5 conseils pour bien débuter en surf

Glisse
Samedi 24 juillet 2021 à 15h35

Le surf est un sport stimulant, fun mais aussi complexe. C'est une activité qui requiert de savoir s’adapter à un environnement en constante évolution : le vent, les marées et les vagues. Entre choisir le bon spot de surf et les techniques de bases à connaître, voici 5 choses importantes qu’un surfeur débutant doit savoir lorsqu’il commence à surfer.

©Illustration Adobe Stock
Le surf est un sport stimulant, fun mais aussi complexe. C'est une activité qui requiert de savoir s’adapter à un environnement en constante évolution : le vent, les marées et les vagues. Entre choisir le bon spot de surf et les techniques de bases à connaître, voici 5 choses importantes qu’un surfeur débutant doit savoir lorsqu’il commence à surfer.

La clé de la réussite d'une session de surf réside dans sa préparation hors de l’eau. Préparation matérielle - préparation physique - préparation mentale. Appliquez simplement ce tryptique pour vous assurer de rejoindre le line-up dans les meilleurs conditions.

Préparer son corps à l’effort

Le surf est un sport qui sollicite énormément certaines chaînes musculaires (dos, épaules…). Être souple et avoir une bonne condition physique sont donc des atouts considérables pour progresser plus vite. Rassurez-vous, vous pouvez tout à fait commencer à surfer sans être un grand sportif ! En pratiquant une activité sportive régulière (piscine, jogging, pilates, yoga…), vous préparerez votre corps à l’effort et vous profiterez mieux de vos sessions. Pour se familiariser avec la position debout sur un support instable au-dessus de l’eau, le Stand Up Paddle est une très bonne activité, qui se pratique aussi bien sur l’océan que sur un lac ou une rivière. Le skate est également une excellente façon de travailler ses appuis pour la prise de virages, d'améliorer sa position... Certains skates, dont le truck avant est très souple, permettent de carver et de retrouver les sensations de glisse du surf. Le dancing sur les skates longboards offre même la possibilité de s’entraîner aux figures du surf longboard !

L’importance de votre planche de surf

Dans n’importe quel sport, avoir le bon équipement vous aide à performer. Choisir la bonne planche de surf changera complètement l’expérience. Il ne s’agit pas d’avoir le « nouveau modèle ». Il s’agit d’avoir le bon volume et le bon « rocker ». Le volume représente la flottaison de la planche. C’est une fonction de la longueur, de la largeur et de l’épaisseur. Quand vous commencez à surfer, privilégiez les planches qui ont beaucoup de volume, choisissez un « longboard » ou un « foamboard », des planches larges, épaisses, longues et avec un « rocker » plat.

La planche la plus facile pour apprendre le surf reste le longboard en mousse ; ces planches sont le meilleur compromis pour apprendre rapidement le surf en toute sécurité. Les planches en mousse ont souvent un volume plus important et donc une meilleure flottabilité pour vous assurer de partir facilement sur les vagues. Les matériaux utilisés pour leur construction sont beaucoup plus souples que les planches traditionnelles ; ainsi, lorsque vous chuterez et tomberez sur sa planche la mousse absorbera le choc et vous évitera de vous faire mal. Un détail qui prend tout son sens quand on sait que plus de la moitié des accidents en surf proviennent des chocs avec sa propre planche. Selon votre poids et votre taille, choisissez une planche entre 7’0 et 8’6 pour vous assurer de partir facilement sur les vagues. Et n’oubliez pas de mettre un casque de surf !

Quand et où aller surfer ? Les débuts en surf s’accompagnent souvent d’une autre initiation : celle consistant à reconnaître les hiéroglyphes décrivant les conditions météo en mer. Pour anticiper, il est important de savoir lire les prévisions de surf publiées sur les sites spécialisés et de maîtriser quelques notions, telles que :

— la houle : elle définit la taille des vagues. Pour débuter, contentez-vous des vagues inférieures à 1 m ;

— le vent : trop de vent empêche la bonne formation des vagues. Mais le vent off-shore (de la terre vers l’océan) est excellent pour le surf, car il creuse et lisse les vagues. Le vent on-shore à l’inverse est un vent qui provient de l’océan. Il aplatit les vagues et forme du clapot assez désagréable en surf. Un vent faible donne des conditions plutôt favorables. En règle générale, trop de vent n'est jamais bon pour surf. Offshore il vous collera en haut de vague, onshore le plan d'eau sera trop brouillon...

— la marée : généralement, une marée montante apporte de meilleures conditions pour surfer. Mais il n’y a pas de règle fixe en la matière : demandez aux surfeurs locaux pour connaître le fonctionnement du spot. Renseignez-vous au préalable de votre session sur METEO CONSULT Marine pour connaître les conditions météo de votre spot.

— la période : une information primordiale et souvent inconnue du surfeur débutant ! La période définit le temps entre 2 crêtes de vagues et aussi la puissance de la vague. Une petite période fera qu’à taille de houle égale, les séries seront moins grosse et les vagues moins puissantes par contre le temps d’attente sera plus court. Une grosse période donnera des séries longues à attendre mais plus puissantes.  La période idéale se situe autour de 10 secondes.

— la saison : l’automne et le printemps représentent les meilleures saisons pour surfer en France. On retrouve plus de houle et un vent plus souvent off-shore. En été, il y a beaucoup moins de houle : vous pouvez passer une semaine sans vague.

Les différents types de vagues

Petit point de vocabulaire pour distinguer les spots et leurs vagues amies des surfeurs qui débutent !  — Les mousses : meilleur ami du débutant, rien de tel que de prendre les mousses sur les bords de plage afin d’apprendre à bien se positionner et à réaliser ses premiers take-off.  

— Le beach break : c’est le type de vagues le plus accessible et le plus fréquenté. Elles se forment sur des plages de galets ou de sable à différents endroits et se reforment rapidement. Autrement dit, c'est un spot où les vagues cassent surf un fond sableux   

— Le point break : cette vague démarre toujours du même endroit et casse sur de la roche. Oui c’est aussi un film...

 — Le reef break : c’est un type de vague qui casse sur du récif... Nous vous déconseillons de débuter sur ce type de spot. Autre atout des vagues mousses : vous n’avez pas à attendre au pic pour vous lancer ! Vous pouvez pratiquer sans vous arrêter jusqu’à maitriser peu à peu les bases du surf avant de rejoindre le pic.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.