Bénéteau va réduire la voilure

Economie
Vendredi 10 juillet 2020 à 16h00

Le Groupe Bénéteau vient de dévoiler son plan stratégique "Let's go beyond" qui devait être initialement présenté au printemps. Dans un contexte économique largement impacté par la crise sanitaire, cette nouvelle stratégie (bateaux et habitat) proposée par la Direction Générale prévoit notamment une baisse des capacités de production et l'extinction de quatre marques du groupe tricolore. Décryptage.

©Imacis
Le Groupe Bénéteau vient de dévoiler son plan stratégique "Let's go beyond" qui devait être initialement présenté au printemps. Dans un contexte économique largement impacté par la crise sanitaire, cette nouvelle stratégie (bateaux et habitat) proposée par la Direction Générale prévoit notamment une baisse des capacités de production et l'extinction de quatre marques du groupe tricolore. Décryptage.

Par la voix de Jérôme de Metz, PDG du Groupe, Bénéteau a dévoilé le plan stratégique "Let's go beyond" pour la période 2020-2025. Cette stratégie, qui concerne les parties "bateaux et habitat", devait être publié en avril dernier mais a dû être repoussé en juillet en raison du Covid-19. Entre temps, le Conseil d’Administration de Bénéteau a validé ce plan proposé par la Direction Générale qui repose sur plusieurs orientations.

Nautisme Article
© Louis Tricot

"Cette stratégie va s’appuer sur 8 marques mondiales, contre 12 précédemment, couvrant autant de segments de marché avec moins d’investissements grâce à leurs complémentarités et à leurs positionnements spécifiques" précise le Groupe Bénéteau. Quatre marques vont donc progressivement être cédées ou disparaître : les voiliers CNB, Monte Carlo Yachts qui accuse de lourdes pertes financières, les bateaux à moteur Scarab et Glastron aux Etats-Unis. On pense notamment aux marques américaines de bateaux à moteur et au secteur de la voile. D'autre part, Bénéteau prévoit de mutualiser les outils de production. "Une meilleure efficience des usines et une accélération des temps de développement est prévue grâce à une spécialisation des actifs industriels et à une adaptation des ressources des bureaux d’études en cohérence avec le Plan Produits" explique la société côté en Bourse. Côté management, l'organisation sera resserrée et structurée par de grandes fonctions mondiales. "Dans cette optique, nous projettons de réduire sensiblement ses capacités de production dans les mois à venir, parallèlement à une réduction de l’ensemble de ses coûts fixes. Des discussions sont initiées en ce sens avec les partenaires sociaux, tant en France qu’à l’étranger" reconnaît le Groupe Bénéteau (Prestige, Jeanneau, Lagoon, CNB, MCY, Four Winns, etc). La société, rappelons-le, dispose de sites de production à l'étranger comme aux Etats-Unis et en Italie. 

Enfin, le plan envisage également, à terme, "d’élargir son portefeuille d’activités en aval vers les services, en synergie avec ses réseaux de distribution. Une large part des investissements à venir sera orientée vers la digitalisation de ses activités (Plateforme de transaction Band of Boats, CRM, configurateur, bateaux connectés, ...) et de ses process (ERP, ...)" explique le Groupe Bénéteau.

A la veille des salons nautiques d'automne, la première phase du plan s’inscrit dans un environnement de marché incertain et bousculé par la crise consécutive au Covid-19. Après un premier semestre en croissance de 4,8%, le chiffre d’affaires du Groupe au 3ème trimestre, affecté par la crise sanitaire Covid-19, s’élève à 249,3 millions d’euros, en baisse de 42,6% par rapport au 3ème trimestre de l’exercice précédent. L’arrêt de la production pendant la moitié du trimestre, puis une reprise progressive en raison des contraintes sanitaires strictes expliqueraient ce retrait. L’activité Bateau est en retrait de 43,3% tandis que l’activité Habitat est en baisse de 39,4%. En conséquence, le chiffre d’affaires consolidé des 9 premiers mois de l’exercice 2019-2020 est en baisse de 17,3% par rapport à la même période de l’année précédente. L’activité Bateau est en retrait de 17,8%, tandis que l’activité Habitat qui a redémarré ses expéditions un peu plus rapidement enregistre une baisse de 15,4% par rapport à la même période de 2019. "Le Groupe Bénéteau se prépare donc à faire face à des variations de volumes, à la baisse puis à la hausse, qui pourraient atteindre des amplitudes comparables à celles de la crise de 2008-2009" déclare la société dans un communiqué officiel. 

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.