Conseils pour l'hivernage d'un moteur hors-bord

Bateaux à moteur
Jeudi 10 décembre 2020 à 16h10

Après une saison de navigation, un moteur hors-bord, quelle que soit sa puissance, doit être hiverné. Sur un moteur de faible puissance, par exemple celui d’une annexe, l’hivernage peut être réalisé par un plaisancier, en suivant les recommandations du constructeur. Sur les moteurs puissants que l’on trouve de plus en plus, non seulement sur les pneumatiques mais aussi sur les coques rigides, mieux vaut faire appel à un professionnel. En effet, celui-ci dispose de tout le matériel nécessaire pour réaliser cet hivernage. Pour en savoir plus, nous en avons suivi un pour un moteur de 300 ch Verado Mercury, chez Dinard Marine, concessionnaire de la marque.

©Albert Brel
Après une saison de navigation, un moteur hors-bord, quelle que soit sa puissance, doit être hiverné. Sur un moteur de faible puissance, par exemple celui d’une annexe, l’hivernage peut être réalisé par un plaisancier, en suivant les recommandations du constructeur. Sur les moteurs puissants que l’on trouve de plus en plus, non seulement sur les pneumatiques mais aussi sur les coques rigides, mieux vaut faire appel à un professionnel. En effet, celui-ci dispose de tout le matériel nécessaire pour réaliser cet hivernage. Pour en savoir plus, nous en avons suivi un pour un moteur de 300 ch Verado Mercury, chez Dinard Marine, concessionnaire de la marque.

Un hivernage en 12 étapes

1. Tout d’abord, il faut ôter l’hélice puis rincer le moteur à l’eau douce en le laissant tourner au minimum 30 minutes.

Nautisme Article
Rincage du moteur à l'eau douce© Albert Brel

2. Une fois rincé, on procède à la vidange d’huile du moteur. Dans un premier temps, l’huile est aspirée par la jauge ensuite le bouchon de vidange est dévissé pour la terminer. Une fois vidangé, on change le filtre à huile et on remet de l’huile neuve. Pour l’hivernage, Mercury ne conseille pas de mettre une huile spéciale sauf dans le cas d’un hivernage supérieur à 6 mois minimum.

3. Puis les bougies sont démontées et leur état examiné. En principe, sauf usage intensif, elles ne sont changées que tous les deux ans. Elles sont remises en place à l’aide d’une clef dynamométrique.

4. Le calorstat est démonté, son bon fonctionnement est contrôlé puis il est remis en place.

5. L’embase du moteur est vidangée et son remplissage effectué. Ce dernier se fait par le bouchon de vidange bas, lorsque l’huile sort au bouchon haut, on remet les bouchons en place.

Nautisme Article
Remplissage embase© Albert Brel

6. L’embase moteur est démontée pour avoir accès à la turbine de pompe à eau. Si la turbine présente des craquelures ou des cassures, il faut la remplacer. Avant de remettre l’embase en place, il faut nettoyer les plans de joints, mettre des joints neufs et graisser l’axe d’entrainement.

7. Les anodes sont changées. Elles sont au nombre de 8. Avant la mise en place, en utilisant la visserie fournie, il faut nettoyer leur emplacement (corrosion). Il est préférable de remettre les anodes en place avant de remonter l’embase.

8. Le moyeu de l’hélice est nettoyé et contrôlé. S’il est abimé, il est changé. Puis, l’hélice est mise en place.

9. Les filtres à carburant et le filtre à huile sont démontés et changés.

Nautisme Article
Filtre à huile© Albert Brel

10. L’ensemble de la connectique électrique et l’état de la batterie sont vérifiés.

11. Si tout est correct, il ne reste plus qu’à lancer le moteur et à s’assurer qu’il n’y a aucune fuite (eau, huile) et qu’il tourne bien en prenant ses tours.

12. Le dernier contrôle se fait à l’aide d’un ordinateur branché sur le moteur. Il permet de regarder, à l’aide d’un programme spécifique, tout l’historique du moteur. Ce programme est très complet. Le mécanicien peut y rentrer les interventions qu’il a effectué. Toutes les données sont gardées dans l’ordinateur interne du moteur. Pour des raisons de sécurité, Dinard Marine les garde sur son propre ordinateur.

Notre avis

Les nouvelles générations de moteur sont techniques et demandent pour certaines opérations comme l’hivernage de faire appel à un professionnel connaissant le moteur et possédant l’outillage approprié pour intervenir. Chez Dinard Marine, les techniciens pour les moteurs sont en formation continue chez Mercury pour suivre les évolutions. Pour avoir suivi cette intervention qui dure quatre heures, nous avons pu que constater ces points.

Nautisme Article
© Albert Brel

Dinard Marine : créée en 2006, cette société, dirigée par Julien Poussin et Sébastien Lemoine est située à Dinard (49 Bd J. Verger, tél. 02 99 46 51 55). Elle possède 4 sites pour l’entretien, les réparations et l’hivernage (175 bateaux) y compris sur une surface couverte et fermée de 2600 m². Cette société est concessionnaire des marques de moteur Mercury, des pneumatiques Lomac, Parker et BSC ainsi que des remorque Sun Way. Elle assure, en plus de l’hivernage, l’entretien des moteurs hors-bord toutes marques, les réparations polyester, la vente et la pose d’électronique (Navicom, Humminbird, Garmin, etc.), la vente de bateaux d’occasion et la location de bateaux pneumatiques semi-rigides.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.