Invictus 320 GT : exercice de style

Mercredi 4 septembre 2019 à 14h52

Difficile de ne pas succomber au charme de cet open qui revendique un tempérament sportif et affiche de solides arguments pour la croisière côtière. Le style et le charme italien en plus.

Difficile de ne pas succomber au charme de cet open qui revendique un tempérament sportif et affiche de solides arguments pour la croisière côtière. Le style et le charme italien en plus.

Après un lancement réussi dans le paysage motonautique européen, Invictus propose cet open de dix mètres qui vient s’intercaler, dans la gamme GT, entre le 370 et le 280, ce dernier étant à ce jour le best-seller de la marque italienne. Imaginé par le designer Christian Grande, le 320 GT conserve son étrave inversée et un style à la fois moderne et épuré. La coque en fibre de verre accueille un superbe hard-top en fibre carbone particulièrement efficace pour les journées ensoleillées. Une option qui s’ajoute aux possibilités de personnalisation commercialisées par le chantier italien comme la couleur de coque (vanille, bois foncé, gris métal, blanc, etc.), le pont en teck ou les pare-battages en cuir avec logo Invictus.

Le souci permanent du détail

Nautisme Article
L'open italien adopte un plan de pont de type sundeck avec un grand bain de soleil avant, un pare-brise carré de bon aloi et un siège de pilotage offrant plusieurs types d'assise.

L’open italien adopte un plan de pont de type sundeck avec un grand bain de soleil avant, un pare-brise carré de bon aloi et un siège de pilotage offrant plusieurs types d’assise. En matière de finition et de détails, l’Invictus atteint un niveau rarement égalé avec des touches de cuir et une sellerie soignée. Protégeant l’ensemble du cockpit, le balcon en inox se montre tout aussi efficace pour la sécurité des passagers. On regrettera la petite surface du bain de soleil arrière — qui recouvre la cale des moteurs — et la proéminence du bloc cuisine qui regroupe notamment un réfrigérateur, des rangements et un évier.

Deux cabines avec une décoration moderne et une salle d'eau indépendante

Nautisme Article
Doté de nombreuses ouvertures, le carré du 320 GT bénéficie d'une bonne hauteur sous barrots et offre un canapé en L convertible en couchette double.

En contrebas, place à l’espace intérieur et là aussi, un niveau de finition haut de gamme si cher à Christian Grande. Doté de nombreuses ouvertures, le carré du 320 GT bénéficie d’une bonne hauteur sous barrots et offre un canapé en L convertible en couchette double. À proximité, plusieurs rangements et une salle d’eau d’appoint avec WC et douchette. En prime, une surprenante mid-cabin vient se glisser, équipée d’une couchette double pouvant accueillir deux enfants ou un couple d’amis. Dans la gamme des bateaux Invictus, la série GT revendique un esprit sportif. Raison pour laquelle le chantier transalpin ne fait pas dans la demi-mesure en proposant plusieurs types de motorisation essence ou diesel inboard — les versions hors-bord du 320 GT étant annoncées pour 2020. Profitant d’un essai sur le lac d’Iseo en Italie, nous avons le privilège de naviguer avec deux V8 Volvo Penta de 350 chevaux chacun, associés aux systèmes de joystick et d’autopilote propres au motoriste suédois. Doté d’une carène au V idéale pour ne pas perdre en confort et stabilité, l’Invictus s’est montré sain, surtout facile à manier et réactif à pleine vitesse. Avec cinq passagers à bord, nous avons dépassé les 42 nœuds en pointe pour une vitesse de croisière proche des 26 nœuds. Un vrai bonheur de pilotage, exception faite du niveau sonore parfois un peu élevé des deux moteurs.

Nautisme Article
À proximité, plusieurs rangements et une salle d'eau d'appoint avec WC et douchette. En prime, une surprenante mid-cabin vient se glisser, équipée d'une couchette double pouvant accueillir deux enfants ou un couple d'amis.

Les +

Finition générale

Pilotage ludique et facile

Volume intérieur

Les -

Bain de soleil arrière trop petit

Bloc cuisine extérieur proéminent

Insonorisation des moteurs

Nautisme Article
Le chantier transalpin ne fait pas dans la demi-mesure en proposant plusieurs types de motorisation essence ou diesel inboard - les versions hors-bord du 320 GT étant annoncées pour 2020.

Notre avis

Séduisant et original, ce GT italien fait preuve d’une belle personnalité en matière de design et de ligne. Personnalisable à souhait et bien pensé quant à l’aménagement intérieur, l’Invictus est à l’aise pour une petite croisière côtière grâce à ses deux cabines, ou pour une sortie l’été en famille.

Fiche technique :

Longueur : 9,95 m

Largeur : 3,03 m

Capacité carburant : 640 l

Capacité eau : 130 l

Cabines : 2

Couchages : 2 + 2

Motorisation maximum : 2 x 350 ch

Constructeur : Cantieri Aschenez (Italie)

Prix : 194 600 € HT avec 2 x 280 ch Volvo Penta / 202 400 € HT avec 2 x 350 ch Volvo Penta

Quelques options

Coque de couleur « vanilla sea » env. 8 850 € HT

Hard-top en carbone env. 19 360 € HT

Pack électronique Volvo Penta joystick + autopilote env. 17 600 € HT

Cockpit en teck env. 7 800 € HT

Système hi-fi Fusion env. 3 100 € HT

Propulseur d’étrave env. 2 900 € HT

Nautisme Article
Avec cinq passagers à bord, nous avons dépassé les 42 nds en pointe pour une vitesse de croisière proche des 26 nds.

Retrouvez l'intégralité de notre hors-série spécial Cannes Yachting Festival par ici !

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.