International Multihull Show 2022 – Retour pluvieux mais heureux

Salons
Jeudi 21 avril 2022 à 13h32

Après deux éditions annulées pour cause de pandémie et donc trois années d’absence, le salon 100% multicoque de La Grande Motte a rouvert ses portes ce mercredi 20 avril. Malgré une météo capricieuse, les exposants étaient enthousiastes et les visiteurs nombreux à se presser sur les pontons, signe que la demande est toujours forte. Le salon créé par Frédéric Morvant et Philippe Michel confirme la pertinence de son positionnement pointu qui réunit des passionnés venus du monde entier.

©MULTImedia
Après deux éditions annulées pour cause de pandémie et donc trois années d’absence, le salon 100% multicoque de La Grande Motte a rouvert ses portes ce mercredi 20 avril. Malgré une météo capricieuse, les exposants étaient enthousiastes et les visiteurs nombreux à se presser sur les pontons, signe que la demande est toujours forte. Le salon créé par Frédéric Morvant et Philippe Michel confirme la pertinence de son positionnement pointu qui réunit des passionnés venus du monde entier.

Alors qu’à 10h00, pour l’ouverture, le soleil réussissait à percer les nuages pour saluer ce retour tant attendu, la pluie s’est invitée dès midi mais n’a en rien douché l’enthousiasme des exposants comme des visiteurs. C’est le petit miracle créé en 2009 par M2Organisation qui se renouvelle à chaque édition, de réunir la quasi-totalité de l’offre multicoque de plaisance. Même dans une période où les carnets de commande sont pleins, parfois pour plusieurs années, et où la chaîne d’approvisionnement est la préoccupation première des chantiers, tous ou presque ont répondu présent. Et, à voir la foule dans les allées, les acquéreurs potentiels aussi.

Nautisme Article
© MULTImedia

Lagoon 51 première

Il faut dire que le plateau proposé est fort séduisant avec une soixantaine de multicoques de 30 à 80 pieds présentés, incluant de nombreuses avant-premières. Lagoon présentait ainsi son tout nouveau 51, un modèle dû, comme l’ensemble de la gamme, au trio VPLP-Le Quément-Nauta Design. Il se veut plus eco-friendly avec de nouvelles menuiseries en bois 100% FSC et 3000W de panneaux solaires. Il est aussi plus connecté grâce à l’application Seanapps du groupe Bénéteau, et plus modulable avec une version d’aménagement pouvant accueillir jusqu’à 6 cabines et 4 salles d’eau. La large plateforme arrière qui arrive au niveau des jupes n’est éloignée que de deux marches du cockpit, et le flybridge développe une surface étonnante.

Nautisme Article
© MULTmedia

L’écologie à coeur

Si malheureusement il faudra attendre septembre pour découvrir le nouvel Aura 51 de Fountaine Pajot, le chantier Rochelais est néanmoins présent en force avec 5 unités exposées, dont le tout récent MY4S a été élu hier au soir Multihull of the Year 2022 dans sa catégorie. Le groupe Rochelais présidé par Claire Fountaine a profité de l’occasion pour dévoiler son plan d’entreprise Odysséa 24, adossée à une plateforme d’innovation baptisée OD Sea, avec l’objectif d’accélérer la transition environnementale de sa production. La préoccupation écologique est bien sûr, et c’est heureux, au cœur de la réflexion de nombreux chantiers. Ainsi Windelo qui présente pour la première fois son tout nouveau 54 Yachting. L’ensemble cockpit, carré, poste de navigation avancé est tout aussi impressionnant que chez ses prédécesseurs.

Nautisme Article
© MULTmedia

Le grand retour de Catana

Le Groupe Catana présente quant à lui pas moins de deux avant-premières mondiales. Si le Bali 4.4 décline le concept à succès imaginé par Olivier Poncin, la marque historique fait l’évènement avec la révélation du très attendu Catana Ocean Class. Un 51 pieds qui renouvelle totalement, le genre tout en cherchant à préserver son ADN de grand croiseur performant. Les immenses dérives sont bien là, les coques gardent une largeur raisonnable tout en accueillant de beaux aménagements et le poids reste maîtrisé (14.5t lège). En revanche au niveau de la nacelle, tout change. Faisant le pari d’une abolition des cloisons, le double poste de barre arrière est remplacé par un seul, surélevé sur tribord. La table à cartes se fait poste de navigation sur l’avant bâbord en vis-à-vis d’un salon de repos. La cuisine toute largeur les sépare du carré largement ouvert sur l’arrière.

Nautisme Article
© MULTImedia

Excès de vitesse autorisés

Les amateurs de performance pure ont également de quoi étancher leur soif de nouveautés. L’ORC 57 de Marsaudon Composites a ainsi fait le déplacement depuis Lorient pour s’exposer en première mondiale. Une formalité pour ce catamaran de seulement 12 tonnes signé par l’équipe de Marc Lombard. Fidèle au concept déjà développé sur les ORC42 et 50, les bordés se font plus sculptés et les aménagements, toujours aussi épurés, gagnent en surface sans jamais entamer le devis de poids, grâce notamment à une finition des surfaces « sortie de moule » impressionnante. Quel plaisir également de découvrir pour la première fois en France le Dragonfly 40 Ultimate du Danois Quorning Boats. L’importateur français Hellomulti est au cœur du salon, à proximité de Neel avec qui il collabore également. En attendant la mise à l’eau de son trawler Leen 72, la marque créée par Eric Bruneel poursuit sa success-story en présentant le très réussi Neel 43.

Nautisme Article
© MULTImedia

Europe, Afrique du Sud, Asie, ils sont tous là !

Fidèle à son caractère international, le salon attire également les chantiers étrangers. L’Afrique du Sud est présente en force avec Leopard qui expose pas moins de 6 unités voile et moteur. Le dernier né, le 46PC – pour power-cat – pour sa première européenne attire bien sûr tous les regards. Sur un créneau très différent, mais offrant une très belle technicité au service de la performance, le Balance 482 a lui aussi fait le voyage depuis Cape Town, arrivant par la mer la veille du salon. Un galop d’essai impressionnant pour une première mondiale qui témoigne de leur très haute qualité de réalisation. Les Italiens de Comar sont eux venus presque en voisins, mais présentent pour la première fois les jolies dérives courbes de son C-Cat 48 dessiné par le Français Perus. Enfin, même les Chinois de Hudson ont fait le déplacement, qui plus est avec un Ocean 50. Plus orientée croisière que les HH, la nouvelle gamme n’oublie pas d’aller aussi vite que le vent, mais avec des intérieurs plus luxueux encore et un niveau de finition vraiment remarquable.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…