Nautic Paris 2022 – L'innovation au rendez-vous du défi écologique

Salons
Vendredi 2 décembre 2022 à 11h29

Pour sa sixième édition depuis son lancement en 2017, le concours Innovation de la Fédération des Industries Nautiques (F.I.N.) ne se dément pas. Alors que les premiers lauréats, à l’image de Temo, vivent une belle réussite entrepreneuriale, cette année encore, la qualité des dossiers présentés témoigne de la vitalité de la filière.

©Photo Nautic Pairs / Macif - DR
Pour sa sixième édition depuis son lancement en 2017, le concours Innovation de la Fédération des Industries Nautiques (F.I.N.) ne se dément pas. Alors que les premiers lauréats, à l’image de Temo, vivent une belle réussite entrepreneuriale, cette année encore, la qualité des dossiers présentés témoigne de la vitalité de la filière.

Attirer de nouveaux passionnés, rendre nos pratiques plus respectueuses de l’environnement, en inventer de nouvelles, le défi est relevé chaque année par une centaine d’entreprises, mais seulement 16 sont retenues en finale et auront donc le droit d’exposer sur ce Nautic 2022. C’est déjà un joli coup de projecteur pour eux, une occasion de mieux se faire connaître du grand public, des professionnels mais aussi de potentiels partenaires (banques, institutions publiques, business angels…) et de se confronter aux réalités du marché.

Nautisme Article
Le Class40 Captain Alternance de Keni Piperol construit par Lalou Multi - © Photo Vincent Olivaud

L’environnement au cœur de la construction…

La protection de l’environnement est au cœur de nombreux projets et un critère important de sélection des dossiers. C’est pourquoi il n’est pas surprenant de trouver des innovations sur l’ensemble du cycle de vie de nos bateaux. Cela commence dès la construction avec Lalou Multi qui a construit et mis à l’eau le premier voilier de course au large, le Class40 du Guadeloupéen Keni Piperol en composite 100% recyclable, apportant la preuve que des bateaux performants peuvent être produits tout en garantissant des performances énergétiques intéressantes. Dans la même logique, Ox Eye, est une startup spécialisée dans l'architecture navale, qui innove dans la méthode de fabrication des bateaux afin de mieux intégrer les fibres de lin, améliorer la recyclabilité et réduire leur empreinte carbone au maximum. Et il est intéressant de noter la présence à ce stade de la compétition de l’institution des Glénan, que l’on n’attendait pas forcément sur le sujet de l’innovation et pourtant. La première école de voile d’Europe, a imaginé un nouveau support, à la fois plus écologique, ludique et inclusif. Il permettra à des lycéens de construire leur propre bateau et ainsi de découvrir les différents métiers liés.

Nautisme Article
Housse de protection de coque K-Ren© Photo K-Ren

… et de l’usage

Sachant que 80% de l’empreinte carbone d’un bateau est liée à son usage, les projets en matière de motorisation « propre » sont également sur le dessus de la pile. Inocel a mis au point en collaboration avec le CEA, un premier module de pile à combustible et son système (réservoir, batteries et moteur) développé pour des bateaux. Chez Genevos on a imaginé les Hydrogen Power Modules, conçus spécifiquement pour les bateaux, à la fois légers, peu encombrants et ne produisant bien sûr aucune émission. Mercury Marine enfin, a imaginé un moteur électrique transportable, privilégiant la portabilité. Il se destine aux petits bateaux, avec zéro émission directe et un entretien minimal. Pour que l’utilisation des bateaux soit la plus propre possible, K-Ren propose une innovation de rupture avec sa housse de protection antifouling sur-mesure, évitant ainsi un carénage annuel couteux, polluant et chronophage, tout en réduisant l’usure du bateau. Dans le même esprit, les Charentais de Périmètre ont élaboré un déjaunisseur de coque écoresponsable et biodégradable à base d’acides modifiés qui n’attaquent pas le matériau et ne le rendent pas poreux. Quant à Marine Filter, ils proposent un original système de modules mobiles de filtrage et de traitement des eaux, offrant ainsi une douche mobile, autonome en eau et en énergie, pour se rincer à l’eau douce après la baignade. Le système en circuit fermé recycle l’eau à volonté. Atelier Poupe va encore plus loin en développant un réseau de collecte de vieilles défenses usagées de bateaux pour les transformer en luminaires étanches, uniques, design et sur mesure.

Nautisme Article
Mad Foiling Concept de Madintec - © Photo Madintec

La haute technologie au rendez-vous

Bien entendu, la technologie n’est pas absente de cette sélection avec Inanix par exemple qui a mis au point le drone Dronvor, premier drone étanche et flottant, conçu spécifiquement pour la course au large. Madintec a mis au point le MAD Foiling Concept, un système de contrôle de vol automatisé et sécurisé vu notamment sur le catamaran électrique à foils développé par Mer Concept l’entreprise de François Gabart. Dans le même domaine, Pixel sur mer a développé Exocet Gold, une nouvelle génération de contrôle des bateaux. A l’origine créé pour les grands bateaux de course, il est aujourd’hui adapté et destiné à tous les bateaux récents. Le chantier naval Meta innove également avec son projet Turbo Keels, une solution pour ballaster du plomb d’un bord sur l’autre, déplaçant le centre de gravité sans la complexité d’une quille pendulaire.  Enfin, Rescue Zone a imaginé l’application éponyme, à la fois innovante techniquement et en termes d’usages, puisqu’elle permet à l’ensemble des plaisanciers de s’entraider, de se dépanner, se secourir, via une application smartphone géolocalisée.

Les gagnants seront dévoilés le samedi 10 décembre à 15h30 depuis la Scène Nautic. Auaparavant chaque finaliste aura présenté son projet devant un jury d'experts composé de chefs d’entreprises, d’institutionnels, d’anciens lauréats et de navigateurs, notamment Loïs Berrehar et Charlotte Yven, skippers Macif, l’assureur étant partenaire de l’opération.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…