En exclu : le carnet de bord de Sam Davies, pour sa 2e semaine de course

Vendée Globe
Lundi 23 novembre 2020 à 10h36

Nouvelle semaine, nouveau carnet de bord ! Sam Davies nous a envoyé en exclusivité son carnet de bord de la semaine passée, entre Pot au Noir, hémisphère sud et poissons volants !

©Sam Davies / Initiatives Coeur
Nouvelle semaine, nouveau carnet de bord ! Sam Davies nous a envoyé en exclusivité son carnet de bord de la semaine passée, entre Pot au Noir, hémisphère sud et poissons volants !

Hello à tous les lecteurs du Figaro Nautisme, voici un petit résumé de ma semaine, jour après jour.

Dimanche

J’ai subi de nombreuses attaques de poissons volants qui étaient vraiment énormes. Est-ce que la taille du poisson est relative à la vitesse du bateau ? Peut-être. Non seulement les impacts font beaucoup de bruit mais c’est aussi super dangereux pour moi et je n’imagine pas ce que ça ferait de s’en prendre un en plein vol.

Lundi

Cette journée a été marquée par le démâtage de Nico Troussel. J’ai connu une aventure similaire en 2012 où j’avais démâté au bout de 4 jours. J’étais triste, fatiguée et je culpabilisais pour mon équipe que j’avais l’impression de décevoir et de laisser tomber après tous les efforts réalisés pour prendre le départ de la course. Toutes ces émotions me sont revenues et je me suis sentie très triste pour Nico et son équipe.

Mardi-mercredi

Le Pot au Noir était ... RAPIDE ... pour une fois - je n'ai jamais ralenti. J’ai eu 24 heures de grains qui ont nécessité beaucoup de temps pour gérer le cap, les voiles et leur orientation pour ne rien casser, donc c'était un moment fatigant, j’ai passé deux nuits (presque) blanches. J’ai eu le droit à des éclairs, des coups de tonnerre et… des arcs en ciel. J’ai accumulé beaucoup de fatigue mais la traversée s’est plutôt bien passée globalement

Nautisme Article
© Sam Davies / Initiatives Coeur

Jeudi

Me voilà dans l’hémisphère sud, passé jeudi après 11 jours de course. Comme le veut la tradition j’ai trinqué avec Neptune. Mais cette journée a été celle d’un gros coup de mou, que je pense dû à la fatigue accumulée depuis le départ notamment au contrecoup de mes 2 « nuits » dans le Pot au Noir. J’ai appris que Romain montait dans son mât alors qu’il déteste les hauteurs et, de ne pas avoir de nouvelles de lui pendant plusieurs heures m’a causé pas mal de stress. Du coup j’ai enchaîné des siestes de 16h jeudi jusqu’à 7h vendredi matin pour récupérer.

Vendredi

Après le Pot au Noir, me voilà de retour dans les alizés et leurs grandes vitesses, qui ne riment pas avec confort sur ces foilers. Il faut trouver de bonnes positions pour manger, se reposer, dormir... et faire autre chose est presque impossible. J'ai essayé de résoudre quelques problèmes techniques (qui ne sont pas urgents mais qui doivent être réparés) et ai suivi les vérifications générales et la maintenance, mais ça n’est pas facile.

Maintenant, Initiatives-Cœur déboule vite vers le Sud. Après une journée de bricolage j’ai pris une douche (eau de mer à 27 degrés !) et je me suis fait une pose musique le soir pour profiter du coucher de soleil.

Nautisme Article
© Sam Davies / Initiatives Coeur

Samedi

En passant devant Salvador de Bahia (le port d’arrivée de la Transat Jacques Vabre), j'ai réalisé que c'est le Vendée Globe ! À ce stade l'an dernier, la course était presque finie, mais cette année elle ne fait que commencer. J'ai pris conscience que les 2 premières semaines ont été très dures et fatigantes et je dois m'occuper de moi-même pour avoir assez d'énergie pour continuer comme ça pendant encore 2 mois ! Au cours des 2 derniers jours, j'ai pris soin de me reposer davantage, de manger autant que possible afin de prendre des forces pour les mers du sud !

Voilà, après une deuxième semaine de course, je réalise à quel point j’ai de la chance d’être ici ! Je suis à fond dans la course et pour sauver les enfants. Je compte d’ailleurs toujours sur votre soutien sur les pages Facebook et Instagram d’Initiatives-Cœur pour m’y aider.

Nautisme Article
© Sam Davies / Initiatives Coeur

À la semaine prochaine.

Sam 😘

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.