Guyader Bermudes 1000 Race – Charlie Dalin et Apivia frappent (fort) d'entrée

Course au large
Vendredi 13 mai 2022 à 6h30

Cette première course de l’année pour les Imoca ressemble à s’y méprendre aux deux saisons passées. Au royaume des 60 pieds, tout change et rien ne semble changer pour paraphraser Visconti dans Le Guepard. Il y a toujours beaucoup de monde au départ, 24 cette-fois à Brest, et à la fin c’est, très souvent, Charlie Dalin qui gagne.

Charlie Dalin (Apivia) large vainqueur de la Guyader Bermudes 1000 Race 2022 ©F. Van Malleghem - GB1000R 2022
Cette première course de l’année pour les Imoca ressemble à s’y méprendre aux deux saisons passées. Au royaume des 60 pieds, tout change et rien ne semble changer pour paraphraser Visconti dans Le Guepard. Il y a toujours beaucoup de monde au départ, 24 cette-fois à Brest, et à la fin c’est, très souvent, Charlie Dalin qui gagne.

A 01h27 ce matin, Charlie Dalon sur Apivia a remporté la Guyader Bermudes 1000 Race. Jérémie Beyou sur Charal, second au classement, était encore à 184 milles de l’arrivée et Louis Burton à 265 milles, quand le Havrais passait la ligne. Vainqueur de la transat Jacques Vabre 2019 pour la première course à bord de ce bateau. Arrivé premier, même si classé deuxième du Vendée Globe pour tenir compte du temps passé par Yannick Bestaven à rechercher Kevin Escoffier. Second de la Route du Café 2021, Charlie Dalin ne laisse pas beaucoup d’espace à ses adversaires sur les plus hautes marches des podiums. Il sera, c’est certain, l’un des grands favoris de la prochaine Route du Rhum. Il prendra livraison ensuite d’un nouvel Imoca, au potentiel encore plus élevé, comme si cela était vraiment nécessaire. Car si les phénomènes météo lui offrent une très belle marge d’avance à Brest, sa victoire ne doit rien au hasard, puisqu’il a été en tête 100% de la course !

Nautisme Article
© F. Van Malleghem - Guyader Bermudes

Tout avait si bien commencé

Au départ de Brest dimanche 8 mai, les 1200 milles du parcours proposé aux skippers vers le Fastnet puis le Cap Finistère avant de les ramener à la ville de départ, s’annonçaient comme une promenade de santé au regard de la météo estivale. Très vite, un trio de cadors bien connu se détache. Dans les petits airs en route vers le Fastnet, l’éclaireur Charlie Dalin sur Apivia est suivi comme son ombre par Jérémie Beyou sur Charal et Thomas Ruyant sur LinkedOut. Mais la mer d’Irlande, même lors d’un joli printemps, peut réserver de jolis passages de front. La flotte des Imoca n’y échappe pas et au passage du phare irlandais, les leaders basculent dans 35 nœuds de vent établis. Mal de mer pour les moins aguerris tel Denis Van Weynbergh, problème de hook de gennaker pour Manuel Cousin sur Groupe Sétin, les petits soucis techniques typiques d’une course de remise en route sont légion. Mais des ennuis plus graves et plus inquiétants arrivent également. C’est un capot de pont qui s’arrache et une soute à voile remplie d’eau pour le Suisse Alan Roura. Une rupture du système de barre pour le LinkedOut de Thomas Ruyant qui doit abandonner. Plus grave, Nicolas Troussel connaît une avarie de quille sur son Corum L’Epargne alors que, 36 heures après un départ délicat, il était bien revenu dans la course, en cinquième position.

Nautisme Article
Passage du Fastnet© Charlie Dalin - Apivia

Le vent ne prête qu’aux riches

Contrairement au scénario du dernier Vendée Globe où le gros du peloton est toujours revenu sur les leaders grâce à des phénomènes météo favorables, le golfe de Gascogne laisse partir les premiers sans espoir de les rattraper. Au passage du waypoint Gallimard au large de la pointe de l’Espagne, Charlie Dalin a 77 milles d’avance sur Jérémie Beyou et 118 sur le Bureau Vallée de Louis Burton, bientôt troisième à la faveur de l’abandon de Thomas Ruyant. 24 heures plus tard c’est Charal qui accuse 118 milles de retard quand le bateau noir et jaune à étrave de scow de Louis Burton est à 170 milles. L’écart ne fera que s’aggraver car une immense bulle sans vent s’est installée sur le parcours. Si le leader, et dans une moindre mesure son dauphin, ont réussi à faire route directe vers le Nord, tous leurs poursuivants partent à l’Est le long de la côte espagnole pour garder un peu de pression dans les voiles. Mais c’est un peu la double peine par rapport au roi Dalin, puisqu’ils sont obligés de rallonger leur route tout en ayant moins de vent.

Nautisme Article
© F. Van Malleghem - Guyader Bermudes

Bataille rangée pour les places d’honneur

Si Jérémie Beyou sur sa fusée argentée est très bien placé pour monter sur la deuxième marche du podium, le suspens reste entier derrière. Surtout que la faible brise aurait plutôt tendance à favoriser les bateaux à dérives. Ils trainent moins d’eau qu’un foiler qui ne peut pas voler. Alors Louis Burton actuellement troisième, doit garder un œil sur son rétroviseur, dans lequel il aperçoit Nicolas Lunven. Ce dernier réalise une très belle course, pour sa première en solo à bord de Banque Populaire. Il y a derrière lui, tout près aussi, la franco-allemande Isabelle Joschke qui confirme encore une fois tout son talent à bord de son MACSF, certes refité, mais quand même plus tout jeune (2007). Sans présager du classement final, Benjamin Dutreux et Damien Seguin, déjà inséparables lors du tour du monde, montrent qu’ils ont déjà trouvé le mode d’emploi de leurs nouveaux bateau. Il faudra un peu plus de temps semble-t-il à Alan Roura ou Pip Hare. Mais la vérité du printemps n’est pas celle de l’automne, demandez à Yannick Bestaven !

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…