Magonis Wave e-550 : un yacht en phase avec son temps

Bateaux à moteur
Vendredi 12 novembre 2021 à 12h37

Jusqu'à présent, les bateaux à propulsion électrique étaient principalement utilisés sur les lacs, là où les moteurs à combustion interne sont interdits. Mais comme en témoigne le monde de l'automobile, ladite "conscience environnementale" universalise les propulsions électriques. Grâce aux chantiers navals responsables, la navigation de plaisance peut être en phase avec son temps. Les signes sont très prometteurs du côté de Magonis, qu'il s'agisse de l'approbation que le Wave e-550 a reçue lors de sa première mondiale au printemps dernier au Salon nautique de Venise ou des tests effectués dans la région de Sabaudia.

©Andrea Muscatello
Jusqu'à présent, les bateaux à propulsion électrique étaient principalement utilisés sur les lacs, là où les moteurs à combustion interne sont interdits. Mais comme en témoigne le monde de l'automobile, ladite "conscience environnementale" universalise les propulsions électriques. Grâce aux chantiers navals responsables, la navigation de plaisance peut être en phase avec son temps. Les signes sont très prometteurs du côté de Magonis, qu'il s'agisse de l'approbation que le Wave e-550 a reçue lors de sa première mondiale au printemps dernier au Salon nautique de Venise ou des tests effectués dans la région de Sabaudia.

"Les canaux de Venise ont été idéals pour la première mondiale du Magonis Wave e-550", explique Mathieu Quintart, directeur du chantier naval italo-espagnol. « Les passionnés et les industriels ont apprécié la philosophie du projet : confort, efficacité et respect de l'environnement, associés à des détails qui confèrent au bateau une forte personnalité. En outre, la propulsion électrique a été conçue pour ces moteurs et non pas simplement adaptée."

Nautisme Article
© Andrea Muscatello

Ainsi, après les débuts positifs de Venise (qui ne sont pas négligeables, compte tenu de l'objectif de la ville d'électrifier tous ses bateaux d'ici 2028), il était important d'évaluer le potentiel du Wave e-550 avec le moteur le plus puissant, le MagPower de 30 kW (environ 40 ch), en particulier dans le domaine de l'opensea. Les essais effectués dans la zone de Sabaudia, le chantier naval où le Magonis a été construit, ont confirmé que les résultats obtenus lors de la phase de conception étaient tout à fait réalistes : une vitesse de pointe de 22 nœuds avec une autonomie de 10 heures à 3 nœuds. Lors d'une journée typique en mer, à des vitesses de croisière allant de 3 à 22 nœuds, le Magonis Wave e-550 offre près de deux heures et demie de navigation continue, avec 18 % de batterie restante à la fin de la journée, ce qui garantit la sécurité.

Nautisme Article
© Andrea Muscatello

"Son nom, Wave, est destiné à souligner sa versatilité, sur le lac ou en mer et par tous les temps. Avec seulement 0,30 m de profondeur d'immersion, il est possible de s'aventurer presque jusqu'à la côte en toute tranquillité, et d'atteindre les recoins que les bateaux à moteur à combustion interne ne peuvent pas rejoindre. En conclusion, le Wave e-550 n'est pas seulement un daycruiseur d'un jour, c'est aussi un luxueux transporteur pour les grands superyachts».

Le chantier naval, dont le siège social est à Barcelone et le site de production à Sabaudia, en Italie, s'est inspiré de différentes influences : la créativité et l'exubérance catalanes combinées au goût et à la technologie italiens, pour créer un bateau qui, avec ses 5,50 m de long (4,96 m de ligne de flottaison) et ses 1,98 m de large, offre le confort nécessaire pour passer une journée de croisière agréable. Le plan de coude offre une aire de repos qui peut être transformée d'un canapé à un bain de soleil, tandis que dans le cockpit, les sièges et le pare-brise garantissent une navigation confortable et sûre.

Nautisme Article
© Andrea Muscatello

L'équipement standard comprend un dévidoir et un ancrage de dauphin en acier inoxydable de 4 kg, une échelle inférieure avec quatre marches de grande taille et quatre sièges en acier inoxydable. L'acier inoxydable est utilisé pour le rail avant et les montants du pare-soleil. De nombreux équipements optionnels sont disponibles : un télescopique, un pont complet, un réfrigérateur, une douche, un dispositif antivol et un auvent XXL de 8 mètres carrés soutenu par des montants en carbone. Une autre caractéristique impressionnante est l'instrumentation, qui a été remplacée par un iPad 13" étanche à l'eau que les propriétaires peuvent emporter avec eux tout le temps. Il y a également un emplacement dédié pour recharger les smartphones, tandis que la musique est fournie par un système Fusion de 120 W.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…