Le nouveau Suzuki 350 ch à la loupe

Equipements
Mercredi 29 novembre 2017 à 12h29

Le motoriste japonais vient de lancer son plus puissant hors-bord jamais produit : le DF350A. Un V6 quatre temps à injection électronique de 4,4 l de cylindrée qui a demandé quatre années de développement et répond à la demande du marché, de plus en plus adepte de grosses puissances. Décryptage.

Le motoriste japonais vient de lancer son plus puissant hors-bord jamais produit : le DF350A. Un V6 quatre temps à injection électronique de 4,4 l de cylindrée qui a demandé quatre années de développement et répond à la demande du marché, de plus en plus adepte de grosses puissances. Décryptage.

En développement depuis 2014, le nouveau Suzuki DF350A a fait son apparition en début d’année au Miami Boat Show avant de rejoindre l’Europe l’été dernier pour une première apparition au public. Il s’agit d’un moteur 6 cylindres en V, quatre temps à injection électronique de 4,4 l de cylindrée. Plus gros moteur jamais conçu par Suzuki, il marque une étape importante dans l’évolution en matière d’ingénierie et de design. « Pour son élaboration, nous avons suivi avec intérêt l’évolution de la taille des bateaux, mais nous avons aussi pris en compte le regain d’intérêt des clients pour les hors-bords parmi tous les types d’embarcations le plus souvent équipées de moteurs sterndrive ou inboard » a expliqué Yasuharu Osawa, Directeur Général Exécutif chez Suzuki Motor Corporation. « En France, le marché du moteur marin reste stable en volume mais c’est le segment des moteurs offrant une forte puissance qui est le plus dynamique et c’est dans celui-ci que s’inscrit le DF350A » précise  Christophe Vassas, directeur de l’activité marine chez Suzuki France.

Un système d’hélices contre-rotatives  

Contrairement à ses concurrents directs comme Yamaha ou Mercury, Suzuki a choisi de développer un V6 (et non pas un V8) de manière à offrir compacité et poids réduit. Le nouveau DF350A se compose ainsi du même bloc que le 350 chevaux mais la cylindrée du V6 a été augmentée par une course plus longue et chaque cylindre est équipé de deux injecteurs pour une consommation améliorée. Parmi les autres innovations du DF350A, on retiendra aussi le système d’admission d’air directe qui permet au moteur d’aspirer une grande quantité d’air frais tout en éliminant l’eau, les vapeurs et l’humidité. Les ailettes doubles sous le capot piègent les gouttes d’eau puis l’humidité à son entrée dans le carénage, aboutissant ainsi à une infiltration d’eau nulle. Enfin, grande nouveauté, le nouveau hors-bord dispose d’un système d’hélices contre-rotatives offrant notamment une meilleure stabilité et une capacité de traction supérieure.

45 noeuds en pointe à bord du Jeanneau Cap Camarat 10.5 WA

Lors d’une journée d’essai en Méditerranée à bord du Jeanneau Cap Camarat 10.5 WA motorisé par deux moteurs Suzuki DF350A, nous avons pu vérifier le rôle de ces hélices contre-rotatives qui pourraient s’apparenter à des « pneus slick larges équipant les voitures de course en lieu et place des pneus standard » souligne le constructeur japonais. Résultats : un déjaugeage efficace, une souplesse de pilotage (commande de barre douce) et une très poussée arrière efficace en terme de sécurité. Côté performances, nous avons atteint, avec les deux moteurs V6, les 45 noeuds en pointe avec quatre personnes à bord et les réservoirs pleins. Un joli score ! Testé en version mono-moteur sur un semi-rigide Nuova Jolly de 7,50 mètres, le DF350A a démontré également qu’il pouvait s’installer sur des unités de taille plus modeste et donner un caractère sportif au bateau.

Nautisme Article
Comme les autres hors-bords V6 de Suzuki, le DF350A intègre aussi une tête motrice décalée, permettant une optimisation de la compacité et une réduction à deux étages© Suzuki Marine

La technologie Lean Burn Control de Suzuki

En outre, le nouveau DF350A hérite de la commande d’inversion et d’accélérateur électronique baptisée « Suzuki Precision Control », pratique en manoeuvres.  Comme les autres hors-bords V6 de Suzuki, le DF350A intègre aussi une tête motrice décalée, permettant d’optimiser la compacité et de bénéficier d’une réduction à deux étages. La réduction à deux étages offre un rapport de réduction supérieur (2,29/1) et davantage de couple pour une accélération rapide et une vitesse maximale supérieure. Enfin, le DF350A bénéficie également de la technologie Lean Burn Control de Suzuki, optimisant la consommation sur toute la plage de régimes, particulièrement à vitesse de croisière. Le nouveau V6 Suzuki se montre silencieux au ralenti et à bas régimes, retrouvant son caractère fougueux et plus rauque à hauts régimes…

SUZUKI DF350A – CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Longueur d’arbre

X : 638 mm XX : 762 mm

Système de démarrage

Électrique

Type de moteur

V6 – 55° 2ACT 24 soupapes

Poids

X : 330 kg XX : 339 kg

Distribution

Chaîne avec calage variable

Système d’alimentation

Injection électronique

Nombre de cylindres

6

Cylindrée

4,390 l

Alésage x course

98 mm x 97 mm

Puissance maximum

350 ch / 257,4 kW

Plage de régimes à pleins gaz

5 700 – 6 300 tr/min

Direction

À distance

Contenance du carter d’huile

8 l

Système d’allumage

Entièrement transistorisé

Alternateur

12 V 54 A

Montage moteur

Silentblocs

Inclinaison et relevage

Power Trim et Tilt

Rapport de réduction

2,29/1

Rapports de vitesse

F-N-R (Drive-by-Wire)

Échappement

À travers le moyeu de l’hélice

Sélection de l’hélice

Avant : 3 x 15,5 x 19,5 – 31,5

(Toutes les hélices sont du type à 3 pales)

Arrière : 3 x 15,5 x 19,5 – 31,5

Prix : à partir de 36 000 euros

FICHE ESSAI

Jeanneau Cap Camarat 10,5 WA

2 x DF350ATXX - double motorisation

Réservoir essence 100% - 2 x 400 l / 4 personnes / antifouling

CONSOMMATION 2 MOTEURS

REGIME MOTEUR (RPM)

VITESSE (NDS)

CONSOMMATION (L)

650

3

4,4

1 000

4,6

8,4

1500

6,4

15,7

2000

7,7

23

2500

8,6

40

3000

9,5

59

3500

15

85

4000

25,8

95,3

4500

30

120

5000

36

158

5500

40

192

Max

45

221

 

Ce nouveau 6 cylindres en V de 4,4 l offre une accélération optimale à bas et moyen régimes © Suzuki Marine
L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…