Route du Rhum 2022 : 40 ans de moments forts, première partie

Route du Rhum
Jeudi 3 février 2022 à 12h32

La Route du Rhum a eu 40 ans en 2018. Si dans la vie on dit que le temps passe vite, il nous paraît plus long quand il faut attendre quatre années entre deux éditions. Pourtant que d’émotions fortes cette course folle nous aura fait vivre. En attendant le cru 2022 à destination une nouvelle fois de la Guadeloupe, Figaro Nautisme revient sur les onze premières éditions en autant d’images fortes.

Route du Rhum 1990 - Florence Arthaud ©Thierry Martinez
La Route du Rhum a eu 40 ans en 2018. Si dans la vie on dit que le temps passe vite, il nous paraît plus long quand il faut attendre quatre années entre deux éditions. Pourtant que d’émotions fortes cette course folle nous aura fait vivre. En attendant le cru 2022 à destination une nouvelle fois de la Guadeloupe, Figaro Nautisme revient sur les onze premières éditions en autant d’images fortes.

1978 - 98 secondes pour une éternité

Nautisme Article
Route du Rhum 1978 - Birch et Malinovsky© Christian Fevrier

L’arrivée, la remontée du petit monocoque jaune sur le long cigare noir pour l’infinitésimal écart final, ont été immortalisé par la photo de Christian Février et ce titre de nos confrères de L’Equipe. La première édition réunit déjà tous les ingrédients qui feront de cette course un plat délicieusement épicé, dont on se régalera tous les quatre ans. Un suspens haletant, des combats d’homme à homme, de la technologie, de la démesure, et un final Hitchcockien. Malheureusement, l’édition 1978 aura aussi son volet dramatique avec la disparition mystérieuse d’Alain Colas à bord de Manureva. Comme si la course avait besoin de tremper sa plume dans nos larmes pour mieux imprimer nos mémoires.

1982 – Plié, repéré, gagné !

Nautisme Article
Route du Rhum 1982 - Rosières© Guy Delage et DR

C’est l’image forte que peut-être vous gardez si vous étiez comme nous devant votre téléviseur, noir et blanc, jeunes lecteurs faites un effort d’imagination, pour suivre le départ de la deuxième édition : le prao Rosières de Guy Delage se repliant sur la ligne de départ, comme un vulgaire pantographe sur la table à dessin. Pour la première fois en course au large, les marins positionnés par satellite grâce à la balise Argos dont chaque bateau est équipé. Ce suivi permettant de raconter quotidiennement l’histoire de la course en général et de chaque participant en particulier, marquera un tournant dans la course au large qui ira vers toujours plus de professionnalisation. La médiatisation croissante attirant à chaque course de nouveaux sponsors. Mais le vainqueur en 1982 est déjà un grand professionnel, sponsorisé par Elf Aquitaine. Dès les premières vues d’hélicoptère lors de son arrivée on ausculte les poutres en aluminium que l’on sait fissurées. Mais l’homme et le bateau tiennent jusqu’au bout pour une victoire qui efface la mésaventure que le skipper a connu en 1978, contraint à l’abandon après avoir heurté un bateau spectateur au cap Fréhel.

1986 – Catamaran fatal

Nautisme Article
Route du Rhum 1986 - Loïc Caradec© Christian Fevrier

Fin d’après-midi du dimanche 9 novembre 1986, l’hélicoptère qui suit la course depuis le départ va faire demi-tour. En bas, sur l’eau, accroché à la grande barre à roue de son catamaran géant, Loïc Caradec se retourne et salue de la main. L’immense mât aile de Royale le surplombe et l’entraîne malgré lui. C’est la dernière image que nous aurons de lui. Malheureusement je n’ai pas pu faire l’acquisition de cette photo de Christian Février lorsque j’en ai eu l’occasion et je le regretterai toujours. Elle est à la fois magnifique et infiniment triste. Le 13 novembre, Florence Arthaud retrouvera le catamaran retourné, vide. Le gros temps a eu raison du maxi-catamaran mais pas de Philippe Poupon. Prudent septième en 1978, discret 9ème en 1982, il est, quatre ans plus tard, au sommet de son art.  Fleury-Michon, sponsor fidèle, lui permet de construire un trimaran sur-mesure, sur les plans du génial Nigel Irens. Avec une préparation rigoureuse, une analyse météo inspirée, le sort en est jeté, deux jours après son arrivée, il n’y a toujours pas de second majesté !

1990 – La grande dame de l’Atlantique

C’était son année, sa course, son bateau, sa victoire, alors elle a écrit l’histoire, pour l’éternité. Perchée sur la coque de son trimaran doré, dans la lumière du soir Florence Arthaud entre en dans la baie de Pointe à Pitre comme on entre au Panthéon. Troisième, le jeune Laurent Bourgnon navigue sur un quasi-sistership, baptisé RMO. Avec leur flotteurs volumineux à la longueur maxi désormais limitée à 60 pieds (18.28m), les dessins VPLP ouvrent en cette année 90 une série de victoires toujours en cours. Le rusé Philippe Poupon, s’intercale entre les deux, sur sa fine libellule toujours signée Nigel Irens, et s’offre une belle deuxième place grâce à une option Nord qui confirme s’il en était encore besoin ses talents de stratège météo.

1994 – Prince Laurent 1er

Nautisme Article
Route du Rhum 1994 - Laurent Bourgnon Primagaz© Primagaz

Quatre ans après sa première participation, et une déjà très belle troisième place, le Suisse Laurent Bourgnon récidive et gagne. Il fait le poirier sur un flotteur, joue aux équilibristes sur une coque, ouvre les bras en V étendu dans la Grand-Voile, brandit deux feux de détresse transformés en signaux de victoire, les photographes se régalent ! Ainsi énoncé c’est comme une évidence. Pourtant la concurrence au départ était sérieuse. Le duel avec le Fujicolor de Loïck Peyron s’annonçait homérique…démâtage. Le milliardaire-aventurier Steve Fossett faisait planer une menace américaine à bord du bateau vainqueur aux mains de Florence Arthaud ? Relégué à plus de trois jours. Mike Birch ? Abandon. Claude Bistoquet l’enfant chéri du pays ? Chavirage. Ne restait plus que le regretté gentleman Paul Vatine, magnifique second sur Région Haute-Normandie.

... la suite lundi prochain sur Figaro Nautisme !

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…