Edito : place à l'audace !

Economie
Jeudi 28 mai 2020 à 17h00

Il va falloir s’y habituer. Dans une période de crise économique post-Covid, les changements de cap, les regroupements, les rachats de chantiers, les départs de têtes dirigeantes supplantent souvent le lancement de bateaux ou la création de nouveaux chantiers. Ce serait oublier l’audace et la réactivité du milieu.

©Azimut Yachts
Il va falloir s’y habituer. Dans une période de crise économique post-Covid, les changements de cap, les regroupements, les rachats de chantiers, les départs de têtes dirigeantes supplantent souvent le lancement de bateaux ou la création de nouveaux chantiers. Ce serait oublier l’audace et la réactivité du milieu.

Une semaine agitée. La société BRP a annoncé qu’elle jetait l’éponge dans la production de ses célèbres moteurs hors-bord 2 temps Evinrude. Spécialisé dans les produits récréatifs, le groupe canadien compte ainsi se recentrer sur d’autres activités nautiques. Pour certains, c’est la première victime économique du Covid-19 dans l’industrie nautique et un pan du patrimoine motonautique nord-américain qui s’effrondre. Pour d’autres, une nouvelle page se tourne. En Europe, la société italienne Sanlorenzo est en négociation étroite pour une reprise d’un des fleurons du yachting : Perini Navi. Fondé dans les années 80, ce chantier est connu mondialement pour ses superbes voiliers dont le luxueux « Maltese Falcon ». Le virus aura précipité ce constructeur dans une grande difficulté financière. En France, le Groupe Bénéteau et son nouveau dirigeant Jérôme de Metz devraient annoncer, d’ici cet été, un nouveau plan stratégique pour l’ensemble des marques à l’image de Jeanneau, Prestige, Lagoon, CNB, Monte Carlo Yachts ou encore Four Wins et Glastron aux Etats-Unis. On peut s’attendre à plusieurs changements notoires à l’approche des salons nautiques d’automne.

Auront-ils lieu ? Ces évènements sont en tout cas indispensables, le plaisancier voulant toucher du "bout des doigts", le bateau de ses rêves. Mais les salons doivent aussi se réinventer et s’adapter à la nouvelle donne mondiale. A Monaco, l’organisation évoque une 30ème édition « à but non lucratif et intime » pour riposter à la fronde de plusieurs exposants issus de l’univers des superyachts. Au prochain Cannes Yachting Festival, l’offre devrait être essentiellement européenne avec un protocole rigoureux pour visiter les bateaux : sens de circulation unique, embarquement réduit et gestes barrières. Cette distanciation sociale va pourtant à l’encontre de la convivialité qui y règne, vous ne trouvez pas ?

Mais comme souvent, dans ce type de situation, le pire cotoie le meilleur. Et surtout l’inventivité. En Europe comme ailleurs, les chantiers et sociétés de service du nautisme redoublent d’audace pour mettre en place des procédés de visites virtuelles et même des évènements on-line. Côté équipements, on peut parier aussi sur la nouvelle membrane composite inventée par une société tricolore. Celle-ci réduira la charge virale des coronavirus à hauteur de 95% après un quart d’heure de contact, par rapport à une membrane non-traitée. On imagine l'utiliser pour la sellerie d’un bateau à moteur ou d'un voilier. Enfin, les architectes et bureaux de design revoient leur copie pour dessiner les futurs bateaux de croisière. Des projets qui feront la part belle au fameux "home sweet home" et au télétravail. De quoi remplacer la fameuse table à cartes de marin par un vrai bureau connecté. 

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.