Essai Lagoon 51 (2ème partie) : une certaine idée du confort à bord

Voiliers
Jeudi 7 juillet 2022 à 11h30

Bien qu’héritant de la plateforme du 50, nous avons pu voir que ce Lagoon 51 n’hésitait pas revoir en profondeur sa copie pour revenir à des sensations sous voiles plus séduisantes. Est-ce que les espaces de vie à bord, qui ont toujours été le point fort de la marque à la palme, connaissent une révolution de même ampleur, ou de simples évolutions ? Nous avons embarqué pour le savoir.

©Photo François TREGOUET - MULTI.media
Bien qu’héritant de la plateforme du 50, nous avons pu voir que ce Lagoon 51 n’hésitait pas revoir en profondeur sa copie pour revenir à des sensations sous voiles plus séduisantes. Est-ce que les espaces de vie à bord, qui ont toujours été le point fort de la marque à la palme, connaissent une révolution de même ampleur, ou de simples évolutions ? Nous avons embarqué pour le savoir.

Alors que le Lagoon 51 file à plus de huit nœuds, le vent apparent devient important sur le flybridge. Si en navigation il offre un poste de manœuvre central avec vue à 360°, c’est surtout au mouillage que sa fonction conviviale sera appréciée. Avec une descente sur chaque bord, l’accès y est aisé. La banquette derrière la barre accueille facilement deux personnes, ce qui permettra de converser tout en profitant du paysage. L’accès aux bains de soleil sur la partie avant du roof sera vraiment à réserver au mouillage, alors que le carré en U sur l’arrière promet de bons moments conviviaux à toute heure du jour et de la nuit, protégé qu’il est par le bimini rigide. La cuisine d’extérieure est en revanche au niveau du cockpit principal, avec notamment sur tribord une plancha astucieusement orientable, qui tend les bras au pêcheur invétéré au sortir de la jupe.

Nautisme Article
© Photo François TREGOUET - MULTI.media

Nauta Design pour le meilleur

Mieux abrité du vent, le cockpit arrière profite de la grande largeur du Lagoon 51 pour offrir plusieurs espaces : une longue banquette transversale, une large méridienne sur tribord, et un carré banquette en L et table plus classiques sur tribord. Quelle que soit la zone, on apprécie la qualité et le confort de la sellerie. Un marqueur premium recherché par Lagoon, que l’on retrouve à l’intérieur une fois la baie vitrée refermée et que le silence se fait. Les Italiens de Nauta Design ont encore un peu plus élevé le niveau de qualité perçue pour ce nouvel opus, à bord duquel on sent l’influence des luxueux SIXTY 5 et SEVENTY 7. Si le plan d’aménagement évolue peu par rapport au 50, la suite propriétaire gagne un joli dressing en standard. La coque bâbord accueille quant à elle d’origine trois couchettes doubles. L’ensemble respire la qualité, le confort, tout en soignant l’esthétique. L’association des matériaux, bois, tissus, tapis, cuir, inox, crée une ambiance chaleureuse digne des meilleurs hôtels. Pour favoriser la ventilation naturelle, associé à la baie coulissante de l’entrée, un grand hublot s’ouvre en avant du pied de mât. Ce dernier, par sa position avancée, se fait plus discret, ce dont personne ne se plaindra.

Et la lumière fut

Dans la nacelle, on peine à croire être seulement sur un 51 pieds tant le carré, qui occupe toute la largeur, partageant sa partie tribord avec la longue table à cartes, paraît immense. La hauteur et le moelleux des assises ont le confort d’un salon haut de gamme. La cuisine quant à elle occupe toute la façade arrière du roof, multipliant les espaces de rangement, les volumes de froid et les plans de travail. Contrairement à une tendance très répandue, Lagoon continue à proposer des espaces bien distincts entre intérieur et extérieur, convaincu qu’au gré de la journée et selon les conditions météo, chacun y trouvera mieux sa place et même son intimité le moment voulu. Le légendaire roof panoramique aux vitrages verticaux permet un contact visuel constant et extrêmement plaisant avec l’extérieur, tout amenant la lumière à profusion vers l’intérieur. Afin de perpétuer cette bonne impression la nuit, l’éclairage artificiel a été particulièrement soigné. Entre sources directes et indirectes de différentes intensités, l’éclairage est varié, créant un jeu intéressant entre ombres et lumières, dans une ambiance agréable et chaleureuse.

Nautisme Article
© Photo François TREGOUET - MULTI.media

Suite cinq étoiles

Quant aux cabines, la suite propriétaire a bien sûr bénéficié de toutes les attentions. Même si la cabine arrière-bâbord bénéficie d’un island-bed de mêmes dimensions et d’une vue tout aussi imprenable sur la mer, les occupants de la coque tribord ont droit à un bureau cosy au pied de la descente, un dressing central, un wc séparé, deux vasques dans la salle d’eau, non pas alignées mais très intelligemment disposées sur chaque bordé, et enfin d’une douche à l’italienne ! Que demander de plus ?  A bâbord, la cabine centrale permet d’imaginer à quoi ressemble le plan d’aménagement 6 cabines / 4 salles d’eau, une gageure dans cette taille, mais qui retiendra certainement l’attention de certains loueurs. Si l’intérieur du Lagoon 51 évolue moins que son gréement ou que l’accès à bord, son niveau de finition continue à progresser, en faisant une référence du multicoque de croisière, à même de séduire toujours plus de propriétaires.

Nautisme Article

Prix Standard - Version 4 Cabines, 1 dressing, 3 Salles d’eau : 885 000 €HT

Principales options (HT) :

Pack Essentiel : 40 330 Euros Pack Confort : 49 900 Euros Coussins de cockpit arrière : 4 250 Euros Coussins de cockpit avant : 3 600 Euros Tous winches Harken électriques : 9 900 Euros Code 0, accastillage et emmagasineur électrique : 16 670 Euros Tenderlift hydraulique : 40 130 Euros Bimini rigide de flybridge : 14 320 Euros Commandes de moteurs électroniques au poste de barre : 8 750 Euros Panneaux solaires intégrés sur le roof et le bimini (3020 W) : Sur demande Dessalinisateur 100 l/h : 15 860 Euros Pack électronique Raymarine : 14 850 Euros Préparation, mise à l’eau et mâtage : 18 150 Euros

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…