Les conseils d'un auteur-voyageur pour bien vivre le confinement

Culture nautique
Mercredi 25 mars 2020 à 6h30

Auteur de livres et réalisateur de documentaires, Stéphane Dugast a développé un penchant certain pour le monde maritime et celui de l’exploration. Il a notamment co-écrit la biographie de Paul Emile Victor. Il nous livre ses conseils pour bien "survivre" au confinement et nous parle de ses livres et films de chevet en période de repli.

Auteur de livres et réalisateur de documentaires, Stéphane Dugast a développé un penchant certain pour le monde maritime et celui de l’exploration. Il a notamment co-écrit la biographie de Paul Emile Victor. Il nous livre ses conseils pour bien "survivre" au confinement et nous parle de ses livres et films de chevet en période de repli.

Comment vivez-vous le confinement ?

Stéphane Dugast : "Je suis à Paris, en famille. Je suis retourné dans la capitale mardi dernier (le 17 mars) juste avant le confinement. Présent au festival « Les Rendez-Vous de l’Aventure » de Lons-le-Saunier le week-end précédent, je devais initialement enchainer avec une semaine de vacances aux Rousses, station du Haut-Jura. Compte tenu des événements, je suis rentré précipitamment sur Paris, mon « port-base ». C’était à la fois déroutant et inquiétant d’effectuer ce chemin en sens inverse de la « meute » pressée de quitter la capitale. Auteur-réalisateur indépendant, je suis en fait habitué au confinement. Vous savez écrire un livre, c’est un travail de longe haleine qui nécessite des « heures de table » seul derrière son ordinateur. Cette fois, ce qui change, c’est que je suis accompagné. C’est, en effet, avec femme et enfant que je partage mon quotidien, et ce au plus-près ! Notre salon est ainsi devenu notre bureau open-space. Comme toutes les familles, nous avons d’abord dû prendre nos marques et nous organiser en conséquence afin de cohabiter en parfaite harmonie. Ce confinement resserre les liens avec tes très-proches, c’est indéniable. Ou il peut tout faire exploser. Comme sur un bateau en fait ! "

Nautisme Article

Quels sont vos conseils de marin pour bien le vivre ?

S.D : "Reporter pour Cols Bleus, le journal de la Marine nationale, j’ai multiplié les embarquements sur les « bateaux gris » pendant plus de 15 ans. J’ai donc expérimenté à maintes reprises, et sur des bâtiments de toutes les tailles, la vie embarquée et ses contraintes, comme la promiscuité, l’isolement ou encore le confinement. Parmi ces expériences, la plus significative est mon embarquement durant un mois à bord d’un sous-marin nucléaire d’attaque, en l’occurrence le SNA Émeraude, équipage rouge. Cet embarquement a été d’autant plus fondateur que c’était la première fois que j’évoluais autant de temps (1 mois) dans un univers confiné. J’en ai tiré quelques enseignements. Celui, primo, d’organiser ses journées pour les rythmer. L’objectif étant de percevoir que le temps passe normalement. Secundo, j’ai compris qu’il était essentiel de bien manger. C’est bien connu des marins, la nourriture affecte le moral. Attention cependant aux excès ! Personnellement, pour surcompenser ce confinement, je mangeais beaucoup et trop. Résultat, j’ai pris 8 kilos en 1 mois ! Gare aux excès donc… Tertio, il est essentiel de garder des contacts avec ses proches et ses amis, de créer des interactions sociales. Via Skype, les réseaux sociaux, le téléphone et l’Internet, c’est un jeu d’enfant pour nous qui sommes actuellement confinés. C’était compliqué sur le sous-marin, voire même impossible pour des raisons de sécurité. Quatrième enseignement de cet embarquement dans un univers confiné, celui de prendre soin de son corps et de sa forme. Il faut se doucher, se raser et s’habiller comme à terre. Il est aussi important de faire du sport, ou du moins des exercices, pour fatiguer son corps. Avant-dernier enseignement, et non des moindres, garder le moral est primordial. Il faut accepter la situation, ne pas la subir, rester positif et anticiper l’après. Quand on y parvient pas, il faut dialoguer avec ses proches , et se confier. Dernière règle que je retiens : toute vie dans un espace confiné impose de savoir s’octroyer des moments d’intimité. Dans le sous-marin, j’étais parvenu à me trouver une « planque », dans laquelle je pouvais me réfugier pour lire en toute tranquillité. J’ai ainsi dévoré « Les cavaliers » et « Fortune carrée » de Joseph Kessel. Le décalage était d’autant plus jouissif que ces deux romans sont une ode au « grand dehors » et à l’ailleurs tandis que moi, j’étais confiné dans une « boîte » avec 80 marins par 300 mètres de profondeur quelque part en patrouille dans l’océan Atlantique nord. J’adorais ce moment d’intimité, que je désirais et que je programmais sachant que j’allais m’extraire un temps du quotidien, pour y revenir ensuite plus fort, plus apaisé." 

Nautisme Article

Dans cette période de repli, quels sont vos livres ou films de chevet ?

S.D : "C’est le moment ou jamais de lire ou relire des classiques du genre, comme « Vendredi ou la Vie sauvage » de Michel Tournier, la « Longue Route » de Bernard Moitessier ou « Le loup des mers » de Jack London… Je viens de finir un roman d’aventures et de mer magistral. Signé Olivier Remaud, « Errances » raconte avec force l’étonnant destin du marin-explorateur Vitus Bering, marin-explorateur au service du Tsar de Russie. En ce moment, je suis en train de relire Bernard Giraudeau, un formidable écrivain de mer disparu il y a bientôt 10 ans. Je relis avec délice « Le Marin à l’ancre », mais lisez aussi « Les hommes à terre », « Les dames de nage » ou encore « Cher amour ». Il y a aussi les bande-dessinées qu’il a réalisées avec le concours de l’ami Christian Cailleaux : « Les longues traversées » et « R97 - Les hommes à terre », un album hommage au porte-hélicoptères R97 « Jeanne d’Arc ». Un bâtiment mythique sur lequel Bernard Giraudeau avait d’ailleurs servi comme jeune quartier-maître mécanicien. Ceci lu, je vais pouvoir me lancer enfin dans la lecture des deux derniers tomes de la saga maritime de Fabien Clauw, un ancien coureur au large devenu un écrivain prolifique et talentueux. À la manière de ses confrères de plume anglo-saxons - C. S. Forester ou Patrick O’Brian - Fabien nous raconte avec fougue et verve les tribulations de l’officier de Marine Gilles Belmonte embarqué dans mille et unes aventures sur les bâtiments de la toute jeune Marine républicaine. Chacune de ses intrigues est habilement tissée, ses personnages hauts en couleurs, les rebondissements nombreux et les scènes de combats maritimes criantes de vérités. J’ai lu avec gourmandise les deux premiers tomes : « Pour les Trois couleurs » et « Le Trésor des Américains ». Le tome 3 (« Le pirate de l’indien ») et le dernier (« Le capitaine de Bonaparte ») m’attendent. C’est donc maintenant ou jamais ! Côté films, j’ai prévu de revoir des classiques, comme « Master and Commander » avec Rusell Crowe, ou encore « La mer cruelle », adapté d’un roman éponyme (que j’ai dévoré). Enfin « rayon » musique, je ne me lasse pas d’écouter en boucle la bande-originale « Tabarly », le film de Pierre Marcel. Anniversaire oblige (30 ans déjà !), je me plais également à réécouter la bande son du film « Le grand bleu », des réminiscences de mes années adolescentes. Bref, depuis le cœur des terres, depuis Paris très silencieux, j’aime à prendre le large et sentir le parfum de l’aventure ! " 

L'auteur en bref :

Auteur de livres et réalisateur de documentaires, Stéphane Dugast a développé un penchant certain pour le monde maritime et celui de l’exploration. Il a notamment co-écrit la biographie : Paul-Émile Victor. J’ai toujours vécu demain (Robert Laffont, Points en poche), prix Éric Tabarly 2016. Il est l’auteur de Polar Circus, les expéditions polaires à la française (éditions du Trésor) et le co-auteur avec Julien Moreau de L’éco-aventurier, mon tour de France au service de l’environnement (Hugo éditions), deux ouvrages récemment parus en librairie, narrant chacun à leur façon une facette du monde de l’exploration et ses liens avec notre planète Terre.

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.