Interview Capt'n Boat : trouver le bon marin pour votre prochaine croisière !

Economie
Vendredi 25 février 2022 à 12h29

Pour réussir sa croisière, il faut réunir les bons ingrédients : un bateau agréable et bien pensé pour accueillir vos compagnons de voyage, une destination de rêve et... un bon skipper ! Grâce à Capt'n Boat, vous pouvez recruter votre équipage professionnel pour vos futures vacances, en toute sécurité.

Pour réussir sa croisière, il faut réunir les bons ingrédients : un bateau agréable et bien pensé pour accueillir vos compagnons de voyage, une destination de rêve et... un bon skipper ! Grâce à Capt'n Boat, vous pouvez recruter votre équipage professionnel pour vos futures vacances, en toute sécurité.

Depuis plusieurs années maintenant, les plateformes de location de bateaux sur internet fleurissent et avec les agences de location "physiques", le marché de la location de bateaux ne s'est jamais aussi bien porté, malgré la crise que l'on connaît. Parmi les bateaux disponibles sur le marché de la location, on peut en distinguer deux sortes : celui mis en location par un propriétaire désireux de le rentabiliser quelques semaines dans l'année, et le bateau appartenant à une flotte, à une société de location, disponible à la location à n'importe quelle période de l'année. Dans les deux cas, il est possible de louer un bateau sans équipage, ou avec. C'est dans ce cas précis qu'intervient Capt'n Boat, plateforme de mise en relation entre marins professionnels et propriétaires / locataires de bateau. Nous avons posé quelques questions à Emeric Leveau-Vallier, fondateur de Capt'n Boat afin d'en savoir plus sur le fonctionnement de la plateforme.

Figaro Nautisme : Comment avez-vous eu l'idée de créer Capt'n Boat ?

Emeric Leveau-Vallier : "Je réfléchis à ce projet depuis que j’ai moi-même passé un brevet de skipper professionnel, début 2016. Je me suis rendu compte à ce moment-là que les diplômes de skipper dans le monde n’étaient pas homogénéisés. Que ce soit en fonction du pavillon du bateau, du type de prestation, de la distance des côtes, et de plein d’autres critères : un même brevet qui donne le droit de faire une prestation sur un bateau ne donne pas forcément les mêmes droits sur un autre. Tout le monde parle du Capitaine 200 mais ce fameux Capitaine 200 est en fait limité à 20 milles nautiques des côtes. Si le skipper veut aller plus loin il faut qu’il passe un brevet supérieur, s’il souhaite naviguer sur un voilier ou sur un bateau de plus de 24 mètres c’est encore d’autres brevets et formations… Il y a une combinaison de brevets et de formations très complexes qui, en plus, ont besoin d’être revalidés tous les deux à cinq ans. C’est une complexité réglementaire que personne ne connaît hormis les skippers eux-mêmes (et encore….).

Mon deuxième constat, après avoir obtenu mon brevet, était que lorsqu’un skipper voulait trouver un travail, il n’existait pas de place de marché, pas d’endroit qualifié pour trouver des missions. Même chose pour les propriétaires de bateau ayant besoin d'effectuer un convoyage ou une prise en main... Les propriétaires n’avaient pas d’endroit où trouver des skippers qualifiés. Il n’existait pas de plateforme pour répondre à ce besoin, pas de lieu qui les mette en relation avec quelqu’un qui a le droit de faire la mission.

C’est compliqué d’expliquer une réglementation aussi complexe mais avec Capt'n Boat nous pouvons affirmer que si vous passez par nous, vous serez mis en contact qu’avec des personnes ayant les brevets et formations nécessaires pour répondre à votre demande."

F. N : Capt'n Boat est donc un intermédiaire pour simplifier les démarches entre locataires et skippers ?

E. LV. : "La plateforme permet un regroupement de skippers pour lesquels on vérifie les brevets et formations avec un algorithme réglementaire qui ne leur permettent de postuler qu’à des missions qu’ils ont le droit de réaliser. Nous fournissons également une assurance RC Pro et multirisques. Nous travaillons avec les courtiers en assurance SATEC et AXA. Nous avons rapidement ouvert le service aux marins de manière générale (skippers, hôtesses, matelots, chefs, etc.) parce que les premiers clients avec qui nous avons commencé à travailler, les agences de location, nous ont demandé de ne pas fournir uniquement des skippers mais également des hôtesses, cuisiniers, mécaniciens etc...

Suite à cela, les marins nous ont demandé de leur fournir une solution pour ceux qui n’étaient pas indépendants afin de pouvoir tout de même travailler sur des missions ponctuelles qui nécessite une facturation au client sans possibilité d’embauche salarié par celui-ci. Nous avons alors créé une solution avec Chess Maritime qui permet de faire de « l’emploi maritime », quelle que soit la durée de la mission. Sur six mois, une semaine, deux jours... De ce fait, le marin, s’il n’est pas indépendant, qu’il n’a pas de société et qu’il ne peut pas facturer, est embauché par Chess Maritime, qui refacture au client et qui s'occupe de toutes les démarches administratives légales."

F. N. : Concrètement, quel est l'intérêt pour un propriétaire ou un locataire de passer par Capt'n Boat ?

E. LV. : "L’intérêt est que le propriétaire peut choisir un skipper / une hôtesse en ayant l’assurance d’avoir quelqu’un qui possède les bons brevets et formations obligatoires et ainsi préparer sereinement sa croisière en discutant avant le départ. Aujourd’hui, nous sommes arrivés à un service où un propriétaire, un locataire, qui a besoin des services d’un marin que ce soit pour un coaching, un convoyage, un accompagnement ou une prise en main suite à l’achat d’un bateau, peut trouver le marin qui a les bons brevets pour remplir sa mission, tout en étant assuré.

Pour payer la prestation, cela passe par Capt’n Boat : le propriétaire paie à la réservation, la somme est bloquée sur un compte séquestre jusqu’à la fin de la réalisation de la mission. Cela permet d’être certain que le skipper sera payé et que le propriétaire du bateau paiera seulement si la mission est dûment réalisée. Nous facturons des frais de service au propriétaire de 10 % sur des missions de plus de 3 mois, 18 % sur des missions de moins de 3 mois. Il n’y a pas de frais qui se rajoutent derrière : cela intègre l’assurance multirisques du bateau, la responsabilité civile professionnelle du skipper et les frais bancaire."

F. N. : Quel est l'intérêt pour une agence de location de passer par votre plateforme ?

E. LV. : "Un bateau est soit immatriculé commercial, soit immatriculé plaisance. Les bateaux immatriculés plaisance représente 80% des bateaux disponibles dans les agences de location et ils ne peuvent être loués que coque-nue. C’est-à-dire qu’une seule personne au contrat loue le bateau, comme un appartement ou une voiture. Le locataire devient alors l’armateur du bateau, il en a la responsabilité. Le bateau ne peut alors pas être loué par le loueur avec des services (skipper, hôtesse). A contrario, un bateau immatriculé commercial ne peut être loué qu’avec un équipage composé au minimum d’un capitaine / skipper.

Par conséquent, l’agence de location ne peut pas mettre en location un bateau immatriculé plaisance avec un skipper ou une hôtesse, il ne peut pas offrir un « package ». C’est au locataire, par ses propres moyens, de choisir le skipper qu’il a envie d’embaucher, de le payer. Il doit y avoir un contrat en direct entre le skipper et le locataire. L’agence de location ne facture pas directement le skipper, il n’est jamais inclus au contrat, ce sont deux contrats séparés; le skipper est en général payé directement sur place par le locataire.

On arrive alors sur un deuxième problème : il y a une loi européenne qui empêche de payer une personne en liquide avec un montant supérieur à 1 000 euros. Or sur une prestation de skipper d’une semaine, on atteint facilement les 1 500-2 000 euros. C’est pour cela que les agences de location font un partenariat avec Capt’n Boat : ils renvoient leur locataire chez nous, en toute confiance et en toute légalité pour que nous leur proposions en direct une sélection de marins qualifiés. Puis pour beaucoup de loueurs, leur métier est de louer des bateaux, pas de fournir des prestations de skippers, sur lesquelles ils ne font aucun bénéfice (pour les bateaux immatriculés plaisance). Par contre la possibilité de proposer des prestations de skippers leur permet d’attirer des clients. Cela leur permet de dissocier les deux prestations finalement."

F. N. : Comment se passe le recrutement d'un skipper sur Capt'n Boat ?

E. LV. : "C'est très simple : il suffit de poster son annonce avec ses besoins, ses envies puis, comme un site de petites annonces, les skippers candidatent. L'intérêt est que l'on peut préciser la demande : un skipper qui parle français, qui aime le kitesurf... et le skipper peut faire de même sur son profil : veut travailler avec une famille avec enfants, souhaite avoir une cabine à la proue du bateau... Le locataire et le skipper peuvent discuter entre eux pour s'organiser au mieux, apprendre à se connaître. Il y a également les avis des précédentes missions qui sont très importants et consultés. Cela permet aux deux parties d'être sereins et en accord sur la croisière à venir, pas de stress !

Enfin, c’est le locataire qui fixe son prix. Capt’n Boat préconise un tarif selon la destination, la durée de la croisière… mais rien n’est obligé. Après c’est l’offre et  la demande… si le salaire proposé est trop faible, il peut n’y avoir aucune candidature pour la mission, mais lorsque celle-ci est dans la norme, nous constatons systématiquement des candidatures.

À chaque fois qu’une annonce est postée sur notre site, tous les skippers éligibles à la mission reçoivent une alerte pour aller consulter l’offre. Le dépôt d’annonce est gratuit."

F. N. : Qu'est-ce qui fonctionne le plus comme type de demande ?

E. LV. : "Deux types de besoins ressortent : des locataires qui viennent depuis les plateformes de location et de nombreux propriétaires qui embauchent un skipper pour 2, 3, 6 mois voire 1 ou plusieurs années, pour leur propre utilisation ou pour mettre leur bateau en location. Les propriétaires recrutent sur des périodes plus longues, là où des locataires recrutent à la semaine."

F. N. : Quelles sont les prochaines étapes pour Capt'n Boat ?

E. LV. : "On essaye de développer la notoriété de la société. Les loueurs et les chantiers ont pignon sur rue donc on a commencé la commercialisation de la société en allant les voir. Aujourd’hui, nous sommes en discussion avec des ports qui veulent intégrer à leur offre la découverte du plan d’eau avec un skipper et l’initiation aux manœuvres de port. La grosse difficulté est d’avoir un discours simple auprès d’un locataire en lui disant que justement la démarche n’est pas simple mais grâce à Capt'n Boat, elle est simplifiée, idem auprès du skipper. On lui assure de travailler dans la légalité."

Aujourd'hui, Capt'n Boat regroupe environ 1 700 marins, avec 42 nationalités pour des croisières principalement en Europe, en Méditerranée et aux Antilles.

Quid du marché américain ? "Nous n’avons pas trop attaqué le marché Amérique du nord, même si on répond à quelques demandes; car le marché assurantiel aux USA est très compliqué. Notre contrat assure 100% du monde sauf les USA et le Canada. Si nous avons des demandes dans ces pays, c'est au locataire de se charger de l'assurance." nous précise Emeric avant de conclure : "pour résumer, Capt'n Boat s’occupe de trouver rapidement le bon marin pour une mission, en couvrant toutes les démarches, de la recherche à l’embauche, avec la délégation des démarches sociales et administratives."

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…