DOSSIER SPÉCIAL ROUTE DU RHUM
Destination Guadeloupe en partenariat avec

Route du Rhum 2022 - Destination Guadeloupe : neuf bizuths dans le vent en Imoca

Route du Rhum
Mercredi 15 juin 2022 à 11h45

Les places sont chères tellement il y a de candidats au sein de la classe reine. Sur les 37 monocoques Imoca attendus à Saint-Malo le 6 novembre prochain, il devrait pourtant y avoir neuf « bizuths ». Leurs parcours pour entrer dans la cour des grands peuvent être bien différents, mais à voir le classement du jour de la Vendée-Arctique, ils ne nourrissent visiblement aucun complexe et ne manquent pas de talent.

Rodolphe Sépho ©Photo Thomas Deregnieaux - Rêve de large
Les places sont chères tellement il y a de candidats au sein de la classe reine. Sur les 37 monocoques Imoca attendus à Saint-Malo le 6 novembre prochain, il devrait pourtant y avoir neuf « bizuths ». Leurs parcours pour entrer dans la cour des grands peuvent être bien différents, mais à voir le classement du jour de la Vendée-Arctique, ils ne nourrissent visiblement aucun complexe et ne manquent pas de talent.

Bien sûr il y a cet aléa météorologique qui, comme lors du dernier Vendée Globe, fait que les vieux bateaux à dérives droites font mieux que résister aux foilers de dernière génération. Néanmoins, plus d’un suiveur assidu a dû s’assurer de sa bonne vision en découvrant les classements de la Vendée-Arctique ces dernières heures. Aux deux premières places, deux trentenaires aux parcours d’aventuriers sèment la zizanie et renvoient au fond de la classe les bons élèves qui ont suivi la filière classique Mini-Figaro-Class40. Benjamin Ferré (31 ans) et Guirec Soudée (30 ans) ne s’embarrassent pas de conventions et ne font rien comme tout le monde. Si le premier a bien « passé sa Mini d’abord », c’était il y a seulement trois ans. Une aventure qu’il termine à une jolie troisième place, mais qui aurait pu être sans lendemain, ne venant que compléter un inventaire à la Prévert de défis un peu dingues, du 4L Trophy en 2010 à une transat sans GPS et en autonomie énergétique en 2015, en passant par un tour du monde en stop en 2012-2013. Dans le style tête brûlée mais ayant de la suite dans les idées, il devrait bien s’entendre avec Guirec Soudée. Après un tour du monde par les pôles, pas tout à fait en solitaire car accompagné de sa poule Monique, le jeune breton a enchaîné avec une transatlantique à la rame.

Nautisme Article
Benjamin Ferré© Photo Paul Millet

Premiers de cordée vers l’Arctique

N’ayant peur de rien, ils séduisent les sponsors, notamment le très convoité Freelance.com, ce qui ne va pas sans faire grincer quelques dents dans les milieux autorisés, plusieurs skippers talentueux restant aux portes de la classe faute de moyens. Guirec Soudée a ainsi pu racheter le Water Family de Benjamin Dutreux, 9ème du dernier Vendée Globe, un plan Farr bien né passé entre des mains aussi prestigieuses que celles de Roland Jourdain ou Alex Thomson. Benjamin Ferré a lui hérité du bateau ayant l’un des plus beaux palmarès de la voile en soixante pieds puisque d’abord Macif, puis SMA et enfin Banque Populaire X. Autant dire qu’avec son plan VPLP rebaptisé Monnoyeur - Duo for a job, Benjamin Ferré en a sous le pied. Encore faut-il s’avoir exploiter ces fantastiques machines lorsque l’on est encore peu expérimenté. Mais là encore, les impétrants savent bien s’entourer : l’inégalable Jean Le Cam pour Benjamin, le grand (dans tous les sens du terme) Seb Audigane pour Guirec. Pas très loin derrière le duo irrespectueux, Sébastien Marsset trace son chemin en toute sérénité. En effet, s’il s’agira de sa première année en Imoca sous son seul nom, le parisien de naissance a, au contraire de ses congénères, un CV océanique long comme un jour sans vent. S’il a bien commencé par la mini-transat comme l’exige (presque) le règlement, il a ensuite suivi un cursus brillant, passant par un tour du monde sur le maxi-trimaran Spindrift, deux Volvo Ocean Race - la course autour du monde en équipage - et la dernière transat Jacques Vabre avec Romain Attanasio. Il est lui aussi à la barre d’un plan Farr, l’ancien Delta Dore de Jérémie Beyou.

Nautisme Article
Xu Jingkun© Photo Handout

Bizuths du monde entier

En « première année Imoca » lui aussi, on en sait beaucoup moins sur Nicolas Rouger, seulement qu’il finance son projet de manière originale, via l’art, sa grand-voile se faisant tableau pour l’artiste peintre Hervé Di Rosa. Xu Jingkun est lui un marin Chinois très expérimenté, de l’olympisme au tour du monde avec le projet Qindao Dream. Prenant la suite, son 60 pieds, l’ancien Brit Air d’Armel Le Cléac’h et La Fabrique d’Alan Roura, est logiquement baptisé China Dream. Le jeune Britannique James Harayda (24 ans) a quant à lui très vite appris aux côtés de sa mentor Dee Caffari et mènera un plan Finot-Conq de 2007 connu sous le nom d’Hugo Boss à sa mise à l’eau. Autant dire que les deux parleront bien la même langue. Malgré l’absence de son habituel ambassadeur, le célèbre couturier est d’ailleurs lié à de nombreux skippers de cette prochaine Route du Rhum, à l’image du Suisse Ollie Heer, Boat Captain du dernier bateau d’Alex Thomson. Croisement des destinées, c’est lui et non Sébastien Marsset qui a racheté l’ancien bateau de Romain Attanasio, un plan Farr de 2007 construit en Nouvelle Zélande pour Loïck Peyron, alors au sein du team Gitana. C’était juste un an avant la mise à l’eau du bateau que mènera Tanguy Le Turquais vers Pointe à Pitre à l’automne prochain. Le trentenaire au parcours sans faute entre Mini et Figaro semble malheureusement moins à l’aise dans la chasse aux sponsors. Au point de devoir louer son fier navire, l’ancien Apicil de Damien Seguin, à La Banque Populaire pour les courses d’avant-saison. Enfin, la Route du Rhum n’aurait pas la même saveur sans skipper Guadeloupéen. Mais après deux éditions en Class40, Rodolphe Sépho passe chez les grands avec son 60 pieds Owen Clarke. Il a pu le prendre en mains aux côtés d’Arnaud Boissières, son précédent propriétaire, lors de la Transat Jacques Vabre 2021.

Nautisme Article
Guirec Soudée avec son coach Seb Audigane© Photo Likka

Météo favorable ou non, ces neuf concurrents vont partir le couteau entre les dents, et avec leur fraîcheur, leur absence totale de complexes, la confiance gagnée tout au long des milles de qualification, ils pourraient bien créer la surprise. Dans tous les cas, on peut compter sur eux pour animer les débats entre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre !

DOSSIER SPÉCIAL ROUTE DU RHUM
Destination Guadeloupe en partenariat avec
L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…