Pardo 43, le walkaround à l'italienne

Mardi 16 octobre 2018 à 15h32

Le chantier italien s'impose sur le marché des bateaux à moteur avec son dernier modèle, le Pardo 43, et réussi à singulariser le concept du walkaround sport yacht. Nous l'avons testé en baie de Saint-Tropez.

La carène signée Zuccheri déjauge très rapidement et possède une grande stabilité, même dans un clapot établi. ©Fabio Taccola
Le chantier italien s'impose sur le marché des bateaux à moteur avec son dernier modèle, le Pardo 43, et réussi à singulariser le concept du walkaround sport yacht. Nous l'avons testé en baie de Saint-Tropez.

A en juger par l’imposante armada de vedettes open walkaround sur le quai Epi à Saint-Tropez au début de l’été, on devine l’attraction qu’exerce ce type de bateaux sur la clientèle. Beaucoup de marques se sont emparées du concept créé sur mesure par Wally, il y a plus de quinze ans pour assister ses puissants voiliers custom. Transporter, rapidement et élégamment, un nombre important d’équipiers, d’invités et de voiles sur une annexe qui soit à la hauteur de l’esthétisme de son navire tutélaire, constituait le cahier des charges de ces grands canots aux airs de runabout. Depuis, et bien aidé par les progrès de l’industrie nautique, ce schéma a été repris en fabrication de série et permet à un plus grand public de vivre la mer et le soleil avec un minimum de contrainte maritime et même beaucoup de sensations.

Nautisme Article
La ligne épurée de cette coque est due à l'absence de hublots, de grille d'aération et autres protubérances. Le pare-brise sans montant est aussi très profilé. © Norbert Conchin

Le dernier né dans ce domaine est le Pardo 43 avec qui nous avons rendez-vous dans le port varois. Certes, la marque n’a pratiquement pas produit de bateaux à moteur, mais plus de 4 000 voiliers haut de gamme sont sortis des ateliers de Forli, une belle référence. D’ailleurs sa coque, à l’étrave inversée et sans protubérance, arrive à se distinguer dans ce segment très concurrentiel en lui procurant une ligne très effilée mais agressive à souhait. L’embarquement est enfantin par la grande plateforme hydraulique. Elle permet de par sa largeur de stocker et mettre à l’eau un Jet-Ski jusqu’à 600 kg et de constituer une belle plateforme de bain.

Nautisme Article
Les sièges baquets maison sont très confortables avec un bon maintien latéral en position assise. Derrière la cuisine l?espace détente avec grande table et bain de soleil XXL.© Fabio Taccola

Le plan de pont ne constitue pas de surprise. Bain de soleil arrière et avant, poste de pilotage et cuisine centrés sous le hard top, ainsi qu’une table modulable pouvant agrandir le bain de soleil et abritée par un bimini escamotable, le tout, ceinturé d’un passage de plein pied tout autour constitue le dénominateur commun.

Nautisme Article
La cabine avant avec son island bed est très spacieuse et lumineuse. Les rangements sont assez nombreux pour pouvoir passer quelques jours à bords par beau temps.© Fabio Taccola

Le chantier italien se singularise par un design très épuré, les aérations moteur sont dissimulées à l’intérieur des hiloires. Le système de mouillage intégré dans l’étrave, le pare-brise sans montants et les arceaux du T top profilés en carbone, ne trompent pas sur les origines transalpines.

Nautisme Article
La cabine arrière ouverte, peut être fermée par une cloison en option. Elle peut accueillir des adultes, mais dans cette configuration elle donne du volume.© Norbert Conchin

En pénétrant à l’intérieur, ce raffinement est confirmé avec une ébénisterie de qualité qui englobe plusieurs choix de finition. Le chêne clair décapé de notre version est très convaincant. Bien que la majorité de ces bateaux ne naviguent qu’à la journée, nous sommes surpris de trouver une cabine avant très lumineuse et l’absence de cloison avec la cabine arrière procure un effet d’espace qui permettrait à une petite famille d’envisager une croisière par beau temps uniquement.

Nautisme Article
La timonerie est très complète et peut recevoir deux écrans de 15 pouces en option. La vision sur le plan d'eau est excellente.© Fabio Taccola

Notre version équipée des IPS Volvo de 600 ch nous fait dégolfer et rapidement atteindre 38,5 nœuds à 3 800 tr/m face au clapot qui vient de se former au large. La vitesse de confort se situe à 25 nœuds. A cette allure la consommation de 100L/h et la réserve de 1200 l permettent d’envisager de beau parcours, d’autant plus que les sièges baquets, faits maison, sont vraiment très ergonomiques et l’on peut circuler à bord sans gêne car la stabilité est très bonne. Les moteurs ont été avancés au maximum pour centrer les poids et un arbre se charge de passer la puissance aux IPS, bien plus efficaces, placés à l’arrière de la carène.

Nautisme Article
Le bimini escamotable s'enroule électriquement et les vérins se rétractent dans leur tube. Il permet de naviguer jusqu'à 23 noeuds déplié. C'est aussi la vitesse de confort du bateau.© Norbert Conchin

L’angulation du V profond de 50° aux entrées d’eau et 16° au maître bau et conceptualisé par Zuccheri Yacht Design autorise un rapide déjaugeage ainsi qu’un bon passage dans le clapot. Notre seule réserve concerne le système de direction qui est très assisté, ce qui est très bien aux faibles vitesses mais est moins rassurant aux vives allures. Par contre au moment de quitter le bord, les hiloires très larges sont vraiment sécurisantes.    

Nautisme Article
La largeur les hiloires recouvertes de teck est très sécurisante pour embarquer along side. Les boutons clips des pare-battages évitent de faire des noeuds.© Norbert Conchin

Notre avis

Encore une fois, les italiens font preuve d’habileté à singulariser le concept du walkaround sport yacht qui est largement exploité en ce moment. Sa capacité à transmettre les plaisirs de la mer avec un minimum de contraintes et surtout une élégance naturelle donne à ce Pardo 43 un peu plus de rayon d’action qu’un sport day yacht.  

Nautisme Article
Les passavants sont très rassurants pour se déplacer vers l'avant du bateau. Ce concept fait recette depuis quinze ans.© Norbert Conchin

Les +

Ligne épurée et tendue, très racée

Grand confort en vitesse de croisière 25 noeuds

Raffinement et élégance à l’italienne

Les –

Direction un peu trop légère aux vitesses élevées

Options qui font vite grimper le prix

Nautisme Article
La salle des machines est très spacieuse et laisse un grand espace pour intervenir. On distingue ici l'arbre qui permet d'avancer les moteurs en conservant les IPS à la poupe.© Norbert Conchin

Caractéristiques Techniques

Longueur hors tout : 13,45 m

Maître bau : 4,20 m

Tirant d’eau haut/bas : 1,05 m

Déplacement lège : 9,87  t                    

Capacité Carburant : 758 l

Capacité Eau douce : 300 l

Motorisation sta/opt : 2 X Vovo IPS 370 ch/435 ch

Cabines/couchages : 2/4

Vitesse max : 36/39 nœuds

Architecte : Zuccheri Yacht Design

Chantier : Cantiere del Pardo (Italie)

Prix :

De base environ :  469 000 € HT (ex VAT)

Version essayée : environ  625 000 € HT (ex VAT)

Quelques options :

Supplément IPS 600 avec flaps et auto trim : 40 850 € HT

Plateforme de bain hydraulique : 18 900 € HT

Intérieur Chêne décapé : 2 690 € HT

Nautisme Article
Le Pardo 50.© Pardo Yachts

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.