Nouveautés 2021-2022 – nous avons testé une présentation 2.0

Salons
Lundi 7 juin 2021 à 15h34

A quand remonte notre dernier salon nautique ? Nous ne savons plus trop à vrai dire tellement cela paraît loin. Plus d’un an c’est certain. Se rencontrer, voir des bateaux dans leur élément manque à tous : acquéreurs potentiels, simples curieux, passionnés, chantiers, journalistes… En attendant, nous l’espérons, de renouer avec la tradition lors du prochain Cannes Yachting Festival, nous avons assisté à la présentation publique, mais en ligne, du New 51 de Fountaine Pajot. Et si rien ne remplace la réalité, il faut bien avouer que cette marche forcée vers le digital n’a pas que des inconvénients…

Erwan Vuillefroy à droite et Benjamin Lachaise à gauche ©Capture d'écran présentation Fountaine Pajot
A quand remonte notre dernier salon nautique ? Nous ne savons plus trop à vrai dire tellement cela paraît loin. Plus d’un an c’est certain. Se rencontrer, voir des bateaux dans leur élément manque à tous : acquéreurs potentiels, simples curieux, passionnés, chantiers, journalistes… En attendant, nous l’espérons, de renouer avec la tradition lors du prochain Cannes Yachting Festival, nous avons assisté à la présentation publique, mais en ligne, du New 51 de Fountaine Pajot. Et si rien ne remplace la réalité, il faut bien avouer que cette marche forcée vers le digital n’a pas que des inconvénients…

Le rendez-vous était pris depuis deux semaines, au choix en Anglais ou en Français avec deux créneaux horaires possibles pour chaque idiome. Nous nous étions inscrits en ligne et difficile de manquer le jour et l’heure tant nous avons reçu d’emails de rappel. Le jour J à l’heure H nous nous connectons grâce au lien fourni, avec l’identifiant et le mot de passe donnés lors de l’inscription. Premier avantage pour la marque présentant son modèle, elle a vos coordonnées et pourra vous recontacter. Nous imaginons également que cela lui permet de dimensionner techniquement sa présentation, car si 5000 personnes se connectent alors que seulement 500 étaient attendu, le crash informatique guette. L’impression serait alors désastreuse.

Mais après bientôt 18 mois de crise sanitaire, les plus grosses erreurs ont déjà été commises, alors tout fonctionne. La connexion se passe même tellement bien que nous profitons de deux minutes de compte à rebours en musique avant que le show commence effectivement. Vrai ou faux direct, peu importe à vrai dire, la présentation commence avec nos deux interlocuteurs, Erwan Vuillefroy et Benjamin Lachaise. Un peu à la manière d’un journal télévisé ils envoient les sujets. Tout d’abord un reportage ‘corporate’ dans lequel Romain Motteau, le Directeur Général, qui permet de positionner le New 51 dans la stratégie plus globale de Fountaine Pajot.

Nautisme Article
© Capture d'écran présentation Fountaine Pajot

Un plan stratégique à la fois ambitieux économiquement à court terme (2024) et sur le sujet de la transition écologique à plus long terme (2030). Un second documentaire avec Vincent Laigo Directeur Technique, Olivier et Isabelle Racoupeau, respectivement architecte naval et responsable du design intérieur du New 51, permet de partager les secrets du ‘making of’ de la future nouveauté. Car le New 51 ne touchera l’eau qu’en janvier 2022 pour une présentation au public au printemps de la même année.

Nous comprenons donc bien qu’à travers ces présentations, et en l’absence de salon ‘physique’, les chantiers cherchent à maintenir le niveau d’intérêt du grand public en général et des potentiels clients en particulier, mais force est de reconnaître que ces nouveaux modes de présentation sont fort attractives. La qualité et le réalisme des rendus image et vidéo sont vraiment impressionnants. On se prend parfois à hésiter entre image issue d’archives ou sorties de l’ordinateur d’un multicoque qui n’est pas encore sorti. Surtout on se rend parfaitement compte des espaces et de l’ergonomie qui seront proposés. Les multiples effets de réalité augmentée permettent de bien appréhender les principales dimensions et caractéristiques dans leur environnement, les différents espaces… L’apport d’intervenants extérieurs est un vrai plus par rapport à la période précédente pour nous éclairer sur le fil rouge qui a guidé les équipes dans la conception du modèle, sur les raisons de tel choix, pour mettre en exergue les points les plus différenciants.

Au final, si le jeu des questions / réponses paraît quelque peu artificiel, en un temps raisonnable - 30 minutes – nous avons vraiment eu le sentiment d’en savoir beaucoup plus sur ce catamaran que ce que nous en apprenait une plaquette ou quelque interlocuteur si compétent fut il ou elle, en attendant que la nouveauté soit effectivement présentée. Car une fois à flot, rien ne remplacera une visite in situ et même, idéalement, un essai. Mais si cette situation sanitaire sans précédent a permis aux professionnels de développer de tels outils, nous espérons qu’ils continueront à les utiliser une fois ces difficultés surmontées en complément de la réalité, car du fond de notre canapé, le niveau et la qualité des informations révélées sur cette nouveauté ont bien attisé notre curiosité.

Nautisme Article
© Capture d'écran présentation Fountaine Pajot

Les avantages

Choix de la langue et du moment

Apports extérieur (DG, archi, designer…)

Images de synthèse bluffantes

Les inconvénients

Complète la réalité mais ne remplace pas

Anglais correct pour un Français mais quid d’un anglophone ?

Réponse « voir votre agent » un peu trop systématique

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.