DOSSIER SPÉCIAL ROUTE DU RHUM
Destination Guadeloupe en partenariat avec

CIC Normandy Channel Race 2022 : un avant-goût de Rhum

Route du Rhum
Lundi 23 mai 2022 à 12h20

Première manche du championnat annuel des Class40, la Normandy Channel Race a connu un final haletant, 9 minutes seulement séparant les vainqueurs Ian Lipinski et Ambrogio Beccaria (Crédit Mutuel) des seconds, Corentin Douguet et Yoann Richomme (Queguiner-Innoveo). Voilà qui promet pour la Route du Rhum - Destination Guadeloupe au départ de laquelle ces 40 pieds seront les plus nombreux, avec 55 concurrents attendus.

Ian Lipinski et Ambrogio Beccaria sur Crédit Mutuel ©JM Liot
Première manche du championnat annuel des Class40, la Normandy Channel Race a connu un final haletant, 9 minutes seulement séparant les vainqueurs Ian Lipinski et Ambrogio Beccaria (Crédit Mutuel) des seconds, Corentin Douguet et Yoann Richomme (Queguiner-Innoveo). Voilà qui promet pour la Route du Rhum - Destination Guadeloupe au départ de laquelle ces 40 pieds seront les plus nombreux, avec 55 concurrents attendus.

Ils n’étaient « que » trente au départ de Caen le 15 mai dernier, mais la flotte avait déjà fière allure dans le bassin St Pierre. Ce village en plein centre-ville pour el départ puis l’arrivée, c’est l’un des charmes de cette course devenue une classique 12 ans après sa création en 2010. Mais les 1000 milles nautiques du parcours entre Manche et Mer d’Irlande font vite oublier aux concurrents la douceur de leur refuge citadin. Disputée en double, dans une zone de forts courants la course est plus qu’exigeante, elle peut être violente. Prendre le départ à Ouistreham, longer les plages du débarquement, couper le rail des cargos pour aller contourner l’île de Wight, glisser vers la pointe Sud-Ouest de l’Angleterre jusqu’à Wolf Rock, traverser la Mer Celtique jusqu’au phare de Tuskar Rock au large du port irlandais de Rosslare, viser la Bretagne plein Sud pour rejoindre la marque de Portsall, traverser les îles anglo-normandes, affronter le ras Blanchard puis celui de Barfleur, avant de pouvoir de nouveau entrer dans les écluses et aspirer au repos, voilà qui, même au printemps peut relever du véritable du parcours du combattant.

Nautisme Article
© JM Liot

A 30 nœuds vers l’Irlande

Tous les cadors de la classe étaient donc au rendez-vous, habitués du circuit (Ian Lipinski, Antoine Carpentier, Emmanuel Le Roch, Jean Galfione, Aurélien Ducroz…), issus des promotions Figaro (Xavier Macaire, Alexis Loison, Corentin Douguet…) de la Mini transat (Ambrogio Beccaria, Amélie Grassi…), ou stars de l’Imoca revenus goûter aux joies du bateau simple mais ultra-performant (Vincent Riou, Mike Golding). Sur la ligne de départ, les locaux Pierre Casenave-Péré et Fabien Delahaye (Legallais) sont les plus prompts, mais derrière eux, le mano à mano entre Crédit Mutuel et Quéguiner-Innoveo s’annonce comme la météo : orageux ! Le duo Douguet – Richomme est le premier à l’île de Wight après une transmanche plus rapide que prévue, certains étant même flashés à 17 nœuds. Pourtant long des côtes anglaises, les favoris voient les surprenants Matthieu Perraut et Kevin Bloch (Inter Invest) leur ravir le leadership. Derrière, la flotte s’applique pour ne pas décrocher, surtout que la traversée de la mer d’Irlande sera aussi rapide que prévu. Avec un vent orienté Sud, les luges glissent au portant, dépassant parfois les 30 nœuds, des vitesses inimaginables il y seulement quelques années sur des monocoques de 40 pieds.

Nautisme Article
© JM Liot

Nouveau départ au Ras Blanchard

Mais les architectes n’ont pas hésité à innover et les skippers à les suivre. Sam Manuard signe ainsi exactement un tiers de la flotte avec dix de ses plans sur la ligne de départ. Si les larges étraves dites « scow » lui sont, depuis l’Imoca d’Armel Tripon « L’Occitane », souvent associées, David Raison en a sans doute été le pionnier, suivi par Marc Lombard, tous deux sigannt cinq bateaux de la flotte, le dernier tiers se partageant entre plans VPLP, Owen Clarke et Guillaume Verdier. Mais passé Tuskar Rock, ce sont 25 nœuds au près, avec une mer « démontée » dixit Aurélien Ducroz, qui attendent les skippers devant rejoindre la Bretagne via Land’s End. Premiers au phare irlandais, Corentin Douguet et Yoann Richomme font parler leur expérience de la Solitaire du Figaro pour gérer au mieux cette descente rendue pluvieuse par la présence d’un front occlus avec de fortes variations de vent. Les dix premiers se tiennent en 20 milles après deux jours de course, rien n’est donc encore joué. Pourtant, à Wolf Rock, les leaders comptent 10 milles d’avance sur le second, Crédit Mutuel, ce qui pourrait paraître confortable. Mais nous sommes en Manche et s’il arrive que le vent tombe comme c’est le cas lors du troisième jour de course à l’approche de la Bretagne Nord, le courant des marées lui ne faiblit jamais. A Portsall leur avance a été divisée par deux. Pire, au niveau des îles Anglo-Normandes, tout est à refaire, les quatre premiers se tenant en 1.5 milles ! Outre Quéguiner-Innoveo et Crédit Mutuel, Inter Invest est bien revenu, rejoint par Project Rescue Ocean. Les quatre s’attaquent donc simultanément au Ras Blanchard et ses fameux courants jusqu’à 6 nœuds, dans une brise de Sud-Ouest à peine plus puissante de 6-8 nœuds. Alors les skippers vont frôler les cailloux, passent là où on ne va jamais, virent « à la carto » comme on dit en Figaro, c’est-à-dire quand il n’y a plus que 10 centimètres d’eau sous la quille…théoriquement.

Nautisme Article
© JM Liot

Neuf petites minutes

La dernière nuit, qui les voit contourner toute la presqu’île du Cotentin, est dantesque, digne des plus grandes batailles navales qui, entre français et anglais historiquement, puis lors de la seconde guerre mondiale, ont marqué les lieux. Il n’y aura pas besoin de photo finish pour déclarer vainqueurs le duo franco-italien Lipinski-Beccaria (Crédit Mutuel) même si après 4.5 jours de course, neuf petites minutes seulement les séparent des seconds. Corentin Douguet et Yoann Richomme (Quéguiner-Innoveo) pourraient être déçus de cet accessit puisqu’ils ont souvent mené les débats, mais ils ont, en grands marins, professionnels et expérimentés, su faire preuve du plus grand fair-play à l’arrivée. Sachant que Yoann Richomme disputera la Route du Rhum sur un sistership du bateau de Corentin Douguet, la lutte entre St Malo et Pointe à Pitre pourrait tourner au duel fratricide. Troisième, Inter Invest a engrangé beaucoup de confiance à moins de six mois de la grande transat automnale. C’est plus globalement le cas des dix premiers, qui sont arrivés très groupés, mais aussi d’Amélie Grassi seulement 19ème sur 22 classées. Mais après avoir compté 160 milles de retard à la suite d'une escale technique, terminer à seulement 9 heures du dixième est une vraie, belle, performance.

DOSSIER SPÉCIAL ROUTE DU RHUM
Destination Guadeloupe en partenariat avec
L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…