Fédération des Industries Nautiques : un bilan positif et rassurant pour la saison estivale nautique 2022

Economie
Mercredi 31 août 2022 à 15h55

A l’occasion de sa conférence de presse de rentrée annuelle, la Fédération des Industries Nautiques (FIN) a présenté l’état de santé économique de la filière française et tire un bon bilan général.

A l’occasion de sa conférence de presse de rentrée annuelle, la Fédération des Industries Nautiques (FIN) a présenté l’état de santé économique de la filière française et tire un bon bilan général.

2021 confirmée comme l’année du rebond pour l’industrie nautique française

L’industrie nautique est désormais revenue à son niveau avant la crise liée au COVID. L’enquête économique de la saison 20211 montre une progression de 4,9% du chiffre d’affaires de la filière et un taux d’export de la production française inégalé jusqu’alors, se situant désormais à 79%.

Cette dynamique est particulièrement soutenue au sein de différents segments. « Plusieurs secteurs ont battu des records. C’est le cas pour le marché du multicoque habitable, en progression de près de 10%, mais aussi pour le marché de l’occasion qui a fait un bond de +17%. S’agissant du secteur de la glisse et de la pleine nature (canoë, kayak, paddle...), nous observons une progression exceptionnelle du chiffre d’affaires à + de 60% pour 53 000 unités produites. Tous ces bons résultats sont la marque d’une popularité croissante et durable de la pratique nautique » se félicite Jean-Paul Chapeleau, Président de la FIN.

Une saison estivale nautique 2022 qui affiche un bon bilan général

De + 5% à + 7% pour la location fluviale, une progression de 10 à 14% pour la location maritime, en métropole comme en outre-mer, l’ensemble des professionnels de la FIN ont fait état d’une activité sur l’eau soutenue lors de la saison estivale. Du côté des ports de plaisance, Michaël Quernez, Président de la Fédération Française des ports de plaisance estime « que si l’arrière-saison confirme la tendance, nous pensons faire mieux qu’en 2019. Cette dynamique est portée par les Français bien sûr, qui ont été au rendez-vous, mais aussi par le retour de la clientèle étrangère, après deux années compliquées ». La Fédération Française de Voile, les Glénans, les associations, centres nautiques..., toutes les structures d’accueil contactées par la FIN font part d’une pratique soutenue sur tous supports et pour tous les publics.

Une nouvelle génération nautique, en recherche d’évasion, fait émerger des attentes différentes et de nouveaux défis

« L’activité outdoor sur l’eau est un remède à la morosité d’un monde de plus en plus anxiogène. Les différentes crises, sanitaires, économiques, sociétales, environnementales, font de la pratique aquatique une valeur refuge synonyme d’évasion, de liberté et de lâcher prise. Dans ce contexte, une nouvelle génération de pratiquants émerge » estime-t-on du côté de la FIN.

Déjà observée l’année dernière, la tendance d’un renouvellement générationnel se confirme.

Plus jeune et plus concernée par les problématiques environnementales, mais aussi moins expérimentée sur l’eau, cette nouvelle génération nautique doit nécessairement être mieux accompagnée. Le secteur a besoin de skippers bien formés, de lieux d’accueil modernes et performants. La bonne dynamique du marché de l’occasion nécessite aussi de mieux sécuriser l’acheteur. La saison estivale a été émaillée par des problèmes environnementaux comme le manque d’eau sur certains secteurs ou la présence massive d’algues sur certains canaux. Partout, des efforts doivent impérativement être conduits pour mieux accompagner le développement d’un tourisme nautique durable, rappelle la fédération professionnelle.

Des entreprises solides face aux incertitudes à venir

Les chiffres présentés par la FIN montrent que la filière nautique française a fait preuve de résilience, d’adaptation et d’agilité face aux récentes crises. Comme de nombreux autres secteurs de l’économie française, les professionnels du secteur doivent faire face depuis plusieurs mois à d’importants problèmes d’approvisionnement qui retardent les livraisons et à une flambée du prix des matières premières. La crise énergétique va encore complexifier la production et l’exploitation des entreprises.

« Si des incertitudes et des risques demeurent prégnants actuellement, force est de constater que nos entreprises font preuve d’une grande solidité. Elles sont aujourd’hui mieux armées pour faire face à un contexte incertain et pourront évidemment toujours compter sur le soutien de leur fédération pour les aider » a conclu Jean-Paul Chapeleau.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…