Comment Swan est venu au moteur ? Entretien exclusif avec Leonardo Ferragamo

Economie
Mercredi 3 février 2021 à 15h40

Icone de la voile sportive et chic, le chantier Nautor’s Swan a annoncé il y a quelques semaines, le lancement du Swan Shadow. M. Leonardo Ferragamo, Président du mythe finlandais depuis 1998, également administrateur du groupe de luxe Italien Salvatore Ferragamo, s’est personnellement impliqué dans la création de cette première unité moteur. Il nous explique la genèse et la stratégie autour de cette petite révolution.

Leonardo Ferragamo, PDG du groupe Nautor's Swan
Icone de la voile sportive et chic, le chantier Nautor’s Swan a annoncé il y a quelques semaines, le lancement du Swan Shadow. M. Leonardo Ferragamo, Président du mythe finlandais depuis 1998, également administrateur du groupe de luxe Italien Salvatore Ferragamo, s’est personnellement impliqué dans la création de cette première unité moteur. Il nous explique la genèse et la stratégie autour de cette petite révolution.

Lancer un bateau à moteur n’est-il pas risqué pour une marque aussi historiquement associée à la voile comme Swan ?

 

"C’est un sujet très sensible et je ne peux pas nier que cela m’a posé question pendant très longtemps. Mon expérience et mon environnement ont toujours été liés à la notion de marque, alors je suis très sensible à cette problématique. La culture historique de notre groupe familial, c’est de n’apposer notre nom sur un nouveau produit que si, et seulement si, nous apportons une vraie valeur ajoutée. Mais comme je vous le disais cela faisait longtemps que j’avais en tête, et que nous réfléchissions, à faire quelque chose sur le marché du bateau à moteur avec Swan. Je ne le vois pas comme un concurrent, mais comme un complément de notre offre voile. Ce sont pour des raisons différentes que l’on choisi un bateau à moteur ou un voilier."

 

Nautisme Article

Comment est né ce projet de Swan Shadow ?

"A l’origine nous ne voulions même pas vraiment entrer sur le marché du motonautisme. Swan Shadow était à l’origine un projet de ‘tender’ pour un grand Swan. Il y a quelques années j’ai eu la chance de naviguer sur un voilier auquel était associé un « Shadow boat », à disposition pour nous amener à la plage, à terre, pour pratiquer des sports nautiques et même explorer les mouillages plus avant. C’était vraiment très confortable alors j’ai commencé à réfléchir à ce que l’on pourrait améliorer dans sa fonctionnalité, à avoir de nouvelles idées. Dès l’été terminé, j’ai commencé à dessiner un « Shadow Boat » qui avait vocation à n’être qu’un prototype, aux caractéristiques juste parfaites pour ma prochaine croisière. Mais avec l’équipe, nous avons été de plus en plus enthousiastes, et nous nous sommes aperçus que nous étions en train de réaliser quelque chose d’assez spécial. Et c’est seulement quand nous avons constaté que certains éléments essentiels de l’ADN Swan se retrouvaient sur ce bateau, que nous avons décidé qu’il pourrait devenir un « Swan Shadow ». Non seulement comme une alternative de tender associé à un voilier de croisière, mais aussi pouvant toucher plus largement le marché avec des éléments distinctifs de la marque Swan."

Nautisme Article

Justement, en quoi Shadow est-il un aussi un Swan ?

"Les éléments que nous avons très à cœur sont l’élégance, la performance et l’innovation, sans oublier bien sûr, la qualité, la fiabilité. Le Swan Shadow a toutes ces qualités. Lorsque vous regardez le bateau vous voyez qu’il s’inspire des tendances du marché, mais aussi qu’il ne ressemble à aucun autre bateau. Il a certaines caractéristiques qui le rendent unique, tel le pont parfaitement de plain-pied de la poupe à l’étrave. Il a une ligne très pure, très élégante, pas agressive, tout est très équilibré quand vous observez la coque de profil. Nous avons innové avec le double walkaround. C’est-à-dire que vous pouvez circuler autour de la cabine, ce qui n’est pas nouveau, mais vous pouvez aussi tourner autour des moteurs hors-bord. Cette plateforme apporte vraiment une nouvelle dimension tant esthétique que fonctionnelle, car haute elle peut servir de passerelle, basse de plage de bain. Puis nous avons continué à réfléchir et nous sommes parvenus à une autre innovation, celle de pouvoir le convertir en Limousine. Vous voyez les bateaux taxis de Venise ou des grands lacs, à la fois très chics, très beaux, très fonctionnels ? Nous nous sommes demandé comment nous pouvions protéger élégamment les passagers avec une vraie cabine fermée. Nous avons donc abaissé la hauteur de pavillon et imaginé des parois vitrées sur les quatre côtés des places assises, et nous sommes parvenus à cette version Limousine jamais vue auparavant. En fait, à partir du bateau standard en ajoutant les modules correspondant, en deux heures vous avez un bateau d’assistance course, pour transporter des passagers, de plongée ou de pêche sportive !"

Est-ce que le lancement d’un bateau à moteur ne va pas à l’encontre du souci qu’ont les navigateurs de réduire leur impact sur l’environnement ?

"Vous avez raison, et c’est très important, nous savons combien nos propriétaires de voiliers sont sensibles à l’environnement. Alors certes un bateau à moteur reste encore un bateau à moteur thermique, car si l’électrique ou l’hydrogène sont des solutions que nous regardons avec attention, il nous semble prématuré de les installer en série. Mais la coque du Shadow est dessinée de telle façon que la consommation soit minimale. C’est une coque à double step, permettant à l’air de passer sous la coque pour la soulever, limitant ainsi les frictions et donc la consommation."

Est-ce que ce bateau sera produit dans les ateliers de Swan ?

"Non, du point de vue de la production, c’est une structure totalement différente. Nous avons un bureau ici en Italie qui gère tout, et c’est complètement séparé de Nautor Swan qui est bien sûr toujours en Finlande. C’est donc aussi une opportunité de se diversifier géographiquement et, encore plus important, d’utiliser l’excellent savoir-faire existant en Italie et d’avoir une usine spécialisée pour ces bateaux. Mais nous avons travaillé avec le designer Finlandais Jarkko Jämsén qui a déjà œuvré pour Swan et pour qui nous avons le plus grand respect. Nous avons une très belle relation de travail et c’est un lien important avec l’esprit Swan."

Quel est le plan de développement pour Swan Shadow ?

"Tout est très récent vous savez. Nous avons présenté le bateau il y a moins de deux mois, et nous avons déjà de très bons retours. Nous avons rempli la capacité de production que nous avions d’ici à l’été avec 7 bateaux. Nous prévoyons à terme de produire 20 bateaux par an. Après, tout le monde sait combien les volumes sur le marché du bateau à moteur peuvent être importants comparé aux voiliers. Alors c’était important pour nous, en tant que groupe, d’entrer sur ce marché. Nous verrons ce qui se passera, mais nous n’arrivons pas de manière agressive, ce bateau a été conçu comme complément d’un Swan, et nous voulons lui garder son caractère exclusif. Nous arrivons humblement, il y a tellement de chantiers expérimentés autour de nous, que ce soit en Italie ou ailleurs, et pour qui nous avons beaucoup de respect. Nous allons travailler très sérieusement, très professionnellement, avec beaucoup d’attention sur ce que nous allons réaliser. Notre plus grand défi à l’heure actuelle est de nous assurer que la crédibilité qui a été construite sur les voiliers Swan, se retrouve dans ce magnifique projet."

Nautisme Article

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…