Excess 12 : le plaisir de barrer un catamaran fun

Mardi 22 octobre 2019 à 7h30

Direction Palma de Majorque pour un essai en avant-première de cette nouveauté tricolore très attendue par les amateurs de catamarans. Nous n’avons pas été déçus par les performances et surtout par l’esprit ludique qui règne à bord...

L'Excess 12 présente une silhouette résolument plus sportive que la production actuelle. La décoration des coques et du jeu de voile sont très tendance. ©C.Launay/Lagoon
Direction Palma de Majorque pour un essai en avant-première de cette nouveauté tricolore très attendue par les amateurs de catamarans. Nous n’avons pas été déçus par les performances et surtout par l’esprit ludique qui règne à bord...

Au Cannes Yachting Festival, les deux premiers modèles de la gamme nous ont dévoilé leur esthétique résolument moderne. Si l’on distingue bien la genèse des coques des gammes Lagoon, l’habillage avec de nouveaux flancs extérieurs, un roof casquette profilé, un gréement élancé et une décoration très tendance donnent un look sportif et plus jeune. Un bateau plus simple, plus léger, mieux toilé et donc plus rapide, est à l’origine de la réflexion pour séduire une partie de la clientèle en phase de mutation, cherchant diversité, amusement et sensation pour le peu de temps qu’elle passe sur l’eau. 

Nautisme Article
Les flancs de coque extérieurs possèdent un bouchain haut donnant une touche d'agressivité qui colle parfaitement avec les ambitions de la gamme.© C.Launay/Lagoon

Un essai avec 15 noeuds de vent en baie de Palma de Majorque

Pas moins de cinq modèles de 11 à 15 mètres sont prévus, c’est dire si la marque croit à son concept. Mais quel est-il ? Naviguer assez rapidement d’un point à un autre, où il y a beaucoup d’activités à faire. S’amuser en barrant le bateau sans trop solliciter le reste de l’équipage mais, s’il le désire, il est le bienvenu. Se sentir dans une ambiance qui ne dépayse pas avec les standards de la maison ou de la voiture. Enfin, ne rien sacrifier au confort lourdement acquis au cours de ses vingt dernières années. Autant dire que l’aphorisme du voilier qui est le moyen le plus dur, le plus lent et le moins confortable, pour aller d’un point à un autre où il n’y a rien à faire est sérieusement remis en question.

Nautisme Article
Le design signé Patrick Le Quément est très fluide. Le roof casquette profilé préserve l'ombre dans le carré aux heures zénithales.© C.Launay/Lagoon

Excess réussit elle à remplir cet audacieux cahier des charges ? Oui, si l’on en juge par notre essai qui s’est déroulé par des conditions rêvées. Quinze nœuds de vent et une belle houle ont tôt fait de nous démontrer la vélocité de l’engin et l’aisance de fonctionnement. La grand-voile à corne et le foc auto-vireur sont envoyés depuis le poste de barre/manœuvre à l’aide d’un winch électrique. Cet équipement ainsi que l’électronique et le réseau 220v sont compris dans l’offre standard qui permet au bateau de naviguer. Nous bénéficions, en revanche, du gréement élancé « Pulse Line » avec un jeu de voile gris en tissu haut de gamme. Notre bateau est aussi pourvu de toutes les options de confort présentes au catalogue.

Nautisme Article
Trois finitions sont au programme. Ici la "Work hard, play Hard" est très évocatrice de la clientèle visée. Et rien ne manque !© C.Launay/Lagoon

Le plaisir de barre est important

Bien abrité sous le bimini la position de barre est agréable. On peut continuer de converser avec les occupants du cockpit et la vue sur la mer en transparence à travers le roof enlève toutes sensations claustrophobes. Au près, la vitesse s’établie entre 6 et 8 nœuds en fonction de l’angle de remontée. Les virements s’effectuent d’une simple manipulation de la barre. Le passage en mer est souple et un sentiment de satisfaction est non dissimulable. La barre est très directe, car juste au-dessus des safrans, les drosses sont très courtes. L’envoi du code 0 sur emmagasineur est aussi une formalité et en descendant dans le lit du vent le bateau accélère franchement. La puissance est perceptible et les 9,5 nœuds atteints restent très gérables autant qu’ils procurent de très bonnes sensations. Le plaisir de barre est tel que chacun doit demander son tour au lieu d’attendre que l’on lui cède généreusement. Une barre légère et précise, Il n’y a que sur des unités bien plus radicales et spartiates que l’on peut le ressentir ou sur un monocoque. Il faut juste faire attention de ne pas se laisser griser par ses sensations qui vous figent un rictus joyeux sur le visage.

Nautisme Article
L'ambiance des cabines est claire, jeune et tendance. L'alpi de chêne et les selleries offrent beaucoup de luminosité.© C.Launay/Lagoon

Notre avis :

Avec ses finitions jeunes et heureuses mais très soignées, sa simplicité de mise en œuvre, des performances abordables et procurant de vives sensations, Excess a réussi à trouver le bon arbitrage pour ouvrir un nouveau segment sur un marché du catamaran en constante hausse. Bien vu.

Les +

Un look à forte personnalité

Plaisir de barrer et facile en solo

Ambiance conviviale et déco tendance

Les –

Isolation et accès aux compartiments moteurs insuffisants

Manque un 2e winch d’écoute de GV

Fiche technique

Longueur hors tout : 11,73 m

Maître bau : 6,73 m

Tirant d’eau haut/bas : 1,35 m

Déplacement lège : 10,30 t

Réservoir carburant : 2 x 200 l Réservoir eau douce : 2 x 200 l

Motorisation : 2 x 29/45 ch

Cabines : 3/4

Couchages : 6/10

Foc autovireur : 32 m²

Grand-Voile à corne : 50 m²

Code 0 : 67 m²

Architecte : VPLP

Design int/ext : Nauta/Patrick Le Quément

Chantier : Lagoon (France)

Prix : 

Version standard : environ 311 000 € HT (ex VAT) soit 373 200 € TTC

Comprenant foc auto vireur et GV à corne, Winch GV électrique, Bossoirs inox, convertisseur 220v, et prise usb, électronique Raymarine, parc batteries et chargeur

Bateau testé : 493 543 € HT (ex VAT)

Quelques options :

Gréement et voilure Pulse line : 17 950 € HT (ex VAT)

Code 0 Mylar Pulse line : 8 096 € HT (ex VAT)

Sellerie Décorative : 8 650 € HT (ex VAT)

Climatisation réversible : 20 665 € HT (ex VAT)

Annexe 2.90 HB 10 ch : 7 750 € HT (ex VAT)

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.