Les Sables d'Olonne capitale mondiale de la course au large en solitaire

Course au large
Mardi 23 mars 2021 à 15h24

Port Olona et ses infrastructures de grande qualité, le chenal que tant de grands marins ont arpenté, la baie orientée plein sud et l’Atlantique qui poussent ses vagues jusqu’à la grande plage... Les Sables d’Olonne offre depuis des années un décor majestueux à la course au large en solitaire et à ses plus prestigieux ambassadeurs.

©Frédéric Hédelin
Port Olona et ses infrastructures de grande qualité, le chenal que tant de grands marins ont arpenté, la baie orientée plein sud et l’Atlantique qui poussent ses vagues jusqu’à la grande plage... Les Sables d’Olonne offre depuis des années un décor majestueux à la course au large en solitaire et à ses plus prestigieux ambassadeurs.

« Les Sables d’Olonne est le théâtre des plus belles compétitions nautiques. Un cadre magnifique et des infrastructures pour accueillir et vivre les grandes aventures maritimes. Aux Sables d’Olonne, on vit la mer ; la partager avec le monde est notre fierté. Nos entreprises, nos clubs, nos associations s’engagent au quotidien pour l’excellence et le rayonnement de nos filières nautiques. Alors qu’une édition incroyable du Vendée Globe vient de s’achever, notre Ville se prépare pour vous faire vivre les incontournables de la course au large en solitaire. Avec la Mini-Transat, qui pose ses valises aux Sables d’Olonne pour trois éditions dont la prochaine a lieu en septembre, et le Golden Globe Race, qui s’élancera en 2022, l’esprit Sablais et Vendéen n’a pas fini de souffler sur les océans. » Yannick Moreau, Maire des Sables d’Olonne et Président de la Communauté d’agglomération.

Nautisme Article
© Saem Vendée

Des courses, des exploits et tant d’émotions

La cité vendéenne s’est affirmée avec les années comme la capitale mondiale de la course au large en solitaire, l’endroit où s’écrivent les plus belles aventures maritimes contemporaines. Le Vendée Globe, dont la dernière édition a été la plus suivie de l’histoire, malgré le contexte sanitaire, en est la meilleure illustration. La plus prestigieuse des courses en IMOCA, dont la remise des prix officielle aura lieu le 22 mai prochain aux Sables d’Olonne, connaîtra une nouvelle édition dans quatre ans, en novembre 2024.

Dans le sillage du Vendée Globe, de nombreux événements se sont imposés comme des incontournables du calendrier des courses nautiques : la Mini-Transat, la Golden Globe Race mais aussi la Solo Maître CoQ, Les Sables-Les Açores ou encore Les Sables-Horta… Leur point commun ? Toutes ont pour port d’attache les Sables d’Olonne.

Nautisme Article
© SASMini

La Mini-Transat et la Golden Globe Race en ligne de mire

La Mini-Transat est l’épreuve-phare de la Classe Mini 6.50, des voiliers de 6,50 mètres qui traversent l’Atlantique pour rejoindre la Guadeloupe sans assistance. Cette course, qui s’élancera des Sables d’Olonne lors des trois prochaines éditions (le 26 septembre 2021, en 2023 et en 2025) est une course initiatique et une véritable pépinière de champions. Yannick Bestaven, Armel Tripon, Thomas Ruyant, Clarisse Cremer font notamment parti de ceux qui y ont inscrit leur nom au palmarès avant de participer au Vendée Globe.

Un an après le départ de la Mini-Transat, les Sables d’Olonne accueillera la deuxième édition de la Golden Globe Race. Un tour du monde sans escale, en solitaire et surtout sans technologie pour retrouver l’esprit des pionniers du Golden Globe Challenge, disputé en 1968. Avec sextant, boussole, cartes et radios marines, les participants tenteront d’égaler Jean-Luc Van Den Heede, vainqueur il y a quatre ans après 212 jours de mer.

Nautisme Article
© GGR 2018

Un écosystème tourné vers l’océan

À l’instar de « VDH », de nombreux marins ont choisi Les Sables d’Olonne comme port d’attache. Ils y vivent, préparent leurs futures aventures et ont une place à part dans le cœur des Sablais. L’Institut Sports Océan, les Sports Nautiques Sablais, Les Sables d’Olonne Vendée Course au Large et les dizaines d’écoles, de clubs de voile et de sport de glisse de la ville participent aussi à l’émergence des grands skippers de demain.

Si les sportifs se tournent vers l’océan, l’économie locale s’inscrit aussi dans la même dynamique. Premier port de plaisance et de pêche vendéen, les Sables d’Olonne regroupe quatre chantiers navals, des équipementiers, des start-ups innovantes, un campus des métiers de la mer et de nombreux parcs d’activités. la filière nautique contribue à l’attractivité de la ville, 2ème pôle d’emploi du département.

Par ailleurs, les Sables d’Olonne est la première destination touristique de Vendée, forte de son patrimoine balnéaire et de la diversité de ses côtes. La ville compte 112 000 lits touristiques et le tourisme génère un chiffre d’affaires total de 361 millions d’euros par an. Avec ses plages, ses falaises, la diversité des activités proposées et le sens de l’accueil de ses habitants, les Sables d’Olonne s'affirme comme un lieu incontournable pour tous les amoureux de la mer.

AU PROGRAMME :

- 19 au 28 mars 2021 : La Solo Maître CoQ (Figaro Béneteau 3)

- 27 juin 2021 : Les Sables-Horta (Class 40)

- 26 septembre 2021 : La Mini-Transat (Mini 6.50)

- Juillet 2022 : Les Sables-Les Açores

- 4 septembre 2022 : La Golden Globe Race

- Novembre 2024 : 10ème édition du Vendée Globe

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.