Route du Rhum : comment suivre le départ en mer ?

Course au large
Samedi 3 novembre 2018 à 12h27

Pour des raisons évidentes de sécurité, un récent arrêté de la Préfecture Maritime restreint l’accès des plaisanciers au départ de la Route du Rhum le 4 novembre prochain à St Malo, provoquant même un début de polémique. Le point à quelques jours de l’événement…

Dans le cadre du départ de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe, donné le dimanche 4 novembre 2018 à Saint-Malo à 14h précises, des zones réglementées ont été définies.
Pour des raisons évidentes de sécurité, un récent arrêté de la Préfecture Maritime restreint l’accès des plaisanciers au départ de la Route du Rhum le 4 novembre prochain à St Malo, provoquant même un début de polémique. Le point à quelques jours de l’événement…

Dans le cadre du départ de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe, donné le dimanche 4 novembre 2018 à Saint-Malo à 14h précises, des zones réglementées ont été définies par la Préfecture Maritime (Arrêté n° 2018/115) pour assurer la sécurité et le bon déroulement de la course entre 12h et 17h. La zone rouge (voir infographie) est réservée aux bateaux de course et aux navires accrédités par l’organisateur (bateaux d’assistance, sécurité ou bateaux à passager), lesquels devront arborer des pavillons officiels d’accréditation. Cette zone est définie par des points GPS précisés dans sur le site internet de la course (www.routedurhum.com) et sur le site internet de la Préfecture Maritime de l’Atlantique (www.premar-atlantique.gouv.fr). Attention, les contrevenants à cette zone interdite s’exposent à des procès-verbaux dressés par l’Autorité Maritime présente sur le plan d’eau. Et ils seront nombreux !

Pas de navigation à la voile, seulement au moteur

En revanche, une zone verte sera autorisée aux navires de plaisance immatriculés navigant exclusivement au moteur, à l’exception des véhicules nautiques à moteur (Jet-Skis). Dans cette zone, la pêche, le mouillage des navires et de tout engin de pêche, la baignade, la plongée sous-marine et les loisirs nautiques seront interdits. En résumé, si vous souhaitez suivre au plus près le départ de la Route du Rhum sans être hors-la-loi, il faudra naviguer au moteur dans la zone verte ou payer 15 euros pour monter à bord d’un bateau à passager et accéder à la zone rouge. Certains plaisanciers et skippers comme Thibaut Vauchel-Camus dénoncent cette décision arguant que « la mer devient payante » ! Mathieu Sarrot, l’organisateur de la Route du Rhum justifie cette décision en rappelant à juste titre que « 123 bateaux de course seront en mer et que la vitesse moyenne des voiliers du Rhum est évaluée à 19 nœuds contre 11 nœuds en 2002. » Et ne parlons pas d’un départ avec une météo mauvaise et des centaines d’embarcations sur le plan d’eau maloin…  

Les conseils de sécurité pour les plaisanciers au départ de la Route du Rhum :

-N’entrez jamais dans les zones qui ne vous sont pas allouées,

-Durant la phase de sortie des concurrents du port de Saint Malo, n’évoluez jamais devant les concurrents et ne vous en approchez jamais à moins de 100m (les accélérations et changements de cap sont rapides et violents)

-Evoluez à des vitesses adaptées aux circonstances, ralentissez toujours dans les zones à fort trafic

-Suivez les instructions données par les bateaux de surveillance

-Etre en règle avec la réglementation en vigueur : armement de sécurité, nombre maximum de personnes embarquées

-Ne sortez jamais seul en mer, restez vigilant, demandez à votre équipage de surveiller le plan d’eau à vos côtés

-Portez une brassière de sauvetage et le coupe-circuit en permanence,

-Munissez-vous de vêtements chauds et adaptés à la mer,

-Evitez tout rejet (déchets, eaux noires) dans le milieu naturel,

-Respectez les stationnements autorisés en rétro-littoral pour votre véhicule, notamment si vous mettez votre navire à l'eau depuis une cale.

-Pour la communication, utiliser la canal 01 de la VHF en réception uniquement (information sur le déroulé de la course et de consignes de sécurité) et le canal 16  en double veille secours. Enfin, un point d’information des services de l’Etat sera présent au sein du village à Saint-Malo et sur l’eau via l’un des semi-rigides SECURITE de l’organisation.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…