X-Yachts 4° : le juste équilibre entre vitesse et confort

Mercredi 28 août 2019 à 6h47

Pour son 40e anniversaire, le chantier danois revient en force sur les fondamentaux qui ont fait son succès. Le X-Yachts 4° rassemble les qualités essentielles d’un pur racer-cruiser haut de gamme qui apportent un réel plaisir de naviguer.

Mis à l'eau cet été, le premier 4°, baptisé « Xcelebration », renoue avec le concept de la course-croisière, dans une taille raisonnable d'entrée de gamme.
Pour son 40e anniversaire, le chantier danois revient en force sur les fondamentaux qui ont fait son succès. Le X-Yachts 4° rassemble les qualités essentielles d’un pur racer-cruiser haut de gamme qui apportent un réel plaisir de naviguer.

Lancée il y a trois ans, la nouvelle gamme Pure X, qui compte quatre modèles de 43 à 65 pieds, a connu un vif succès avec pas moins de 120 exemplaires vendus. Offrir des performances de haut niveau sans pour autant sacrifier les attributs de confort à la scandinave a séduit une clientèle restée un peu sur sa faim avec la gamme Performance aux finitions plus méticuleuses.

Nautisme Article
Des aménagements chaleureux et cosy dans une coque robuste et élégante, mais aussi légère afin de procurer de belles sensations et pourquoi pas la victoire en régate.

Mis à l’eau cet été, le premier 4°, baptisé « Xcelebration », renoue avec le concept de la course-croisière, qui a fait le bonheur de tant de plaisanciers, dans une taille raisonnable d’entrée de gamme. Des aménagements chaleureux et cosy pour séjourner confortablement dans une coque robuste et élégante, mais aussi légère afin de procurer de belles sensations et pourquoi pas la victoire en régate. Cela semble être la recette magique qui catalyse les acquéreurs désireux d’être fiers de leur navire.

Le signe du X

En découvrant ses trois lignes de flottaison distinctives sur le plan d’eau jouxtant le chantier de Haderslev, le design du 4° suscite une forte image de raffinement technologique. Pour valider les options, pratiquement tous les équipements, artisans du confort et de la vitesse, ont été installés. Mât et bôme carbone Axxon, pont Flexiteek, voiles Elvstrom Epex, plateforme de bain rabattable, bout dehors profilé en carbone participent à lui donner un look évocateur de luxe et de rapidité. À l’intérieur, les veinures des boiseries en chêne nordique créent une atmosphère sereine qui se démarque de celle liée à l’Alpi utilisé sur des modèles de plus grande production. Les matériaux et les composants sont, sans exception, les plus sophistiqués du moment et la perception du niveau de finition est sans équivoque.

Nautisme Article
À l'intérieur, les veinures des boiseries en chêne nordique créent une atmosphère sereine qui se démarque de celle liée à l'Alpi utilisé sur des modèles de plus grande production.

En dévissant les planchers, on découvre que le châssis en acier galvanisé est désormais boulonné sur deux poutres longitudinales, garantissant la reprise des efforts du gréement ainsi qu’une plus grande résistance en cas de talonnage. Grâce au procédé d’infusion, l’ensemble assure une rigidité exceptionnelle qui se ressent nettement en navigation. La cale moteur a également fait l’objet d’une amélioration en matière d’insonorisation avec des joints en compression pour éviter les fuites. Difficile aussi de prendre en défaut l’ergonomie des aménagements, disponibles en deux ou trois cabines. Parti pris classique mais terriblement efficace : on dispose d’une cuisine XXL, d’un spacieux carré modulable et de tous les petits détails qui facilitent le rangement et la vie à bord.

Facile à gérer en équipage réduit

La configuration du plan de pont est un modèle du genre. Le passage des écoutes est simplifié pour une grande fluidité des manœuvres et le rail de GV est encastré pour ne pas entraver les déplacements. Un foc auto-vireur et des chariots de génois sont disponibles pour répondre à différentes situations. Les portillons de descente se rabattent sur des bailles à bouts, bien pratiques pour stocker le dormant des drisses. Derrière les barres, deux grands coffres sont complétés par un coffre avant servant de baille à spi et range pare-battages. Quel plaisir de sortir l’asymétrique depuis ce puits que l’on ne trouve que sur des modèles plus grands.

Nautisme Article
La configuration du plan de pont est un modèle du genre. Le passage des écoutes est simplifié pour une grande fluidité des manoeuvres et le rail de GV est encastré pour ne pas entraver les déplacements.

Performance au rendez-vous

Par 13 nœuds de vent réel, la vitesse sous spi atteint jusqu’à 11 nœuds au vent de travers. Il conviendra de peaufiner certains réglages car lors de notre sortie, la barre est devenue très dure aux allures serrées sous spi dans les risées. Le chantier aime bien les safrans qui parlent au barreur, mais c’était un peu excessif. Au près, la carène très vivante et la stabilité que procure la gestion optimisée des masses, expriment le potentiel à faire un VMG plus que satisfaisant. Poussé par un petit courant interinsulaire favorable, nous avons capé jusqu’à 30 degrés du vent vrai et enregistré 75 degrés au virement d’un bord sur l’autre, en restant à plus de sept nœuds. Si cela peut dégoûter vos adversaires du dimanche, vous garderez le sourire, y compris en croisière quand il faut rentrer contre un vent ayant forci.

Notre avis

Le 4° est un concentré des 40 années d’expérience du chantier. Sa conception réunit des qualités que l’on retrouve sur de plus grandes unités. Son prix, assez élevé avec toutes les options, est justifié par les soins apportés à sa fabrication et aux finitions. Léger, rigide, rapide et très confortable, il procure des émotions non dissimulables.

Les +

- Hautes performances et finitions luxueuses - Aménagements spacieux et cosy pour cette taille de bateau - Simplicité des manœuvres

Les -

- Réglage de barre à améliorer - Pas de Corian sur les plans de salle d’eau - Beaucoup d’options

Nautisme Article
Le 4° est un concentré des 40 années d'expérience du chantier. Léger, rigide, rapide et très confortable, il procure des émotions non dissimulables.

Fiche technique :

Longueur hors-tout : 12,09 m

Maître bau : 3,81 m

Déplacement lège : 7 800 kg   

Tirant d’eau : 2,10 / 2,30 m

Capacité carburant : 200 l

Capacité eau douce : 300 l

Cabines : 2/3

Couchages : 6/8

Motorisation std/opt : 29-40 ch

Génois 105% : 37 m²

Grand-voile : 47 m²    

Chantier : X-Yachts (Danemark)

Prix à partir de 257 500 € HT

Toutes options : 488 633 € HT

Version essayée : 449 575 € HT (ex VAT)

Quelques options

Plateforme de bain : 4 550 € HT

Mats et bôme carbone : 53 940 € HT

Pont tout Flexiteek : 26 345 € HT

Retrouvez l'intégralité de notre hors-série spécial Cannes Yachting Festival par ici !

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.