Francis Joyon met le cap sur l'Asie pour battre des records !

Mardi 1 octobre 2019 à 15h20

Francis Joyon reprend la mer ! Le vainqueur de la dernière Route du Rhum et toujours détenteur du tour du monde en équipage (Trophée Jules Verne) établi en 40 jours et 23h, est à nouveau en quête d’aventures... Il entamera seul, fin octobre, un circuit taillé à sa démesure, à bord de son mythique maxi-trimaran IDEC SPORT. Son équipage le rejoindra pour la suite du programme.

Francis Joyon reprend la mer ! Le vainqueur de la dernière Route du Rhum et toujours détenteur du tour du monde en équipage (Trophée Jules Verne) établi en 40 jours et 23h, est à nouveau en quête d’aventures... Il entamera seul, fin octobre, un circuit taillé à sa démesure, à bord de son mythique maxi-trimaran IDEC SPORT. Son équipage le rejoindra pour la suite du programme.

Cap à l’est et l’Extrême Orient pour Francis, seul à bord de son géant et à la poursuite de son propre record sur « La Mauricienne », célèbre route des épices reliant Port Louis (en Bretagne), à Port Louis (île Maurice). Place ensuite au format « équipage » pour deux records inédits, vers Ho Chi Minh City (Vietnam), puis Shenzen en Chine, avant de défier un grand-record chargé d’histoire et de légendes, la fameuse « Route du Thé » entre Hong Kong et Londres. Un « Asian Tour » d’une distance totale de plus de 28 000 milles, soit l’équivalent d’un tour du monde, que Francis compte bien avaler à grande vitesse, afin de rallier Londres et la vieille Europe en mars 2020.

3 océans en solitaire !

Nautisme Article
Quasiment 10 ans jours pour jour après son record sur La Mauricienne, Francis Joyon repartira le mois prochain à la conquête de son propre record, établi en 2009.© Jean-Marie Liot/Alea/IDEC Sport

Quasiment 10 ans jours pour jour après son record sur La Mauricienne, Francis Joyon repartira le mois prochain à la conquête de son propre record, établi en 2009 sur 10 300 milles théoriques entre Port-Louis en Bretagne et Port-Louis à Maurice. Une route évocatrice d’horizons souriants et ensoleillés, mais surtout chargée de milles et une embuches, et d’innombrables systèmes météos complexes. Francis avait souffert sur ce parcours voici 10 années, à la barre d’IDEC 2, le plan Nigel Irens alors capable de signer un temps référence à 16,40 noeuds de moyenne. « C’est une route difficile » admet Francis. « Le bateau est très exigeant et parer le cap de Bonne Espérance n’est jamais anodin. » Pourquoi donc y aller seul ? « J’aime beaucoup la navigation en équipage que j’ai récemment découverte lors de mes Trophées Jules Verne, mais j’avais établi un temps de 26 jours, 4 heure et 13 minutes en solitaire et j’aime toujours autant l’idée d’aller améliorer les temps références établis sur une distance donnée. Naviguer seul à bord m’apporte toujours autant de plaisir et de satisfaction. Ce parcours est motivant. C’est celui d’un tour du monde jusqu’à la pointe de l’Afrique du Sud. La remontée de l’Océan Indien est plus méconnue des navigateurs modernes. Je l’ai expérimentée il y a 10 ans, et j’en avais bavé ! Heureusement, mon équipage me rejoindra à Maurice pour la deuxième partie de l’IDEC SPORT ASIAN TOUR.»

Francis et ses hommes ont, pour l’occasion, remis IDEC SPORT en configuration « Route du Rhum », enlevant les bannettes et replaçant le fameux vélo couplé aux winches. « Nous continuons toujours et encore à chercher la simplicité des systèmes, et la légèreté. Le diable est dans les détails, et nous en sommes à chercher des matériaux les plus résistants et les plus légers possibles notamment au niveau du gréement courant. Nous avons surtout recherché la fiabilité, au regard des immenses distances à parcourir. »

En équipage pour deux nouveaux records, puis une route mythique

C’est un équipage réduit, comme à l’accoutumée, qui rejoindra Francis et le maxi trimaran IDEC SPORT à Maurice en novembre. Bertrand Delesne, boat Captain, sera accompagné des préparateurs Corentin Joyon, Antoine Blouet, mais aussi du fidèle Christophe Houdet, de Bernard Stamm, si ses navigations Arctiques le lui permettent. Enfin Arnaud Boissières pourrait rejoindre l’équipage chargé d’établir deux nouveaux temps référence sur des mers peu fréquentées par la voile océanique française.

Nautisme Article
C'est un équipage réduit, comme à l'accoutumée, qui rejoindra Francis et le maxi trimaran IDEC SPORT à Maurice en novembre.© François Van Malléghem / Idec Sport

La mythique Route du Thé

En février 2018, Giovanni Soldini a amélioré le record établi sur la Route du Thé, entre Hong Kong et Londres, un record détenu alors par Lionel Lemonchois sur le maxi catamaran Gitana 13. Cette route retour vers l’Europe, longue de plus de 13 000 milles avait été dévorée à plus de 17 noeuds de moyenne par le skipper italien et son équipage, à bord d’un Multi 70, trimaran de 21,33 mètres. « Giovanni a signé une performance remarquable face au temps réalisé par Lionel sur un cata de 33 mètres. 36 jours, 2 heures et 37 minutes pour rallier le pont Queen Elizabeth à Londres! La barre est haute ! » conclut Francis.

Les 4 records au Programme de l’IDEC SPORT ASIAN TOUR 2019-2020 :

- ACTE 1 : La Mauricienne : Port Louis (Bretagne) – Port Louis (Ile Maurice) Record à battre : 26 jours, 4 heures et 13 mn

- ACTE 2 : Ile Maurice – Ho Chi Minh (Vietnam) : premier temps de référence à établir en équipage

- ACTE 3 : Ho Chi Minh (Vietnam) – Shenzen (Chine) : premier temps de référence à établir en équipage

- ACTE 4 : La Route du Thé : Hong Kong – Londres : Record à battre : 36 jours, 2 heures et 37 minutes.

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.