
Dès cette semaine, le skipper va renouer avec les sensations de glisse et goûter au plaisir de retrouver une monture qui a bénéficié de quelques améliorations en vue du Vendée Globe.© Jean-Marie Liot/Newrest - Art & Fenêtres

Une première course dès la semaine prochaine !

Avec cette remise à l’eau sonne aussi l’heure du retour à l’entraînement et de la première confrontation. Après deux jours à quai pour la mise au point et finir d’installer tout ce qui doit l’être, Amedeo enchaînera trois jours de navigation pour retrouver les sensations, avant de rallier Douarnenez. Le 8 mai prochain, le skipper prendra le départ de la Bermudes 1000 Race, un parcours de 2000 milles entre le port finistérien et Brest via le Fastnet et Les Açores. Une première pour laquelle il aura certes peu de temps pour se rôder mais qui aura le mérite de le plonger directement dans le vif du sujet. « Il était important de faire un très gros chantier sur l’hiver 2018-19 pour alléger celui de 2019-20 et se retrouver déjà quasiment en condition de partir pour le Vendée Globe, explique le marin. C’est la raison de cette mise à l’eau tardive. Je vais aborder la Bermudes 1000 Race avec des ambitions mesurées mais c’est important d’y être. C’est une course préparatoire et surtout la seule en solitaire de la saison ! ».

Nautisme Article
Avec cette remise à l'eau sonne aussi l'heure du retour à l'entraînement et de la première confrontation. Le 8 mai prochain, il prendra en effet le départ de la Bermudes 1000 Race.© Jean-Marie Liot/Newrest - Art & Fenêtres

Programme 2019 de Fabrice Amedeo :

Bermudes 1000 Race/Douarnenez-Cascais : départ mercredi 8 mai 2019

ArMen Race Uship : départ jeudi 30 mai 2019

Fastnet Race : départ 3 août 2019

Défi Azimut : départ 8 septembre 2019

Transat Jacques Vabre/Le Havre-Salvador de Bahia (Brésil) : départ 27 octobre 2019