Office de tourisme de Royan « Nous avons 100 km de côtes mais aussi beaucoup de richesses intérieures »

Carnet de voyage
Jeudi 18 juin 2020 à 6h32

La Tremblade, la Palmyre, Royan, Mortagne sur Gironde... 100 km de littoral, ponctués de stations balnéaires à taille humaine et porte d'entrée de nombreuses richesses intérieures. Entretien avec Elie De Foucauld, directeur de l'Office de tourisme Communautaire Destination Royan Atlantique, qui nous explique toute la difficulté de préparer cette saison estivale mais aussi les atouts du territoire.

©Frédéric Hédelin
La Tremblade, la Palmyre, Royan, Mortagne sur Gironde... 100 km de littoral, ponctués de stations balnéaires à taille humaine et porte d'entrée de nombreuses richesses intérieures. Entretien avec Elie De Foucauld, directeur de l'Office de tourisme Communautaire Destination Royan Atlantique, qui nous explique toute la difficulté de préparer cette saison estivale mais aussi les atouts du territoire.

Comment s'est déroulé le confinement ? « Pendant le confinement, le territoire s’est mis en apnée. Ce qui a le plus pesé aux professionnels, c’est l’incertitude. Il y a encore peu de temps, nous pensions que les restaurants ne rouvriraient pas, qu’il n’y aurait aucune autorisation pour les animations y compris les activités nautiques, du coup nous sommes passés d’une obscurité totale à une lumière éblouissante du soleil d’été en très peu de temps. Il y a une vraie difficulté technique et psychologique. Il est très difficile dans un délai si court pour remettre en forme l’offre. »

Nautisme Article
© Thierry Avan / OTC Royan Atlantique

Les réservations reprennent-elles depuis les dernières annonces gouvernementales ? « Les réservations reprennent oui mais nous ne sommes pas encore à un niveau habituel. Nous nous préparons à une double saison. Une première un peu chaotique jusqu’à la mi-juillet avec des touristes incertains, qui se décident au dernier moment et une offre qui se recale, et un mois d’août, s’il fait beau, assez exubérant mais qui risque d’être écourté par une rentrée sociale compliquée. Une saison concentrée donc, en deux temps, avec un rapport à la mesure sanitaire complexe puisque par exemple, pour les activités nautiques, on ne peut toujours pas être plus de 10 personnes embarquées. »

Qu'en est-il des animations prévues tout au long de la saison ? « Les protocoles sont très variés et assez souples finalement. Le protocole de rassemblement avec la limite de 5 000 personnes est extrêmement compliqué à gérer dans une station balnéaire qui accueille entre juillet et septembre 750 000 personnes. Il faut réussir à gérer la répartition des évènements pour ne pas regrouper trop de monde au même moment. Nous devons gérer les flux de ces évènements tout en faisant leur promotion. Les communes sont en train de repositionner leur programme d’animations de l’été. »

Nautisme Article
© Thierry Avan / OTC Royan Atlantique

Avez-vous communiqué pour cet été ? « Oui, avec une communication très différente. Nous sommes revenus sur des fondamentaux avec une mise en avant de nos métropoles voisines : Bordeaux, Poitiers, Limoges, Tours, sur le thème de « Destination Royan Atlantique » : une destination sécurisée, bien organisée, pour se remettre après toute cette période… Rien d’innovant mais l’originalité est que cette campagne est pour toute la France, et à l’intérieur du territoire nous faisons une autre campagne pour répartir les touristes. Nous avons 100 km de côtes mais aussi beaucoup de richesses intérieures. Nous voulons que les gens puissent se promener, qu’ils soient répartis harmonieusement sur le littoral mais aussi dans les terres, sans mouvement de foule. Nous devons donc organiser une convivialité un peu différente des années précédentes puisqu’il y aura moins d’animations. Automatiquement les gens vont se diriger sur les plages et par bonheur, nous avons de très grandes plages accessibles donc pas de problème de plages surpeuplées. Le produit que sont nos plages est un produit d’appel et les gens ont besoin de soleil et de calme. »

Qu'en est-il des bases nautiques ? « Les bases ont toutes repris leurs activités depuis le 2 juin en appliquant le protocole des différentes fédérations. Elles ont souffert ces derniers mois et vont devoir supporter d’importantes pertes avec l’absence des scolaires et des colonies de vacances. Nous avons une offre exceptionnel sur tout le territoire pour le nautisme. C’est une offre que nous travaillons beaucoup depuis 15 ans, avec énormément d’activités. »

Nautisme Article
Extrême Cordouan© Office de tourisme Communautaire Destination Royan Atlantique

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.