COVID-19 : quels sont les bons gestes à respecter à bord de son bateau et sur les pontons ?

Culture nautique
Mercredi 1 juillet 2020 à 16h03

Avec l’arrivée des grandes vacances, nous nous posons de plus en plus de questions quant au respect des gestes barrières lors d’activités nautiques. Jean-Pierre Gastaud, directeur du port de Bormes-les-Mimosas (Var) nous donne la ligne de conduite à suivre sur les pontons et en navigation afin de respecter le protocole sanitaire lié au COVID-19.

©Port de Bormes les mimosas
Avec l’arrivée des grandes vacances, nous nous posons de plus en plus de questions quant au respect des gestes barrières lors d’activités nautiques. Jean-Pierre Gastaud, directeur du port de Bormes-les-Mimosas (Var) nous donne la ligne de conduite à suivre sur les pontons et en navigation afin de respecter le protocole sanitaire lié au COVID-19.

Quels sont les aménagements qui ont été faits dans le port afin de protéger les clients du coronavirus ?

« Nous avons trois lieux où l’on peut accueillir les plaisanciers qui viennent au port de Bormes-les-Mimosas. Chacun des trois espaces a été aménagé de vitres en plexiglas qui séparent automatiquement l’employé du client. Nous avons également installé un point d’entrée et de sortie afin de limiter le contact entre les clients. À chaque entrée nous avons également mis à disposition de tous des distributeurs de gel hydro-alcoolique et nous imposons le port de masque en intérieur. À la station carburant les plaisanciers doivent également se munir de gants qu’ils changent régulièrement. Notre clientèle a en moyenne 60 ans donc nous avons fait en sorte de les rassurer. Mais en général ils sont très prudents et sortent avec un masque. »

Quel est le bon comportement à avoir dans un port depuis le COVID-19 ? 

« Nous attendons des plaisanciers qu’ils respectent le protocole sanitaire habituel à savoir ne pas être trop nombreux sur un bateau. Il y a quelques loueurs qui peuvent avoir plusieurs personnes sur leur bateau mais en temps normal un plaisancier propriétaire n’aura pas beaucoup de monde à bord. Nous souhaitons qu’ils respectent le port du masque à la capitainerie et qu’ils ne restent pas plus de temps que nécessaire sur les pontons afin de diminuer le passage. Pour le moment il n’y a pas trop de monde et nous n’avons eu aucune difficulté à faire respecter les gestes barrières. À la capitainerie on leur rappelle constamment qu’il faut respecter le protocole sanitaire sans que cela devienne trop pesant pour qu’ils puissent tout de même profiter de leur temps chez nous.  

Nautisme Article
Nous souhaitons qu'ils respectent le port du masque à la capitainerie et qu'ils ne restent pas plus de temps que nécessaire sur les pontons afin de diminuer le passage.© Port de Bormes les mimosas

Nous conseillons à tous nos plaisanciers de se couvrir la bouche et le nez d’un masque sur les pontons du port mais ce n’est pas obligatoire. Nous n’avons pas spécialement communiqué sur le port du masque en bateau, mais nous avons des affiches créées par la Fédération Française des Ports de Plaisance qui encouragent les plaisanciers dans ce sens. Mais nous n’avons pas le temps de vérifier et de faire de la prévention auprès de tous nos plaisanciers. » 

Qu’en est-il de la limitation de personne sur les bateaux ? 

« Nous ne sommes pas un port à gestion publique donc nous n’avons pas de surveillant de port qui est en droit à verbaliser le plaisancier s’il enfreint la loi, ou dans le cas présent s’il dépasse le nombre maximal de 10 personnes à bord. En tant que port privé nous n’avons aucun droit de police. Mais si la police maritime ou la direction départementale des territoires et de la mer remarquent qu’un loueur ou un plaisancier ne respectent pas le nombre maximum de passagers à bord, il peut se faire lourdement sanctionner, jusqu’à ne plus pouvoir exercer. Mais en cas d’infraction sur le port, nous contactons la police municipale. » 

Quels sont vos conseils pour respecter le protocole sanitaire lors d’une navigation ? 

« Quand les personnes viennent de la même famille et naviguent ensemble nous ne sommes pas stricts sur le mètre de distanciation car nous supposons qu’elles ont déjà été en contact auparavant. Par contre quand ce sont des amis qui peuvent se rencontrer de manière ponctuelle nous leur conseillons de ne pas être trop nombreux à bord selon la taille du bateau et de savoir respecter la distanciation sanitaire. Ce n’est pas trop dur sur un bateau il y a tout de même de l’espace. Si vous êtes 3 ou 4 et que le bateau fait 10 mètres, c’est tout à fait possible d’observer le mètre de distanciation. Nous appelons les plaisanciers à la prudence même sur leur bateau. » 

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.