CATANA Ocean Class – Essai (2ème partie) – Un confort Pullman

Voiliers
Vendredi 26 août 2022 à 11h30

Héritier d’une longue tradition de catamarans hauturiers performants tout en sachant se réinventer, le nouveau Catana Ocean Class sera exposé dans moins de deux semaines au Cannes Yachting Festival. Il sera indéniablement l’une des stars du grand rendez-vous de la rentrée, Figaro Nautisme vous explique pourquoi.

©Photo Arnaud Rizon - Catana
Héritier d’une longue tradition de catamarans hauturiers performants tout en sachant se réinventer, le nouveau Catana Ocean Class sera exposé dans moins de deux semaines au Cannes Yachting Festival. Il sera indéniablement l’une des stars du grand rendez-vous de la rentrée, Figaro Nautisme vous explique pourquoi.

Si les performances en mer ont toujours été dans l’ADN de Catana, le confort à bord n’en a jamais été exclu, bien au contraire. Le nouveau plan de nacelle adopté conforte cette double identité, puisque l’espace disponible s’en trouve agrandit, et comme l’assurait une grande marque automobile, « le vrai luxe, c’est l’espace ». Le carré découvrable sera en ce sens irréprochable dès les quelques ajustements de menuiserie faits à partir du numéro 2 de la série. Le volume des rangements est tout à fait impressionnant.  Quant à la cuisine toute largeur avec son groupe froid « comme à la maison » sur tribord, ses dimensions sont une invitation à la préparation des mets les plus délicieux. Tout à l’avant du roof, juste derrière les deux grands vitrages avant, une zone originale a été aménagée, remplissant trois fonctions. A la grande table à cartes équipée de son siège rotatif et de tous ses instruments, on assurera la navigation. La banquette en L sur tribord est un salon des plus convivial avec sa vue sur la mer à pratiquement 360 degrés. Depuis l’un ou l’autre, de nuit comme de jour, assurer la veille bien à l’abri fera des temps de quarts, une simple formalité.

Nautisme Article
© Photo Arnaud Rizon - Catana
En famille ou entre amis

Présentée dans sa version 3 cabines, dont une coque bâbord au propriétaire, le chantier Catana propose bien d’autres possibilités d’aménagements, que ce soit en quatre cabines, avec des pointes avant aménagées, ou des lits superposés, chaque propriétaire aura une réponse personnalisée à son programmé. Mais sur ce premier opus donc, la suite propriétaire brille bien sûr par l’espace proposé, mais on n’en attendait pas moins d’une coque de presque 50 pieds presque entièrement dédiée, seule entamée d’une soute à voile avant. C’est à tribord qu’un détail illustre la priorité de l’usage privé sur le commercial à bord de cette unité. En effet, s’il y a bien deux jolies cabines invités avec vue sur mer et deux salles d’eau, ces dernières ne sont pas identiques. Toutes deux sont certes équipées de lavabos, mais l’une accueille un espace douche, l’autre des toilettes. L’espace pour chaque fonction a donc été privilégié, et les partager alternativement ne choquera ni la famille ni les amis.

Nautisme Article
© Photo Arnaud Rizon - Catana
Equipé pour partir loin.

Avec 1770 W de panneaux solaires, le Catana Ocean Class s’inscrit dans la tendance de bateaux de plus en plus autonomes, malgré une consommation souvent à la hausse elle aussi. A ce sujet, il nous semble important de noter une innovation allant bien dans le sens d’une attention accrue portée à l’environnement.  Ce nouveau Catana est en effet équipé d’un bioréacteur de traitement des eaux usées, les éléments rejetés à la mer étant alors totalement neutres. Un procédé fort intéressant et donc à suivre de près. Au chapitre des options, le mât carbone laqué blanc n’est pas indispensable tant la version aluminium est déjà performante. On aimerait pouvoir se passer de climatisation, préférant « forcer » la ventilation naturelle en optant pour les meilleures voiles possibles et augmenter ainsi le vent apparent. Un bon chauffage Webasto (13 100 Euros) pourrait en revanche agrandir le terrain de jeu, et permettre de partir sur les traces du fameux Catana 44 « Brumas Patagonia » à bord duquel en 1998, Bruno Nicoletti avait réalisé la « Route Impossible » de Vito Dumas, soit le tour du monde par les trois caps (Bonne Espérance, Leeuwin et Cap Horn). C’est le genre de « balade » dont le Catana Ocean Class est tout à fait capable, et pour tout vous dire, on s’inviterait bien à bord.

Parce qu’aller aussi vite que le vent dans le confort d’une suite d’hôtel cinq étoiles est plus que tentant. Parce que Catana a su évoluer sans se renier. Parce que la qualité de mise en œuvre est à la hauteur de la réputation de la marque. Parce que tout est pensé et réalisé à l’aune d’un projet de grand voyage, oui on se dit que toute croisière et même les plus grandes traversées risquent de paraitre bien courtes à bord du Catana Ocean Class.

CARACTERISTIQUES :

Longueur de coque : 14.99 M Longueur HT : 15.75 M Largeur hors-tout : 7.98 M Tirant d’eau, dérives hautes : 1.39 M Tirant d’eau, dérives basses : 2.52 M Poids à vide : 13.5 T Motorisation : 2 x 45 CV en saildrive Gasoil : 2 x 400 L Eau douce : 2 x 400 L

Prix du bateau standard : 912 900 Euros HT

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…