WHY200 : la nouvelle révolution « spatial » de Wally

Yachting
Vendredi 15 janvier 2021 à 9h01

Le WHY200 de Wally long de 27 mètres, est un nouveau vaisseau futuriste et "spatial" à plus d'un titre. Il offre notamment une suite propriétaire révolutionnaire à l'avant et 50 % d'espace habitable en plus que les yachts traditionnels de cette taille. Présentation de ce "petit" bijou.

Le WHY200 de Wally long de 27 mètres, est un nouveau vaisseau futuriste et "spatial" à plus d'un titre. Il offre notamment une suite propriétaire révolutionnaire à l'avant et 50 % d'espace habitable en plus que les yachts traditionnels de cette taille. Présentation de ce "petit" bijou.

Imaginé par le designer en chef Luca Bassani aux côtés du département d'ingénierie du groupe Ferretti, avec une architecture navale de Laurent Giles NA et un design intérieur fourni par le studio A. Vallicelli & C, le WHY200 réunit tous les avantages d'un superyacht de 33 mètres réunis dans un yacht de 27 mètres.

Nautisme Article

"Plus que jamais, nous trouvons moins de temps pour nous réunir avec nos proches, donc quand nous le pouvons, il faut que ce soit spécial pour chacun, quel que soit son âge ou ses intérêts. Avec le WHY200, nous remettons en question les idées préconçues sur ce que devrait être un yacht et comment il peut être utilisé. C'est une plateforme qui peut être appréciée par toute la famille ou des groupes d'amis, sans compromis", a commenté Stefano de Vivo, directeur général de Wally.

50% d'espace en plus qu'un yacht traditionnel

Nautisme Article

En absorbant l'espace précieux utilisé traditionnellement pour les allées extérieures dans un salon unique à poutres apparentes, l'espace de vie contemporain ouvert de 61 m2 du WHY200 est considérablement augmenté. Plus grand de 50 % que la plupart des salons de cette catégorie de yachts, cet espace étendu bénéficie d'un escalier central en fibre de carbone, reliant les logements du pont inférieur à l'étonnant sky lounge vitré du pont supérieur. En outre, une cuisine informelle peut être aménagée en option.

Nautisme Article

Au total, le WHY200 offre plus de 200 m2 d'espace intérieur, dont 22 m2 sur le pont supérieur et 100 m2 sur le pont principal. Le pont inférieur a un aménagement typique pour la longueur du yacht, avec trois ou quatre cabines doubles pour les invités (selon l'option d'aménagement choisie), mais les quartiers de l'équipage et du service ont la plus grande capacité pour la classe, avec la cuisine et trois cabines pour un maximum de cinq membres d'équipage répartis sur 32 m2.

Une suite propriétaire révolutionnaire

Nautisme Article

"Offrir aux propriétaires une expérience de haut niveau à bord a toujours été au centre de notre mission à Wally. Nous avions depuis longtemps l'intention de créer un pont principal en verre qui offrirait à son propriétaire de nombreux avantages en termes de style de vie. Aujourd'hui, la technologie a enfin rendu cela possible, en débloquant un volume intérieur supplémentaire sur ce pont, ce qui change la donne. Elle nous a permis de créer une suite propriétaire sensationnelle et sans précédent de 37 m2 à la proue, qui porte l'expérience à bord à un tout autre niveau. Imaginez la sensation de vous réveiller avec une vue à 200 degrés ininterrompue à travers les vastes fenêtres de la proue, comme si vous flottiez au-dessus de l'eau. C'est une véritable merveille à contempler, nous sommes particulièrement fiers de ce qui a été réalisé avec cet aménagement révolutionnaire", a commenté Luca Bassani, fondateur et concepteur en chef de Wally.

Profiter de l'extérieur tout en restant protégé

Conscient du fait que les propriétaires préfèrent de moins en moins s'exposer aux éléments tout en profitant de l'environnement extérieur, Wally a prévu une protection suffisante contre le soleil, le vent et la pluie sur ses 144 m2 de terrasses extérieures. Un surplomb sans pilier au-dessus du pont principal à l'arrière et des panneaux de verre latéraux abritent la salle à manger et le salon en plein air, qui offrent une vue dégagée sur trois côtés et se prolongent sans encombre dans le salon principal par des portes coulissantes pleine hauteur. Ce surplomb étendu se traduit par un pont supérieur plus grand à l'arrière également, offrant de l'espace pour s'allonger sur des chaises longues ou s'asseoir à la table à manger ombragée. Par une grande porte coulissante, les invités accèdent au premier pont fermé, qui comprend la timonerie et le sky lounge, élégamment vitrés et dotés d'une superstructure en carbone qui fait écho à l'esthétique épurée et anguleuse des légendaires yachts à moteur Wallypower de la marque. L'accès au pont avant se fait par des portes latérales dans la timonerie.

Un immense beach club de 32 m2

Nautisme Article

Des ailes rabattables agrandissent la zone du beach club pour atteindre une ampleur comparable à celle d'un superyacht, avec 32 m2 et un accès à la mer sur trois côtés, créant un tout nouveau niveau de plaisir à la ligne de flottaison. Avec non pas un mais deux garages dissimulés, la capacité de stockage est sans précédent pour la catégorie de taille du yacht, avec un rangement ingénieux d'une annexe de quatre mètres et de nombreux jouets aquatiques.

Nautisme Article

Le WHY200 est le premier yacht hybride Wally et il a été conçu pour naviguer à une vitesse de 20 nœuds.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.