Un vent très léger à Lorient pour le départ du premier acte The Ocean Race Europe

Course au large
Samedi 29 mai 2021 à 18h55

L’édition inaugurale de The Ocean Race Europe vient de commencer avec une flotte de 12 bateaux venant de quitter Lorient pour la première étape vers Cascais. Cette nouvelle course européenne en trois étapes a été créée pour partager la course au large en équipage au plus grand nombre. Au total, ce sont donc 12 bateaux représentant neuf pays qui s’arrêteront à Cascais, puis à Alicante avant d’arriver à Gênes en Italie, pour un finish prévu le 19 juin.

Départ à Lorient ©The Ocean Race
L’édition inaugurale de The Ocean Race Europe vient de commencer avec une flotte de 12 bateaux venant de quitter Lorient pour la première étape vers Cascais. Cette nouvelle course européenne en trois étapes a été créée pour partager la course au large en équipage au plus grand nombre. Au total, ce sont donc 12 bateaux représentant neuf pays qui s’arrêteront à Cascais, puis à Alicante avant d’arriver à Gênes en Italie, pour un finish prévu le 19 juin.

Les équipages ont quitté Lorient sous les encouragements, tandis que tous les marins ont suivi un protocole strict lié au Covid-19. Ceci grâce au travail de notre partenaire espagnol Quirónprevención du groupe Quirónsalud, qui aura permis d’assurer la sécurité des compétiteurs et des organisateurs de l’évènement.

Parmi les officiels présents sur les pontons de Lorient pour encourager les équipages et leur souhaiter bon vent : Fabrice Loher, le Maire de Lorient et président de Lorient Agglomération; Ronan Loas, le Maire de Ploemeur et vice-président de Lorient Agglomération; Patrice Valton le vice-président de Lorient Agglomération; Maria Colas, vice-présidente chargée de la mobilité à Lorient Agglomération; Philippe Nourissat, du bureau du Maire de Lorient; Freddie Follezou, président d’AudéLor et vice-président de Lorient Agglomération; ainsi que Jean-Philippe Cau, président de Lorient Grand Large.

Nautisme Article
Mirpuri Foundation© The Ocean Race

Selon le navigateur Wouter Verbraak embarqué sur le VO65 néerlandais Team Childhood I, ces conditions de départ pourraient s’avérer déterminantes pour le classement du reste de l’étape.

« Le départ sera un moment clé de la course, donc nous essaierons de rester groupé avec la flotte pour ne pas manquer le train. La suite de l’étape devrait nous offrir quelques challenges, avec des conditions musclées autour du cap Finisterre et après. L’arrivée à Cascais pourrait se faire dans un vent plus léger. »

Il ajoute : « comme dans beaucoup de courses océaniques, il faut être bon partout. C’est précisément là-dessous que nous mettrons toute notre attention. »

L’équipage portugais de la Mirpuri Foundation Racing Team aimerait par-dessus tout mener la flotte des VO65 en arrivant à Cascais, qui est le port d’attache et la base d’entraînement de l’équipe.

Le skipper français Yoann Richomme confirme que son équipage vise la victoire de The Ocean Race Europe, après avoir eu la période d’entraînement la plus intense parmi les sept équipes engagées sur la classe VO65. Il est cependant très clair sur le fait que rien n’est acquis.

« L’objectif a toujours été de gagner, c’est clair, » affirme-t-il. « Nous avons été mis dans les meilleures conditions pour ça. La course reste la course ; c’est très difficile, et cela peut se jouer sur une petite erreur. »

« Nous savons que nous ferons des erreurs - mais essaierons juste d’en commettre moins que les autres. »

Nautisme Article
Ambersail-2© The Ocean Race

La navigante suissesse Justine Mettraux, embarquée à bord de l’IMOCA 11th Hour Racing, avoue avoir une grande confiance suite aux nombreuses heures de travail effectuées par le navigateur britannique Simon Fisher (SiFi) avant le départ de The Ocean Race Europe.

« Je ne pense pas que ça va être une mince affaire de s’extraire de Lorient, » prévoyait Justine. « Il faut décider du chemin le plus rapide et du bon cap à suivre parce qu’il va vite falloir sortir de ces vents légers. »

“SiFi a beaucoup d’expérience et je suis confiante dans ce qu’il fait…Nous ferons de notre mieux pour aller le plus vite possible. Je pense que le plus dur sera le départ et les premiers jours de course, ensuite on verra où nous nous positionnons par rapport au reste de la flotte. »

Avec des conditions proches du calme plat lors du départ donné à 13h45 (heure locale) ce samedi, le comité de course avait mis en place un départ au reaching avec une porte matérialisée par deux bouées, mettant la flotte dans les ‘meilleures’ conditions pour s’extraire de Lorient, grâce à une marée favorable.

Le VO65 de la Mirpuri Foundation Racing Teama tiré son épingle du jeu, pour s’extraire du reste de la flotte au départ. Il était en tête au passage de la porte.

Les bateaux devraient rencontrer de meilleures conditions plus tard dans la journée, lorsque les équipages plongeront dans le Golfe de Gascogne vers la pointe nord-ouest de l’Espagne, le fameux cap Finisterre.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.